WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Discrimination sur le marché du travail : les femmes

( Télécharger le fichier original )
par Youssef Belhassen FENNIRA
Université Paris 1 Panthéon Sorbonne - Licence 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II.2. Discrimination sectorielle des femmes

Parmi les discriminations des femmes sur le marché du travail, il existe la discrimination sectorielle. Dans une première partie, nous allons voir quelle est la place des femmes dans les différents secteurs d'activité, et dans une deuxième partie, nous verrons l'essor du secteur tertiaire.

II.2.1. La place des femmes dans les différents secteurs d'activité

Les structures des emplois occupés par les actifs de chaque sexe sont contrastées. En effet, les femmes et les hommes ne sont pas répartis de manière égalitaire ni au sein des secteurs d'activité économique, ni au sein des catégories socioprofessionnelles mêmes. Un secteur regroupe des entreprises qui ont la même activité principale (au regard de la nomenclature d'activité économique considérée), et les catégories socioprofessionnelles (CSP) désignent une classification de la population active en fonction du secteur d'activité puis plus précisément du domaine.

Les hommes et les femmes sont répartis de manière inégalitaire dans les secteurs d'activités. Il existe trois secteurs d'activité : le secteur agricole (aussi appelé secteur primaire), le secteur industriel (secteur secondaire) et le secteur des services (secteur tertiaire). En 2006, on constate que le secteur primaire est occupé de près de 28 % par les femmes. Les emplois du secteur primaire sont donc majoritairement dominés par les hommes. De même, pour les emplois du secteur secondaire dont environ 30 % sont occupés par des femmes. Pour le secteur tertiaire, on constate une situation différente. En effet, les emplois du secteur tertiaire sont majoritairement occupés par des femmes : parmi les emplois du secteur des services, 60 % sont occupés par des femmes. D'ailleurs le secteur tertiaire, principal gisement d'emplois, concentre près de 86 % de la population active occupée féminine pour seulement 60 % de l'emploi masculin. Les femmes exercent surtout dans les domaines de l'éducation, de la santé ou de l'action sociale : les trois quarts des salariés y sont des femmes. A l'inverse, la construction, avec 9 postes sur 10 occupés par les hommes, reste un bastion de l'emploi masculin. Le secteur tertiaire est donc un secteur clé pour les emplois féminins.

La différence des structures des emplois occupés par les actifs de chaque sexe se traduit aussi au sein des catégories socioprofessionnelles. En effet, les femmes et les hommes n'occupent pas les mêmes emplois. Les femmes occupent principalement les métiers tels qu'employés ou professions intermédiaires, tandis que les hommes se retrouvent surtout dans les emplois tels qu'agriculteurs, ouvriers ou cadres et professions intellectuelles supérieures. Ainsi, environ 80% des employés sont des femmes dont principalement des employés civils et agents de service de la fonction publique, des employés administratifs d'entreprises, du personnel des services directs aux particuliers. Les métiers d'employés sont donc très majoritairement occupés par des femmes. Pour les professions intermédiaires, les hommes et les femmes occupent à peu près dans les mêmes proportions des postes de niveau de qualification intermédiaire, mais ils n'y exercent pas les mêmes métiers : les femmes sont plutôt dans les professions intermédiaires de la santé et du travail social, tandis que les hommes sont plutôt techniciens ou agents de maîtrise. Enfin, les femmes ne sont pas nombreuses à exercer le métier d'agriculteur avec seulement 30 % d'agriculteurs féminins, ainsi que le métier d'ouvrier avec seulement 20 % d'ouvrières. Les postes de cadres ainsi que les professions intellectuelles supérieures représentent environ 40 % de ces emplois occupés par les femmes. Ces derniers métiers sont donc majoritairement occupés par des hommes.

Les femmes et les hommes ne sont donc pas répartis de manière égalitaire au sein des secteurs d'activité économique et au sein des catégories socioprofessionnelles. En effet, les femmes se retrouvent majoritairement dans le secteur tertiaire où elles sont principalement employés, ou exercent une profession intermédiaire.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.