WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La pratique des privilèges et immunités en Droit International:l'impasse de la Politique sans le Droit ou l'utopie du Droit sans la Politique

( Télécharger le fichier original )
par Michal ON'UMANGA WEMBO
Université de Kinshasa - Licence en droit international public & relations rnternationales 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4. Relations Internationales

Des termes latins referre, relatio, onis, relaxi, relatum signifiant apporter, rapporter, rapport et de inter gentes, entre les nations ; le concept relation internationale est un rapport entre les nations, d'une manière étymologique. Bien plus, elle ne concerne pas les nations, c'est plutôt les Etats et l'on dirait plutôt relations interétatiques.

Pour Roger PINTO, les relations internationales sont définies comme tous les rapports sociaux dont les acteurs ou les contenus se rattachent à deux ou plusieurs sociétés politiques étatiques40(*). Commentant cette définition, le professeur YEZI préfère parler des acteurs et des contenus en lieu et place de `` ou ``de PINTO, car dit-il ce `` ou `` n'est pas copulatif mais disjonctif. Les relations internationales sont un ``ensemble des rapports et communications s'établissant entre les groupes sociaux et traversant les frontières''41(*).

Cette traversée de frontière que connaissent les relations internationales suppose un ensemble d'institutions permettant à un Etat de poser les actions. Ce qui ouvre aux organes centraux et extérieurs un espace de pouvoir de représentation pour les derniers et le plein pouvoir d'assumer pour les premiers, organes centraux. Parler de relations internationales, c'est parler de la diplomatie ; car, ce concept, osons-nous croire, est l'expression plus flagrante de ces dites relations qui s'expriment par les organes centraux d'une part et par des organes extérieurs d'autre part.

La diplomatie, n.f, est ce qui concerne les relations entre les Etats, c'est l'art de négociation entre gouvernements.42(*) D'une manière étymologique, la diplomatie est une science, une pratique des relations internationales. Pour C. ROCHE, la diplomatie peut être définie comme étant composée des moyens par lesquels les Etats établissent et maintiennent de relations mutuelles au sein de la société internationale43(*). La ``diplomatie`` est un ensemble des relations entre les Etats entretenues par les ambassadeurs d'une part, la connaissance des rapports internationaux et des intérêts respectifs des Etats d'autre part ou mieux l'ensemble de leurs représentants à l'étranger44(*).

Quant à la CIJ, la diplomatie est «un instrument essentiel de coopération efficace dans la communauté internationale qui permet aux Etats nonobstant de leurs systèmes constitutionnels et sociaux, de parvenir à la compréhension mutuelle et de résoudre leurs divergences par les moyens pacifiques»45(*). Définissons donc la diplomatie comme la technique patiente qui préside au développement sur le mode pacifique et conciliateur des relations internationales et des velléités égoïstes des Etats.

Selon le professeur YEZI, la diplomatie est un mode d'être, une façon d'agir qui met un Etat en rapport avec un autre.46(*) elle peut également être prise comme un ensemble des réunions des experts et des représentants des Etats dont la mission est d'établir en commun(...)des normes nouvelles destinées à améliorer les conditions de leur coexistence ou trouver des solutions mutuellement avantageuses aux problèmes auxquels les uns et les autres sont confrontés47(*).

Grosso modo, la diplomatie éveille et évoque l'idée de gestion des affaires internationales, de maniement des rapports extérieurs, d'administration des intérêts nationaux des peuples et leurs gouvernements dans leur contact matériel soit paisible soit hostile48(*). Cette gestion d'affaires internationales a fait appel au fil des années à la pratique des privilèges et immunités en droit international.

* 40 R. PINTO, cité par YEZI PYANA MFUMU, Notes de cours des Relations Internationales Africaines, L2droit-unikin, 2011-2012, Inédit.

* 41 LABANA LASAY'ABAR, Les Relations Internationales: présentations panoramiques et approches théoriques, Médiaspaul, Kinshasa, 2006, p11

* 42 Dictionnaire Universel 5e éd., Pollina, France, 2008

* 43 C. ROCHE, L'Essentiel du Droit International Public et du Droit des Relations Internationales 2ième éd., LGDJ, Paris, 2003, p14

* 44 Universalis Encyclopedia, Cité par KABAMBA WA KABAMBA et I. TSHILUMBAYI MUSAWU, op.cit., p38

* 45 Ord., du 15 décembre 1979, cite par C. ROCHE, op.cit., p14

* 46 YEZI, Notes de cours op.cit.

* 47 P-M. DUPUY, cité par G. KABAMBA WA KABAMBA et I. TSHILUMBAYI MUSAWU, op.cit., p48

* 48 PRADIER-FODERE, cité par YOKO KAYEMBE, Notes de cours de Déontologie des Fonctionnaires Internationaux. L2droit-unikin, 2011-2012, Inédit.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.