WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'audit de crédit bancaire: cas de la BSIC du Togo ( Banque Sahélo Saharienne pour l'Investissement et le Commerce )

( Télécharger le fichier original )
par Youssouf ADOUM BOURMA
Ecole libre africaine de technologies et des sciences appliquées - Master II  2012
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE I : CADRE CONCEPTUEL

CHAPITRE 1 : CADRE CONCEPTUEL

I.1. Un mot sur le fonctionnement bancaire

L'octroi des crédits faisant parti des activités principales d'une banque, il s'avère nécessaire de faire un bref aperçu du fonctionnement bancaire.

Selon A. VEYRENC, « la banque apparaît comme le trait d'union entre le travail en quête de capitaux pour produire, et le capital en quête de travail pour fructifier ».

Quant à PHILIPPE Garsualt et STEPHANIE Priami , « sont regroupées dans la catégorie des banques, l'ensemble des personnes morales qui effectuent à titre de profession habituelle les opérations suivantes : la réception des dépôts de la clientèle, accorder des crédits à tout type de clientèle et pour toute durée, mettre en place et gérer les moyens de paiement, effectuer des opérations connexes à leur activité principale : change, conseils et gestion en matière de patrimoine pour les particuliers, conseils et gestion au service des entreprises ».

Au Togo, la loi bancairequi comprend 115 articles structurés en dix titresdéfinit les banques « comme des personnes morales qui effectuent à titre de profession habituelle et principalement les opérations suivantes :

- la réception des fonds du public ;

- les opérations de crédit ;

- la mise à la disposition de la clientèle des moyens de paiement et la gestion de ceux-ci » ;

- les opérations de change ;

- le conseil et l'assistance en matière de gestion de patrimoine ;

- le conseil et l'assistance en matière de gestion financière ; l'ingénierie financière et d'une manière générale, tous les services destinés à faciliter la création et le développement des entreprises, en respectant les dispositions légales sur l'exercice des professions ;

- les opérations de location simple de biens mobiliers ou immobiliers pour les établissements habiletés à effectuer des opérations de crédit-bail ».

I.1.1. Le rôle économique d'une banque

La banque joue deux rôles distincts, un rôle d'intermédiaire financier entre demandeurs et offreurs de fonds et un rôle de producteurs de services aux emprunteurs et déposants.

Un schéma peut être décliné à partir de la définition économique d'une banque donnée par PHILIPPE Garsualt et STEPHANIE Priami à savoir: « la banque est l'intermédiaire entre offreurs et demandeurs de capitaux et ceci à partir de deux processus distincts » :

- en intercalant son bilan entre offreurs et demandeurs de capitaux c'est l'intermédiation bancaire (1 et 2);

- en mettant en relation directe offreurs et demandeurs de capitaux (marché financier, monétaire,...), c'est le phénomène de désintermédiation (3 et 4) ».

Banque

1

Emplois Ressources

2

Prêts Dépôts

Epargne

3 ; 4

Demandeurs de capitaux

Offreurs de capitaux

Marchés (Monétaire, Financier)

Dérivés

Le schéma ci-dessus renseigne sur:

a) L'intermédiation bancaire

1. Les offreurs de capitaux confient à la banque leur dépôt et leur épargne.

2. Les demandeurs de capitaux sollicitent au près de la banque des financements.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.