WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les ONG locales de développement et la question de pérennisation de leurs acquis dans la préfecture de Kankan ( Guinée).

( Télécharger le fichier original )
par Mamadou Sounoussy DIALLO
Université de Kankan ( Guinée) - Master II recherche en sociologie 2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

DEIXIEUME CAS ETUDIE : l'ONG BATE SABATI

2.2. Présentation de l'ONG BATE SABATI

BATE SABATI est une ONG nationale créée en 1990 à Kankan par des jeunes étudiants diplômés sans emploi résidents à Kankan et ressortissants de Kankan installé dans la sous région ouest Africaine notamment en Côte d'Ivoire. A sa création l'ABS c'était fixée comme objectif global, promouvoir une participation efficiente des collectivités locales au processus de prise de décisions et de contrôle des affaires locales.

Ainsi l'ABS s'est assignée comme mission soutenir les initiatives de développement humain durable. A travers des programmes/actions d'éducation, de santé, de décentralisation, de bonne gouvernance et de gestion de ressources naturelles et avait pour vision une société Guinéenne capable de prendre son problème d'éducation, de santé et de l'environnement etc. Puisque; les institutions du pays fonctionnaient en distorsion.

- La structure et fonctionnement de l'ONG BATE SABATI

L'ONG ABS est structurée comme suit :

- Une assemblée générale qui tient l'assemblée générale constitutive et celle générale ordinaire ;

-Un conseil d'administration

- Un secrétariat exécutif ;

Les différents organes sont :

- Assemblée générale, convoque les assemblées générales constitutive et ordinaire. Elle adopte la politique de l'association et les décisions prises par elle, font force de loi.

Le conseil d'administration : il est l'organe dirigeant et il donne son avis sur toutes les questions relatives à la vie de l'association : le budget, le plan d'action de l'association, le recrutement du personnel etc.

Le secrétariat exécutif : ces membres sont désignés par le conseil d'administration. Il est chargé de la gestion des ressources humaines, financières et matérielles de l'association et la mise en oeuvre de toutes les activités de terrain. Il recrute et révoque le personnel et fixe leur rémunération.

- Zones d'intervention

L'ONG BATE SABATI comme l'indique les documents juridiques de l'association c'est une ONG nationale qui intervient dans la région naturelle de la Haute Guinée en générale et dans la Région Administrative de Kankan en particulier.

Le constat qui se dégage ce que la plupart des ONG ont la même structure et le même fonctionnement. La différence est très légère.

-DOMAINE D'INTERVENTION ET ACTIVITE DE L'ONG

-DOMAINE D'INTERVENTION DE L'ONG

L'ONG BATE SABATI visait essentiellement la promotion de l'éducation en milieu communautaire où sévissent encore des pesanteurs économiques et socioculturels qui font qu'il ya non seulement un faible taux de scolarisation mais aussi un net déséquilibre dans le genre pendant l'objectif du millénaire est l'éducation pour tous de façon paritaire.

Assurer un environnement par le biais de l'assainissement des lieux publics notamment les marchés ; les structures sanitaires les grands artères de la ville par le ramassage quotidien des ordures. La sensibilisation et la formation des agents paramédicaux en matière d'hygiène publique et des MST/VIH/SIDA pour une meilleure santé publique. L'ONG visait aussi la protection de l'écosystème en luttant contre les actions anthropiques

-ACTIVITE REALISEE PAR L'ONG

En partenariat avec des organismes nationaux, internationaux ou des structures étatiques l'ONG BATE SABATI a contribué à la mise en place, l'encadrement et la formation des associations des parents d'élèves et amis de l'école et appuyé l'obtention des fonds pour la construction des écoles communautaires, recruter des enseignants communautaires et a aussi favorisé le recrutement de la plus part des enfants ayant l'âge d'aller à l'école et qui en souffraient.

Dans l'assainissement et ramassage des ordures des ménages urbains, BATE SABATI fut dans le temps l'ONG championne dans l'assainissement des différents marché de la ville de Kankan (le marché de Dibida, de Sogbè et autre), de l'Hôpital régional, des centres de santé, des maisons de culte etc. Avec la coupe abusive de bois pour la carbonisation et le bois chauffe dans les zones périurbaines qui étaient devenues aussi très inquiétantes et l'ONG s'en était préoccupée, ainsi, elle a sensibilisé et formé les populations riveraines à un changement de comportement.

A côté de l'assainissement dans les marchés de la ville de Kankan, force était de reconnaitre que les denrées comme les condiments (piments, gombo, autres fruits, les huiles), les gâteaux, le pain, la viande étaient à même le sol ou non couvert et sont exposés au bon gré des microbes avec tous ses cortèges des maladies qui menacent dangereusement la santé publique. Ainsi l'ONG s'est investie dans ce domaine pour un changement de comportement.

Avec les TS qui est une activité aussi vieille que l'humanité, l'ONG BATE SABATI est aussi intervenue au près d'elles en vue de les conseiller sur les dangers qu'elles accourent dans cette activité qui sont entre autre le risque d'infection des MST/VIH/SIDA. L'ONG a sensibilisé, formé et encouragé ces travailleuses de sexe à l'utilisation des préservatifs, à l'adoption des comportements plus hygiéniques et a faire un suivi médical.

-SOURCES DE FINANCEMENT DE L'ONG

Comme la première organisation, les ressources financières de l'ONG BATE SABATI proviennent essentiellement des fonds propres générés par les frais d'adhésion et de cotisation des membres de l'ONG. A la différence de l'APROFIG la principale source de financement des activités de l'ONG BATE SABATI provenaient essentiellement des institutions financières ou bailleurs de fonds sous formé des projets bancables ; des dons des personnes physique et morale. Rarement la subvention que l'Etat accorde aux OSC. Donc cet était un financement presque externe.

Les Ressources matérielles et logistiques : elles sont constituées de : mobiliers et matériels de bureau ; matériel informatique ; technique (groupe électrogène), qui sont obtenus après exécutions des activités en partenariat avec des organisations ou des bailleurs des fonds étrangers comme WEG, PASIB/BASSIN VERSANT, Save children, projet santé génésique etc...

Les ressources humaines 

Elles sont composées  des étudiants diplômés, des enseignants et médecins volontaires, des ATS qui s'investissaient dans la conception, la planification, la réalisation/exécution et le suivi des activités. L'ONG BATE SABATI, avait un personnel permanant recruté pour assurer les taches opérationnelles, un personnel de projet recruté dans le cadre du partenariat avec d'autres ONG et institutions nationales ou internationales ; un personnel contractuel/temporaire constitué des personnes ressources, de stagiaires, d'assistant (es) techniques.

-DESCRIPTION DES ACTIVITES

L'assainissement

L'ONG BATE SABATI a dès sa création initié l'assainissement comme axe prioritaire. Ainsi elle a mené des activités d'assainissement par le ramassage des ordures ménagères et celles produites dans les marchés urbains dans sa zone d'intervention. Les marchés de Dibida, de Sogbè furent quotidiennement assainit et les ordures furent stocké dans des dépôts un ancien membre de l'ONG déclare « nous avions des agents de ramassage des ordures dans les ménages qui étaient vraiment au service de ménages, tous les magasins, boutiques et kiosques recevaient la visite des agents d'assainissement et cette activité avait redoré l'environnement urbain ». Il ajoute « dans tous les marchés il avait des poubelles suivit et curé chaque soir ».

Hygiène et santé publique

La réalité des marchés étaient que toutes les denrées directement consommables étaient exposées à même le sol. Aucune règle d'hygiène n'était observée et cela exposait les consommateurs à des risques de santé publique. Des séances de sensibilisation, d'information et d'éducation non seulement des vendeurs/vendeuses et consommateurs des denrées.

Un ancien agent de l'ONG BATE SABATI indique « lorsqu'on débutait ces activités le constat était amère les denrées comme l'huile, les condiments, le pain, la viande et autres étaient étaler à même le sol ou est exposé à la merci des microbes de tout genre ». Cette activité a été exécutée en collaboration avec le service hygiène publique.

Formation et sensibilisation des travailleuses de sexe pour un changement de comportement

Le travail de sexe est un métier aussi vieux que l'humanité. La ville de Kankan n'étant pas en marge de cette réalité, l'ONG BATE SABATI s'en était aussi intéressé. L'ONG a alors procédé à des sensibilisations, à la formation et l'éducation sexuelle de ces TS pour qu'elles adoptent au moins un comportement corporel hygiénique adéquate.

Un conseiller en santé sexuelle et hygiénique de l'ONG souligne :

«  Ces TS courraient des risques graves d'infection des MST/VIH/SIDA, puis qu'elles recevaient les clients des tous les horizons dans les mêmes conditions sans aucune précaution hygiénique et sanitaire ». Il poursuit « Mais avec notre intervention, nous avons pu installer des boites à pharmacie où il y avait des préservatifs et des antibiotiques mais aussi elles ont changé considérablement de comportement ».

L'éducation Communautaire

Le décollage socioéconomique passe avant tout par l'école « la nation vaut ce que vaut l'éducation de ses fils et filles» disait un contemporain. Si depuis un certains temps le milieu urbain connait une hausse du taux de la scolarisation surtout celui de la jeune fille ; en milieu rural ce phénomène était laissé pour contre.

Beaucoup de facteurs expliquent cet état de fait : le manque de l'infrastructure, de l'équipement, d'un personnel qualifié et surtout l'effet des pesanteurs socioculturels faisaient peu d'enfants ayant l'âge d'aller à l'école n'y vont pas. A côté de cette réalité les filles étaient la première victime.

Pour un ancien animateur communautaire de l'ONG « vu cette situation nous avons institué des stratégies communautaires de construction et équipement des écoles, le recrutement des enfants en priorité les filles, recruter des enseignants communautaires et cela a favorisé la multiplication des écoles communautaires, de nombre d'enfants scolarisés etc.... ».

Un autre renchérit en ces termes « l'ONG BATE SABATI a institué des structures de soutien scolaire les APEAE qui ont pu exister et fonctionner et sont devenues des véritable structures parascolaires. Elle a aussi institué des supervisions de toutes ses structures et écoles ».

Protection de l'environnement

Le développement durable passe nécessairement par un environnement protégé contre toutes les actions anthropiques de l'homme. Sa vie et son bien être en dépend. Un simple constat même à l'oeil nu laisse entrevoir à un visiteur que les végétales et animales sont entrain de disparaitre une vitesse inquiétante. Pas d'arbres centenaires, pas d'aires protégées, les cours d'eau sont entrain de disparaitre, les eaux de pluies se raréfiée et conduisent dans une insécurité alimentaires notoires suite à la coupe anarchique et abusive du bois.

La faune est devenue introuvable même le petit gibier, les oiseaux, les reptiles et autres espèces aloétiques sont devenus rares suite à leur mauvaise utilisation. Le chargé des aires protégées de l'ONG BATE SABATI indique :

« Un jour, nous avons effectué, une enquête informelle dans la zone périurbaine de Kankan notamment, à Dalabanin, à Dabadou, à Balandou, nous avons constaté que l'écosystème est menacé et les populations riveraines sont exposées à des dangers qu'elles ignorent. Ainsi nous avons planifié des activités de protection de l'environnement en partenariat avec le projet Bassin versant en faveur de celles-ci pour qu'elles changent de comportement afin qu'elles adoptent un comportement d'exploitation rationnelle des ressources...»

La pratique était que les riverains coupaient les arbres n'importe comment, pour le bois de chauffe à vendre ainsi que le charbon de bois qui en fait n'éloignent celles-ci au cercle vicieux de la pauvreté. Un autre raconte « avant nos actions ces riverains coupaient les arbres jusqu'au niveau du tronc et des racines, brûlaient et tuaient toutes les substances nutritives. Le petit gibier est braqué, les petits oiseaux sont chassés ; les poissons non en maturité sont péchés. Ce qui ne permettait le renouvellement des espèces pour les générations futures »

Renforcement des capacités

Les actions d'une organisation ne pourront être prennes que si ses promoteurs ont une capacité d'intervention efficace et efficiente, « or le véritable problème auquel les organismes d'appui au développement sont confrontés c'est celui du renforcement des capacités tant l'interne qu'à l'externe avec les bénéficiaires qu'avec les partenaires de mise en oeuvre » faisaient remarquer un coordinateur d'un projet de développement de la place.

Dans cet élan l'ONG BATE SABATI en avait inscrit comme l'un de ses préalables avant toute intervention sur le terrain. Le chargé de formation de l'ONG souligne « nous avons formé les agents de l'administration scolaires : les directeurs d'école, les DSEE, les chefs de section de l'enseignement primaires à la gestion administrative des établissements, à la gouvernance scolaire et à la qualité de l'éducation » ; un autre raconte «  le problème de genre n'était pas compris même par les autorités éducatives, de formation en formation avec des leaderships féminins nous avons pu renverser la tendance ».

Dans ce cadre après la mise en place de l'association des parents d'élève  l'ONG a oeuvré « à la formation de ses membres en technique de plaidoyer en faveur de l'école » rappelle un ADC de l'ONG. 

En matière de protection de l'environnement les COGEF sont installés et formés en gestion durable et rationnelle des ressources naturelles. Dans le domaine de la santé des COGES ont installés et formés en gestion des structures sanitaires communautaires.

Bénéficiaires des actions de l'ONG

Les cibles potentielles de l'ONG étaient toutes les structures impliquées ou intervenant de les domaines d'intervention de l'ONG. Ce sont dans le domaine de l'éducation : les autorités éducatives (DE, DSEE,), personnel enseignant, les élèves des écoles élémentaires, les parents d'élèves regroupé en association (APEAE). Dans le domaine de la santé, l'ONG visait les structures sanitaires dans toutes ses composantes : le personnel et les bénéficiaires des soins de santé surtout en rase campagne, regroupés en association le COGES.

En environnement, les riverains des zones et qui sont producteurs de bois de chauffe et de charbons de bois mais aussi les braconniers de petit gibier. Ainsi regroupés en association le COGEF, l'ONG a pu installer une zone en défend donc des forêts classées obtenues grâce aux actions de reboisement.

Période d'exécution des activités de l'ONG BATE SABATI et partenaires

L'ONG a été créée en 1990 et elle a fonctionné activement jusqu'en 2004. En début 2005, elle a commencé à connaitre la période de vache maigre pour s'arrêter définitivement en fin 2005. Les partenaires des organisations locales de développement semblent être standards. Elles ont les mêmes partenaires soit les structures de l'Etat à travers les services centraux et déconcentrés cela selon le domaine d'intervention de l'organisation qui est aujourd'hui trop chevauché. Les grands et principaux partenaires et ou bailleurs de fonds reste et demeure les agences internationales de développement.

LES ONG PARTENAIRES ACTEURS DE DEVELOPPEMENT

Ce débat et ces actions sont aujourd'hui relayés localement par un ensemble d'acteurs du développement qui comprennent principalement des organisations non gouvernementales, l'Etat guinéen et des partenaires internationaux. La majorité des ONG locales s'aligne - en ce qui concerne les dates de leur création - à la période où fut autorisée par l'Etat la mise sur pied d'initiatives privées, y compris les organisations non gouvernementales. Plus précisément, c'est le 07 mars 1986 que l'Etat a autorisé l'établissement des ONG nationales et étrangères après l'adoption de l'ordonnance n° 072/PRG/86. Dans son premier article l'ordonnance stipule :

« les organisations non gouvernementales (ONG) sont des organisations nationales ou étrangères à but non lucratif qui contribuent directement ou indirectement à l'amélioration des conditions de vie des collectivités à la base. Elles sont tenues dans leurs actions, d'opérer sans discrimination de race, de religion ou de sexe et ne s'autorisent aucune activité à caractère politique. A ce titre, les ONG deviennent des partenaires privilégiés des communautés à la base dans la réalisation de leurs objectifs de développement. Il s'agit d'instaurer entre les deux, un véritable partenariat excluant tout paternalisme. » (Condé, 2003 : p.160)

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net