WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'abandon dans le programme de l'éducation non formelle au Maroc

( Télécharger le fichier original )
par Hassane Lahkim
Centre d'orientation et de la planification de l'éducation - Inspecteur en planfication de l'éducation 2005
  

sommaire suivant

Ce travail est dédié :

Y A la mémoire de mon père qui a toujours cru en mes capacités ;

Y A ma mère qui s'est sacrifiée pour mon éducation ;

Y A ma femme Fatima.Cherradi qui a supporté tout au long de ce travail mes caprices et mes états-d'âme;

Y A mes frères et ma soeur qui m'ont appris le sens du sacrifice ;

Y A toute ma grande famille et mes amis qui m'ont encouragé et soutenu;

Y A tous ceux qui luttent pour l'éducation des défavorisés.

Remerciements

Je profite de cette occasion pour souligner que ce travail est le fruit de la collaboration et la contribution d'un ensemble d'entités et de personnes. A ce titre, je tiens à présenter mes vifs remerciements et ma gratitude-la plus profonde- à mon directeur de recherche, M. Brahim.Chedati, pour son appui, ses propositions méthodologiques très constructives et pour sa disponibilité permanente.

je ne saurai omettre, en cette occasion, de remercier l'ensemble du corps enseignant et administratif du COPE.

Mes vifs remerciements s'adressent aux :

* Responsables de la Direction de l`Education Non Formelle pour m'avoir facilité le travail sur le terrain ;

* Responsables de l'Inspection Générale des Affaires Administratives et Financières ;

* Responsables de la Direction de la stratégie, du recensement et de la planification ;

* Responsables de la Division de la Communication pour l'appui logistique qu'ils ont apporté à la réalisation de ce travail ;

Mes remerciements les plus sincères vont également à mes amis qui m'ont aimablement soutenu.

Que ceux et celles qui ont contribué de près ou de loin à l'aboutissement de cette étude, trouvent ici l'expression de ma profonde reconnaissance.

Synopsis

La problématique soulevée dans cette recherche concerne le phénomène de l'abandon dans le programme de l'éducation non formelle au Maroc.

Nous visons à travers cette recherche l'identification de quelques facteurs qui influencent l'abandon dans le programme d'éducation non formelle. Il s'agit principalement des : 

· Facteurs individuels;

· Facteurs familiaux ;

· Facteurs pédagogiques liés aux conditions d'apprentissage ;

· Facteurs éducatifs liés au contenu des cours ;

· Facteurs liés au mode de fonctionnement et d'organisation des associations.

De plus, cette recherche vise :

· L'identification des causes telles qu'elles sont exprimées par les élèves sur les raisons qui l'ont poussé à quitter le programme de l'éducation non formelle ;

· L'exploration des pistes éventuelles pour remédier au phénomène de l'abandon.

Partant de ces objectifs, les données mobilisées, à cet effet, proviennent d'une enquête effectuée auprès des concernés par le phénomène. Il s'agit d'élèves bénéficiaires(ceux qui ont abandonné le programme/ceux qui ne l'ont pas abandonné), animateurs et responsables du programme au sein de l'association.

Deux outils d'investigation sont utilisés pour répondre aux questions de la recherche : le questionnaire et l'entretien. Les principaux résultats sont comme suit :

· Concernant les variables individuelles, l'étude a montré que le sexe, l'antécédent scolaire et l'âge, affectent l'abandon.

· S'agissant des caractéristiques socioéconomique, culturelles et contextuels liés aux conditions d'apprentissage et au contenu des cours, les résultats de l'analyse montrent que :

o L'appartenance socioprofessionnelle de la mère influence l'abandon ;

o Les conditions culturelles, sociales et économiques, sont des éléments déterminants de l'abandon;

En effet, les élèves qui ont abandonné le programme sont observés dans les familles qui se caractérisent par : La violence la démission et l'indifférence des parents ; la dislocation familiale ; Les conditions socioéconomiques déplorables ;

· Les facteurs pédagogiques et éducatifs ne sont pas sans importance:

o Les cours à niveau multiples, les horaires des cours influencent la rétention des élèves dans le programme ;

o La présence d'un coordonnateur dans le site de formation, les visites et l'aide sociale favorise la rétention.

Nous ne sommes pas contentés uniquement d'explorer les facteurs affectant l'abandon. Nous avons poussé l'investigation à la recherche des causes qui poussent les élèves à quitter le programme. Ainsi, nous avons trouvé que les causes qui poussent les élèves à quitter le programme sont diverses et voici les principales selon leurs importances :

· Le programme n'a pas permis de réaliser les attentes de l'élève:

o la non insertion dans la FP

o le programme ne m'a pas permis d'intégrer dans le formel

o le programme ne délivre pas de certificat

o le programme ne m'a pas permis d'apprendre l'écriture et la lecture

o le programme n'a pas accès à un métier

o le programme ne m'a pas permis d'améliorer mes capacités professionnelles

· Les conditions économiques des parents:;

o difficulté de concilier entre le travail est les études

o le coût de la formation

o le tuteur me demande d'aider la famille matériellement

o le voyage et l'aménagement

o s'occuper de la maison

· Les raisons individuelles:

o désintéressement et la non motivation

o maladie chronique ou défaillance intellectuelle

o mon incapacité de comprendre comparativement avec mes collègues

o le problème de l'âge

Les propositions des enquêtés sur les possibilités d'atténuer l'abandon sont structurées autour des axes suivants : pédagogique, social, culturel et promotionnel.

ãæÌÒ

íÊäÇæá åÐÇ ÇáÈÍË ÙÇåÑÉ ÇáÇäÞØÇÚ Úä ãÊÇÈÚÉ ÇáÏÑÇÓÉ ÈÞÓÇã ÇáÊÑÈíÉ ÛíÑ ÇáäÙÇãíÉ ÇáÊí ÊÚÏ ÍÓÈ ÑíäÇ ãä åã ÇáÓÈÇÈ ÇáÊí ÊÄËÑ ÓáÈÇ Úáì äÊÇÆÌ ÇáÈÑäÇãÌ.

æäåÏ ãä æÑÇÁ ÅäÌÇÒ åÐÇ ÇáÚãá Åáì ÑÕÏ ÈÚÖ ÇáÚæÇãá ÇáãÄËÑÉ æÇáÓÈÇÈ ÇáÊí ÊÄÏí Åáì ÇáÇäÞØÇÚ Úä ÇáãÊÇÈÚÉ ÈÞÓÇã ÇáÊÑÈíÉ ÛíÑ ÇáäÙÇãíÉ. æíÊÚáÞ ÇáãÑ ÈÇáÚæÇãá ÇáãÑÊÈØÉ ÓÇÓÇ ÈÇáÓíÇÞ ÇáÑÏí æÇáÚÇÆáí æ æÈÙÑæ ÇáÊÚáã æÈÇáØÑÞ ÇáãÚÊãÏÉ í ÇáÊÚáíã ÈÞÓÇã ÇáÊÑÈíÉ ÛíÑ ÇáäÙÇãíÉ æßÐáß ÈØÑÞ ÊÏÈíÑ ÇáÈÑäÇãÌ ãä ØÑ ÇáÌãÚíÇÊ. ßãÇ ÊåÏ åÐå ÇáÏÑÇÓÉ Åáì ÇÓÊÞÕÇÁ ÂÑÇÁ ÇáãäÞØÚíä Íæá ÇáÍáæá ÇáããßäÉ áãÚÇáÌÉ åÐå ÇáÙÇåÑÉ.

æ ÊæÎíÇ áåÐÇ ÇÚÊãÏÊ åÐå ÇáÏÑÇÓÉ Úáì ÅÌÑÇÁ ÈÍË ãíÏÇäí ÊÊßæä ÚíäÊå ãä ÇáÊáÇãíÐ ÇáãäÞØÚíä æÛíÑ ÇáãäÞØÚíä æÇáãäÔØíä æÇáãßáíä ÈÊÐÈíÑ ÇáÈÑäÇãÌ ÈÇáÌãÚíÇÊ ÇáÊí ÊÚãá ÈäíÇÈÇÊ ÇáÑÈÇØ - ÓáÇ - ÊãÇÑÉ ÇáÕÎíÑÇÊ.

æÙäÇ áÇÌá åÐÇ ÇáÛÑÖ ÏÇÊí: ÇáÇÓÊãÇÑÉ æÇáãÞÇÈáÉ áÌãÚ ÇáãÚØíÇÊ ÇáãØáæÈÉ. æÞÏ ÇÖì ÇáÈÍË Çáì ÇáäÊÇÆÌ ÇáÊÇáíÉ:

· ?ÇáäÓÈÉ ááÎÕæÕíÇÊ ÇáÑÏíÉ ÊÄßÏ äÊÇÆÌ åÐå ÇáÏÑÇÓÉ æÌæÏ ÚáÇÞÉ Èíä ãÊÛíÑÇÊ: ÇáÌäÓ æÇáÓä æÇáÓæÇÈÞ ÇáãÏÑÓíÉ (ÓÈÞ áå ä ÊãÏÑÓ/áã íÓÈÞ áå ä ÊãÏÑÓ) ãÚ ÙÇåÑÉ ÇáÇäÞØÇÚ .

· ãÇ íãÇ íÊÚáÞ ÈÇáÓíÇÞ Åä ÇáÏÑÇÓÉ ËÈÊÊ  ä ÇáÎÕæÕíÇÊ ÇÞÊÕÇÏíÉ æÇáÇÌÊãÇÚíÉ ááÚÇÆáÉ æÙÑæ ÇáÊÚáã æØÑÞ ÇáÊÚáíã æÇáØÑÞ ÇáÊí íÏÇÑ ÈåÇ ÇáÈÑäÇãÌ ãä ØÑ ÇáÌãÚíÇÊ ßáåÇ ÚæÇãá áåÇ ÚáÇÞÉ ÈÇáÇäÞØÇÚ.

o æíãÇ íÊÚáÞ ÈÎÕæÕíÇÊ ÇáæÓØ ÇáÚÇÆáí ÊÈíä ä ÇáÇäÊãÇÁ ÇáÓæÓíæ ãåäí áÑÈÉ ÇáÓÑÉ ãä ÇáÚæÇãá ÇáãÍÏÏÉ ááÇäÞØÇÚ

o ßãÇ ßÔÊ ÇáÏÑÇÓÉ ä ÇáÚæÇãá ÇáÇÌÊãÇÚíÉ æÇáËÞÇíÉ áÑÈ(É) ÇáÈíÊ ÇáãÊÑÊÈÉ ÕáÇ Úä ÇáãÓÊæì ÇáÇÞÊÕÇÏí ÇáÚÇÆáÉ æÇáãÓÊæì ÇáÏÑÇÓí áåÇ ÚáÇÞÉ ÈÇáÙÇåÑÉ. æåßÐÇ ÞÏ ËÈÊÊ ÇáÏÑÇÓÉ ä ÇáØÇá ÇáãäÞØÚíä íæÌÏæä ÈßËÑÉ í ÇáÚÇÆáÇÊ ÇáÊí:

- ÊãíÒ ÑÈ(É) ÇáÚÇÆáÉ íåÇ ÈÇáÞÓæÉ æ ÇááÇãÈÇáÇÉ

- ÊÊÓã ÈÇáÊßß ÇáÚÇÆáí ÈãÚäÇå ÇáÔÇãá.

o ßãÇ ä ÇáÚæÇãá ÇáÊÑÈæíÉ æÇáÈíÏÇÛæÌíÉ áåÇ åãíÊåÇ. æåßÐÇ Åä ÇáÞÓã ÇáãÊÚÏÏ ÇáãÓÊæíÇÊ æÊæÞíÊ ÇáÏÑæÓ æØÑÞ ÇáÊáÞíä ÇáÊí íÌÏåÇ ÈÚÖ ÇáÊáÇãíÐ áÇÊíÓÑ áåã ÚãáíÉ Çáåã æÇáÈÚÖ ÇáÇÎÑáÇÊäÇÓÈ ãÓÊæÇåã æãÊØáÈÇÊåã áåÇ ÊËíÑ Úáì ÇáÇäÞØÇÚ

o æÌæÏ ãÓÄæá ÌãÚæí ÈÇáãÞÑÇáÊí ÊÌÑì ÈåÇ ÇáÏÑæÓ æÇáÞíÇã ÈÇáÒíÇÑÇÊ æÇáÅÚÇäÉ ÇáÇÌÊãÇÚíÉ ßáåÇ ÚæÇãá ÊÓÇÚÏ Úáì ÇáÇÍÊÇÙ.

áã ÊßÊ ÇáÏÑÇÓÉ ÈÇáÈÍË Úä ÇáÚæÇãá ÇáÊí áåÇ ÕáÉ ÈÇáÇäÞØÇÚ Èá ÍÇæáÊ ãÚÑÉ ÇáÓÈÇÈ ÇáÏíäÉ æÑÇÁ ÇáÇäÞØÇÚ.

· æåßÐÇ ÞÏ ÈíäÊ ÇáÏÑÇÓÉ ä ÛÇáÈíÉ ÇáãÓÊÌæÈíä ÞÏ ÇäÞØÚæÇ Úä ãÊÇÈÚÉ ÇáÏÑÇÓÉ ÈÞÓÇã ÇáÊÑÈíÉ ÛíÑ ÇáäÙÇãíÉ áÇÓÈÇÈ ãÎÊáÉ äÑÊÈåÇ ÍÓÈ ÇáÇåãíÉ ßÇáÊÇáí:

· ÚÏã ÊÍÞíÞ ÇáÇåÏÇ ÇáÊí ãä ÌáåÇ æáÌ ÇáãÓÊÌæÈ ÞÓÇã ÇáÊÑÈíÉ ÛíÑ ÇáäÙÇãíÉ (ÇáÇáÊÍÇÞ ÈÇáÊßæíä Çáãåäí æ ÇáÊÚáíã ÇáäÙÇãí æ ÊÚáã ÇáÞÑÇÁÉ æÇáßÊÇÈÉ)

· ÓÈÇÈ áåÇ ÚáÇÞÉ ÈÇáÙÑæ ÇáÇÞÊÕÇÏíÉ ááÚÇÆáÉ

· ÓÈÇÈ ÑÏíÉ

ãÇ í ãÇ íÊÚáÞ ÈÇáãÞÊÑÍÇÊ ÇáßíáÉ ÈÇáãÓÇåãÉ í ÇáÊÎí ãä ÍÏÉ ÇáÇäÞØÇÚ íãßä ÅÌãÇáåÇ í ÑÈÚÉ ãÍÇæÑåí: ÇáÈíÏÇÛæÌí ÇáÊßæíäí ÇáËÞÇí ÇáÇÌÊãÇÚí æÇáÊæÇÕáí.

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy