WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les fusions-acquisitions et leurs répercussions sur la composante humaine

( Télécharger le fichier original )
par Yacine ZERROUK
IAE Lille I - Administration des entreprises 2014
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

h) Principales difficultés rencontrées

Certaines contraintes ont été rencontrées au cours de l'enquête-terrain.

Premièrement, après avoir déterminé les hypothèses, nous devions définir un certain nombre de questions qui se devaient d'être en accord avec le sujet et qui permettraient de répondre au mieux aux interrogations (hypothèses) posées.

Le fait de contacter les entreprises pour répondre à notre étude a été une étape assez délicate. Nous devions interroger une quinzaine de sociétés dans le cadre de l'enquête qualitative mais la contrainte supplémentaire était de questionner uniquement celles qui avaient vécus une situation de F&A.

Après avoir fait une liste assez large de sociétés, nous avons acté le démarchage. Un bon nombre de refus pour diverses raisons se sont fait sentir malgré le fait d'avoir expliqué que cela se déroulait dans le cadre d'un mémoire professionnel.

Il a donc fallu passer par d'autres biais (carnet d'adresses). Notre entourage a permis de contacter et surtout de valider les demandes d'interviews, ce qui a pu conduire à l'étude de l'ensemble des hypothèses.

L'autre difficulté résulte dans les réponses des personnes interrogées et plus précisément dans leurpartialité.

De plus, chaque cas est différent car le contexte peut ne pas être le même selon si la société est l'acquéreuse ou l'acquise, selon ses antécédent ou encore sa culture.

L'objectivité devait donc être de mise pour répondre au mieux aux hypothèses mais grâce à l'ensemble des interviewés et à leur nombre, ce risque inhérent aux enquêtes qualitatives a été réduit.

Nous allons maintenant nous concentrer sur les solutions proposées aux hypothèses qui ont été validées par le biais de préconisations et d'actions concrètes.

PARTIE III : PRECONISATIONS

A travers tout ce qui a été vu et par la problématique posée :

ü Dans quelle mesure, la gestion du facteur humain représente-t-elle un risque dans le cadre d'une opération de F&A ?

Nous pouvons donc voir pourquoienviron« 60%59(*) des F&A conduisent à des échecs »et que si l'on se penche sur la création de valeurs, « seulement 23% d'entre-elles dégagent une plus-value60(*) » (ce qui est énorme). La plupart du temps, on les affecte au fait de ne pas prendre en compte le risque qui peut être causé par l'humain durant l'opération ce qui est source de déstabilisation pour le bon déroulement de l'opération et par conséquent à des déboires.

Donc à la question posée par la problématique à travers la recherche théorique et empirique montre que la composante humaine cause un risque majeur si l'acceptation de la F&A n'est pas voulue par l'ensemble de l'organisation (salariés) à cause de l'aversion induite par la nature de l'homme qui voit dans le changement une remise en cause de ses acquis.

Revenons donc au cas des sociétés dans lesquelles j'ai travaillé et celle où je travaille actuellement.

A mon arrivée, dans l'entreprise en Master I, il avait été expliqué aux alternants et stagiaires récemment embauchés qu'une acquisition de la société avait été faite et qu'à présent la société était en pleine restructuration organisationnelle et qu'il ne fallait pas s'inquiéter même si l'environnement général était morose (burnouts, arrêts maladies, autonomie réduite sur les postes...).

J'ai également appris que Bic (où je suis en poste aujourd'hui) procédait au rachat d'une nouvelle entité indienne.

Comme expliqué en introduction de ce mémoire, j'ai vu et vécu les deux faces d'une F&A (ma première société étant acquise et aujourd'hui Bic étant l'acquéreur).

Au vu de mon expérience, des retours de la part des interviewés ainsi que de la recherche théorique, je propose pour l'une comme pour l'autre diverses solutions pour limiter l'appréhension dans le cadre de l'opération de F&A.

* 59Prof. Thomas Straub, « Reasons for Frequent Failure in Mergers and Acquisitions »,Gabler Edition Wissenschaft, 2007

* 60 http://www.lesechos.fr/29/04/2008/LesEchos/20162-083-ECH_les-fusions-acquisitions-ne-sont-peut-etre-pas-une-si-mauvaise-affaire.htm

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy