WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Quel rôle pour la médiathèque dans le rapport de l'enfant à  la lecture

( Télécharger le fichier original )
par Oriane Ledig
IUT2 Nancy Charlemagne - DUT métiers du livre et du patrimoine option bibliothèque 2010
  

sommaire suivant

IUT Nancy-Charlemagne

Université Nancy 2

2 ter Boulevard Charlemagne

CS 5227

54052 NANCY CEDEX

Dépt. Info-Com - Option ML

Quel rôle pour la médiathèque dans le rapport de l'enfant à la lecture?

Des éléments de réponse à la lumière de la « fête du livre » de la Ville de Ludres.

Mémoire de stage de deuxième année

Stage réalisé du 30 mars au 22 mai 2010 à :

La Médiathèque municipale de Ludres

31, place Ferri de Ludres

54710 Ludres

Oriane LEDIG

Promotion 2008/2010

Tuteur Julien Barthe

Rapporteur Thierry Dupont

REMERCIEMENTS

Je tiens tout d'abord à remercier la mairie de la Ville de Ludres qui a permis la réalisation de ce stage.

Mes remerciements vont ensuite à Madame Jacqueline Quesada, directrice de la médiathèque, pour son enseignement et ses précieux conseils qui ont ponctué mon stage.

Je remercie également l'équipe des bibliothécaires : Francine, Christine, Sophie, Ollivier, Bénédicte, avec une pensée particulière pour Véronique, bibliothécaire jeunesse et co - organisatrice de la Fête du livre.

Enfin, je tiens à exprimer ma profonde gratitude à Monsieur Julien Barthe, tuteur de ce mémoire, pour sa grande disponibilité et les nombreuses corrections qu'il a apportées dans la rédaction de ce mémoire.

Table des matières

INTRODUCTION 4

De l'essor de la littérature jeunesse aux premières heures du conte : un panorama des relations entre littérature de jeunesse et bibliothèque 4

1) Premier contact avec le livre : le rôle de l'école et du développement de l'offre éditoriale 4

1.1. Tout commence avec le Maître d'école ... 4

1.2. Le rôle second de l'offre éditoriale 4

2) Du coté des bibliothèques avant 1960 : de l'armoire - livre à l'engouement pour le modèle de l'Heure Joyeuse 4

2. 2. Des lignes qui bougent, mais un système figé dans une conception archaïque 4

3) L'année charnière 1960 de la césure bibliothèque-école et l'élaboration d'un nouveau modèle de lecture publique : 1960-1980 4

3.1. Les mutations de la littérature jeunesse après 1960 et l'expérience de bibliothèques innovantes qui ouvrent la voie 4

3.2. Un nouveau modèle pour les bibliothèques : la promotion de la culture et du plaisir plutôt que l'éducation à la lecture et la morale 4

4) L'essor de la littérature jeunesse puis la culture de l'écran : 1980-2010 4

4.1. La période faste des années 1980-1990 4

4.2. Le renouveau des pratiques culturelles après 2000 : quand facebook supplante Harry Potter... 4

« Le plaisir avant tout » : un credo qui fait sens, mais dont la mise en oeuvre s'avère parfois difficile 4

1) De l'importance du jeu dans la construction du « je » 4

1.1 L'enfant, homo ludens en puissance ? 4

1.2 L'interprétation : jeu entre le lecteur et le livre 4

2) Les animations en bibliothèque : susciter l'envie de lire par le jeu. L'exemple de la médiathèque de Ludres. 4

2.1. Bref historique de la médiathèque de Ludres 4

2.2. Panorama des animations jeunesse : une mise en application ludique 4

2.3. Une mise en application ludique qui soulève une tension entre pédagogie et lecture plaisir 4

3) La fête du livre à Ludres : une animation exemplaire 4

3.1. Les règles du « jeu » 4

3.2. Les objectifs ambitieux de la fête du livre 4

3.3. Le partenariat au service de la Fête du livre 4

3.4. La promotion de la Fête du livre : son rôle essentiel dans l'engouement des jeunes pour la lecture 4

4) Le bilan de la 22ème édition de la fête du livre 4

4.1. Quel bilan pour la 22ème édition ? 4

4.2. De l'importance de toujours questionner la place de la bibliothèque dans le rapport à la lecture 4

CONCLUSION 4

BIBLIOGRAPHIE 4

Annexes 4

INTRODUCTION

« Dans une bibliothèque, l'Heure du conte prépare à la lecture. [...] Ils [les enfants] ont alors le désir de retrouver dans les livres les joies que l'Heure du conte leur a révélées. [...] Alors seulement l'Heure du conte est la clé qui ouvre le jardin merveilleux où chaque enfant librement va cueillir ce qu'il veut » (Mathilde Leriche, les contes dans l'éducation des enfants de 6 à 11 ans ou l'Heure du conte, in Revue du livre et des bibliothèques, novembre-décembre 1934).

Cette citation n'est pas sans rappeler le Frontispice de l'édition du XIXème siècle des Contes de Charles Perrault, où la nourrice dispensait à des enfants sagement assis à ses pieds des histoires pleines de merveilleux. Depuis l'arrivée des livres illustrés, le rapport à la lecture chez les enfants n'a de cesse d'évoluer. De la création de la bibliothèque de l'Heure Joyeuse en 1924 -pionnière en matière de lecture publique pour la jeunesse- au succès qu'a suscité la série Harry Potter, en passant par l'émergence depuis ces cinq dernières années de l'engouement des jeunes pour les technologies numériques, le positionnement des bibliothèques face au rapport à la lecture chez les enfants reste incertain.

Tandis que l'école permet, grâce à l'apprentissage de la lecture, l'instruction de l'enfant, les bibliothèques (les « secteurs jeunesse » en tête) tendent à rendre l'enfant autonome, afin qu'il se dirige « librement » vers le « jardin merveilleux » de la lecture.

Heure du conte, expositions, « Fête du livre »...autant de moyens mis en oeuvre par les bibliothèques pour amener l'enfant vers les rayons, où une diversité documentaire les attend.

Si comme certains l'annoncent, l'avènement d'Internet, signe définitivement l'entrée de notre société dans une « culture  de l'écran » (et non plus de l'écrit), il faut interroger le rôle de la bibliothèque dans le rapport de l'enfant à la lecture.

A la lumière de la Fête du livre, animation mise en place depuis 22 ans par la médiathèque municipale de Ludres et avec pour objectif de rallier les enfants à une lecture « plaisir », nous tenterons d'apporter des éléments de réponse. Une première partie présentera un panorama rétrospectif des relations entre littérature de jeunesse et bibliothèque tandis qu'une deuxième partie explicitera les objectifs actuels des bibliothèques dans le rapport à la lecture chez l'enfant, avec notamment la volonté de présenter la lecture comme source de plaisir.

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie