WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La pratique de l'orthographe des collégiens déficients visuels.


par HABIBI Fatiha
HASSAN II - Licence 2008
  

sommaire suivant

Remerciements

Je tiens à exprimer toute ma reconnaissance à toutes les personnes qui ont apporté leur concours à l'élaboration de ce mémoire :

Ma tante, pour son soutien et la patience qu'elle a témoignée à mon égard tout au long de mon parcours scolaire, universitaire et lors de cette année de formation.

M. HABIBI, mon encadrant, pour sa disponibilité, ses conseils avisés et son encouragement de tous les instants.

Madame ATTOUL, ma conseillère pédagogique, pour sa disponibilité, son esprit réceptif et ses conseils précieux lors des mises en situations professionnelles

Sommaire

Introduction 3

I-Définitions et généralités 6

1.1 Définition de l'orthographe. 6

1.2 Définition de la déficience visuelle. 7

1.3 -Aperçu sur la méthode braille 9

1.4 Présentation de l'établissement 10

II- -Etudes des copies des élèves. 13

2.1 Repérage des fautes d'orthographe à partir des copies des élèves 13

2.2 -Détermination de la nature des fautes 16

2.3 -Recherche des causes des fautes 17

III- Solutions proposées pour corriger la pratique de l'orthographe 24

3.1 -Correction de la méthode braille 24

3.1 - Sensibilisation au rôle de la lecture 26

3.3 Passage de la lecture à l'écriture. 28

3.4 Utilité de la dictée. 30

Conclusion 33

Webographie 35

Bibliographie 35

Introduction

Dans le contexte actuel, l'enseignement est l'outil permettant l'amélioration des individus sur le plan personnel et professionnel, quels que soient leur race, leur couleur, leur religion, et même leurs handicaps qui ne présentent plus d'empêchement pour acquérir le savoir.

Dans ce cas, la déficience visuelle n'est pas un obstacle de l'apprentissage, dans la mesure de disposer d'un enseignement spécialisé facilitant cet apprentissage aux déficients visuels, ainsi qu'un enseignant ayant tous les acquis possibles pour le transmettre.

Avant de rejoindre l'école, les enfants bénéficient d'un bain visuel assez riche en regardant la télévision, les panneaux publicitaires, les journaux, les magazines etc. Même s'ils n'arrivent pas encore à lire. Par contre, les enfants déficients visuels ne peuvent la voir à cause de leur handicap. Ce déficit peut influer sur leur pratique de l'orthographe dans les différents niveaux scolaires. C'est précisément cet aspect que je me propose de traiter dans le cadre du cycle secondaire collégial.

A ce propos, il est intéressant de poser la problématique suivante :

Quelle est la nature des fautes commises par les collégiens déficients visuels ?

POURQUOI ces FAUTES SONT-ELLES COMMISES ?

Quelles sont les solutions adéquates pour corriger ces fautes ?

Pour répondre à ces questions, j'ai pris comme exemple les copies des élèves de la classe de la troisième année du collège de l'institut de l'organisation Alaouite pour la protection des aveugles à Casablanca.

D'abord, je définirai dans la première partie les différents concepts.

Ensuite, dans la deuxième partie, j'analyserai les copies des élèves, j'essayerai d'identifier les fautes et chercher leurs causes.

Enfin, dans la troisième partie, je proposerai quelques solutions probables pour corriger leur pratique de l'orthographe.

Les élèves et plus précisément les déficients visuels demandent une certaine souplesse pour les motiver à surmonter les difficultés pouvant entraver leur apprentissage. Même s'ils sont tous des déficients visuels, leur école présente une unité hétérogène en ce qui concerne l'appropriation des attitudes et des compétences.

Cette hétérogénéité rend le métier de l'enseignant de plus en plus difficile. Ce métier demande des compétences particulières pour adapter les pratiques aux besoins et aux attentes des apprenants afin de leur assurer un bon apprentissage tout au long de leur vie.

Toute personne chargée de cette mission d'éducation doit se donner la tâche de soutenir la motivation des élèves ou de la créer de toute pièce quand elle est absente, motiver l'élève devenait ailleurs un des projets principaux de l'établissement scolaire, ce n'est en aucun cas une perte de temps, mais au contraire c'est un outil primordial dans l'acquisition des savoirs, si bien sûr, l'enseignement est en contact permanent avec les nouveautés et les recherches de la psychopédagogie.

D'ailleurs, plusieurs recherches élaborées par des spécialistes dans le domaine éducatif démontrent que la motivation joue un rôle de premier plan dans l'apprentissage, on ne peut ignorer cette réalité si on vraiment aider nos enfants à apprendre et à progresser socialement, affectivement et psychiquement.

sommaire suivant