WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La problématique de la gouvernance locale dans la région de l'est-Cameroun: une analyse de la perception du maire par les populations de la ville de Bertoua

( Télécharger le fichier original )
par Bertille Arlette JIOKENG NDOUNTIO
Universite Catholique d'Afrique Centrale - Master en Gouvernance et Politiques publiques 2010
  

sommaire suivant

UNIVERSITE CATHOLIQUE D'AFRIQUE CENTRALE

INSTITUT CATHOLIQUE DE YAOUNDE

FACULTE DE SCIENCES SOCIALES ET DE GESTION

Thème

LA PROBLEMATIQUE DE LA GOUVERNANCE LOCALE DANS LA REGION DE L'EST CAMEROUN : UNE ANALYSE DE LA PERCEPTION DU MAIRE PAR LES POPULATIONS

DE LA VILLE DE BERTOUA

Mémoire présenté en vue de l'obtention

du Master en Gouvernance et Politiques Publiques par 

JIOKENG NDOUNTIO Bertille Arlette

Licenciée en Sciences Juridiques et Politiques

Sous la direction du 

Dr. Claude- Ernest KIAMBA

Chargé de cours

À l'Université Catholique d'Afrique Centrale

Juin 2010UNIVERSITE CATHOLIQUE D'AFRIQUE CENTRALE

INSTITUT CATHOLIQUE DE YAOUNDE

FACULTE DE SCIENCES SOCIALES ET DE GESTION

Thème

LA PROBLEMATIQUE DE LA GOUVERNANCE LOCALE DANS LA REGION DE L'EST CAMEROUN : UNE ANALYSE DE LA PERCEPTION DU MAIRE PAR LES POPULATIONS

DE LA VILLE DE BERTOUA

Mémoire présenté en vue de l'obtention

du Master en Gouvernance et Politiques Publiques par 

JIOKENG NDOUNTIO Bertille Arlette

Licenciée en Sciences Juridiques et Politiques

Sous la direction du 

Dr. Claude- Ernest KIAMBA

Chargé de cours

À l'Université Catholique d'Afrique Centrale

Juin 2010

DEDICACE

A ma famille

REMERCIEMENTS

Nous tenons à remercier le Seigneur Dieu pour Sa présence, Son amour et Sa protection dans notre vie.

Nous remercions notre directeur de mémoire, le Dr Claude-Ernest KIAMBA qui a accepté de diriger cette recherche malgré ses multiples occupations. Sa disponibilité, ses conseils et ses orientations intellectuelles nous ont été très bénéfiques.

A travers lui, nous adressons nos remerciements à tous les enseignants de la Faculté de Sciences Sociales et de Gestion de l'Université Catholique d'Afrique Centrale pour la rigueur avec laquelle ils nous ont encadrés.

Nos remerciements s'adressent aussi à nos camarades et amis qui ont accepté de lire et de corriger ce travail.

Que notre famille trouve ici l'expression de notre profonde gratitude pour son dévouement et son soutien inconditionnel.

LISTE DES SIGLES

ASC : Association sportive et culturelle

BM : Banque Mondiale

CMR : Commune Mixte Rurale

CMRADR : Conférence mondiale sur la réforme agraire et le développement rural

CODESRIA : Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique

CPE : Commune de Plein Exercice

CTD : Collectivités Territoriales Décentralisées

CUB : Communauté Urbaine de Bertoua

DSCE : Document de Stratégie pour la Croissance et l'Emploi

DSRP : Document Stratégique de Réduction de la Pauvreté

FMI : Fonds Monétaire International

MINATD : Ministère de l'Administration Territoriale et de la Décentralisation

MINEPAT : Ministère de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du Territoire

MINUH : Ministère de l'Urbanisme et de l'Habitat

ONG : Organisation Non Gouvernementale

PNUD : Programme des Nations Unies pour le Développement.

PPTE : Pays Pauvre Très Endetté

LISTE DES GRAPHIQUES

Graphique 1 : Connaissance du maire par les populations de Bertoua ..........................24

Graphique 2 : Attributs souhaités d'un maire .......................................................30

Graphique 3 : Sentiment d'implication des populations ..........................................36

Graphique 4 : Perception de la proximité du maire par les populations de la ville de Bertoua..................................................................................................50

Graphique 5 : Répartition des populations en fonction de leur « amour » du maire .........57

Graphique 6 : Satisfaction des populations vis-à-vis du travail du maire......................63

Graphique 7 : Perception de l'importance du maire...............................................64

SOMMAIRE

DEDICACE I

REMERCIEMENTS II

LISTE DES SIGLES III

LISTE DES GRAPHIQUES IV

SOMMAIRE V

INTRODUCTION GENERALE 1

PREMIERE PARTIE : PROXIMITE DU MAIRE ET ADHESION DES POPULATIONS A L'ACTION LOCALE 16

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCE DU MAIRE ET DE SES ATTRIBUTIONS PAR LES POPULATIONS 17

Section 1 : Des attributions consacrées par les textes 17

Section 2 : Le maire à Bertoua : une autorité méconnue des populations 23

CHAPITRE 2 : IMAGE DU MAIRE ET GESTION PARTICIPATIVE DE L'ACTION PUBLIQUE LOCALE 28

Section 1 : L'appréciation de l'action du maire comme facteur d'adhésion à ses décisions 29

Section 2 : L'insatisfaction des populations : résultat d'un sentiment de non-implication 35

SECONDE PARTIE : COMMUNICATION ET PARTICIPATION DES POPULATIONS A L'ACTION PUBLIQUE LOCALE: LES DONNEES D'UNE LEGITIMITE QUESTIONNEE 41

CHAPITRE 3 : RELATIONS MAIRE-POPULATIONS A BERTOUA: LE PARADOXE D'UNE EXPERIENCE FEDERATRICE 42

Section 1 : La « communication » entre le maire et les populations : une persistance des schèmes stato-centrés 42

Section 2 : Les implications des stratégies « communicatives » sur la dimension participative de l'action locale 48

CHAPITRE 4 : FIGURE DU MAIRE ET « IMAGINAIRE » POPULAIRE : VERS UNE NOUVELLE LEGITIMITE DU MAIRE A BERTOUA ? 54

Section 1 : La figure du maire à Bertoua : un acteur local délégitimé 54

Section 2 : La place du maire dans l'imaginaire populaire : une importance relativisée 61

CONCLUSION GENERALE 69

BIBLIOGRAPHIE 72

ANNEXES A

RESUME

La gouvernance locale est considérée comme une alternative véritable aux problèmes de développement que rencontrent les Etats africains, en général, et le Cameroun en particulier. En réalité, les populations se voient, désormais, placées au coeur de l'élaboration des politiques visant à affecter leurs destins. Afin de mettre en oeuvre sa politique de développement sur le plan local, l'Etat prend appui sur des élus locaux, notamment, le maire. Ce dernier est présenté comme un acteur principal voire incontournable de l'élaboration et de la gestion des affaires locales. Aussi, sa fonction, ses attributions tout autant que sa personne, se voient impliquées d'une manière ou d'une autre dans la mise en oeuvre de ladite gouvernance locale. Seulement, pour agir, le maire requiert un minimum de légitimité tandis que l'adhésion des populations aux politiques élaborées n'est pas automatique. Le succès ou l'échec d'une politique locale dépend, généralement, de l'idée que s'en font les populations. Aussi, la perception qu'elles ont du maire détermine, par conséquent, leurs pratiques et comportements qu'elles tenteront d'adapter aux diverses situations qui se présentent à elles.

Mots clés : Gouvernance locale, perception, maire, action publique, intérêt général, participation des citoyens, élu local, décentralisation, développement local, Cameroun.

ABSTRACT

Local governance is seen as a genuine alternative to development problems faced by African countries in general and Cameroon in particular. In reality, populations are now placed at the heart of policies aiming to affect their lives. To implement its development policy on a local plan, the State bases itself on local politicians including the mayor. This latter is presented as a major, or even, essential player for the development and management of local affairs. Also, its function, as much as his person, are involved in one way or another in the implementation of aforementioned local governance. But to act, the mayor requires a minimum of legitimacy while public support for policy-making is not automatic. The success or failure of a local policy generally depends on the idea that people have of it. Also, the perception they have of the mayor determines, therefore, their practices and behaviors that they try to adapt to various situations presented to them.

Keywords: Local governance, perception, mayor, public action, general interest, participation of citizens, local politicians, decentralization, local development, Cameroon.

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie