WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

le niveau d'équilibre des réserves internationales: cas de la CEMAC

( Télécharger le fichier original )
par André Bertrand MINE OKON
Institut Sous-Régional de Statistique et d'Economie Appliquée - ingénieur d'application de la statistique 2008
  

sommaire suivant

Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale

(CEMAC)

Institut Sous-Régional de Statistique et d'Économie Appliquée

(ISSEA)

Organisation Internationale

B.P 294 Yaoundé, Tél. (237) 22.22.01 34, Fax. (237) 22.22.95.21

E-mail:isseacemac@yahoo.fr

(République du Cameroun)

Mémoire de fin de Formation

Thème :

LE NIVEAU d'ÉQUILIBRE DES RESERVES INTERNATIONALES :

CAS DE LA CEMAC

Mémoire rédigé en vue de l'obtention du diplôme d'Ingénieur d'Application de la Statistique,

Option économie

Rédigé et soutenu publiquement par :

André Bertrand MINE OKON

Élève Ingénieur d'Application de la Statistique à l'ISSEA, 4è année

Devant le jury composé de

Président :

Erith NGHOGUE VOUFO

Ingénieur Statisticien Économiste, INS Cameroun

Examinateur :

André MIALOU

Coordinateur du pôle modélisation macroéconomique, Direction des Etudes à la BEAC Services Centraux

Sous l'encadrement de

Séverin Yves KAMGNA

Chef du service de la programmation monétaire et de la surveillance multilatérale aux services centraux de la BEAC

Avril 2008

Dédicaces

À mes chers parents OKON BERNARD et EBOKOLO DORA en signe de reconnaissance pour les multiples conseils, bénédictions et détermination à la réussite de vos enfants.

À mes soeurs : Hélène, Thérèse, Marie Laure, Danièle, Josiane et Antoinette, puissions nous toujours faire la joie et la fierté de nos parents.

À mes oncles et tantes : Okon Pierre, Joséphine Mbango...que l'éternel vous récompense des efforts consentis pour la réussite de vos neveux.

À tous ceux qui me sont chers et proches.

Remerciements

Ce travail de recherche est l'aboutissement de quatre années de formation d'Ingénieur d'Application de la Statistique à l'Institut Sous-Régional de Statistique et d'Économie Appliquée (ISSEA). Il n'aurait pas été mené à son terme sans le concours de plusieurs personnes. Nous tenons à leur exprimer notre profonde gratitude.

Tout d'abord, nous pensons au Directeur Général de l'ISSEA M. Leoncio ESONO NZE OYANA, ainsi que tout le corps enseignant de l'institut pour tous les efforts consentis pour nous offrir une formation de qualité.

Nous ne manquerons pas de citer M. Dieudonné KINKIELELE, Directeur des études des 1er et 2e cycles à l'ISSEA pour ses encouragements, sa rigueur et son dévouement pour notre formation.

Nous pensons également à M. Robert NGONTHE, Directeur des études du 3e cycle à l'ISSEA, qui a toujours été d'un grand soutien aux efforts des étudiants de l'ISSEA.

Nous remercions particulièrement M. Séverin Yves KAMGNA, notre directeur de mémoire pour avoir proposé ce thème, pour son entière disposition à l'encadrement de ce travail et pour son soutien moral.

Nous ne manquerons pas de remercier ceux qui ont bien voulu relire ce document. Nous pensons notamment à Robert EBOLO, Charlie MPKEGUE, Joséphine YOUTCHA, Carine NZEUYANG.

Enfin, nous exprimons notre profonde gratitude à l'endroit de tous nos camarades de promotion et tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à notre formation.

Table des matières

Dédicaces i

Remerciements ii

Liste des sigles et abréviations vi

Liste des tableaux vii

Liste des Schémas et figures viii

Avant-propos x

Résumé xi

INTRODUCTION 1

PARTIE I: MESURE ET TECHNIQUES D'EVALUATION DES RESERVES INTERNATIONALES DANS LE CAS DE LA CEMAC 5

Chapitre I- CONCEPTS ET MESURES DES RESERVES INTERNATIONALES 6

I-1 Définitions 6

I-2 Composantes des réserves internationales 7

I-3 Mesures des réserves internationales : optique du FMI 8

I-4 Motifs et utilité de la détention des réserves 9

I-4-1 Motifs de détention des réserves internationales 9

I-4-2 Principe d'utilisation des réserves 10

I-5 Réserves internationales en change fixe : cas spécifique de la CEMAC 11

I-5-1 Dispositions Institutionnelles entre le Trésor français et la CEMAC 12

I-5-2 Compte d'Opérations 13

I-5-3 Mesure prise en cas de déficit du Compte d'Opérations 13

I-5-4 Indicateurs indispensables avant l'analyse du niveau d'équilibre des réserves 15

Chapitre II APPROCHES DE DETERMINATION DU NIVEAU OPTIMAL DES RESERVES 17

II-1 Adéquation des réserves internationales : approche par les indicateurs traditionnels 17

II-1-1 Indicateurs basés sur le critère commercial : vulnérabilité du compte des transactions 17

II-1-2 Indicateurs basés sur le critère financier 18

II-1-3 Evaluation de l'adéquation des réserves par les indicateurs de pertinence 18

A- Evaluation basée sur les indicateurs financiers : Formulation de J.Onno de Beaufort Wijnholds et Arend Kapteyn 19

B- Evaluation basée sur la combinaison des indicateurs financiers et commerciaux 20

1-Evaluation à court terme 20

2- Modèle de Wang Leong Fee 21

II-1-4 Limites de l'approche par les indicateurs 22

II-2 Approche par les fonctions optimales 22

II-2-1 Principe d'optimisation 24

II-2-2 Fonction d'optimisation des réserves internationales : modèle de Siripim Vimolchalao 25

II-2-2-1 Détention optimale de réserves : le concept 25

II-2-2-2 Détention optimale de réserves : le mécanisme 26

II-2-2-3 Détention optimale de réserves : le modèle 27

II-2-3 Limite de l'approche par les fonctions optimales 29

II-3 Approche par la fonction de demande des réserves 29

II-3-1 Réserves, croissance et inflation 30

II-3-2 Réserves et balance des paiements 31

II-3-3 Réserves, taux d'intérêt et taux de change 32

II-3-4 Modélisation 33

PARTIE II: EVALUATION EMPIRIQUE DU NIVEAU D'ÉQUILIBRE DES RESERVES INTERNATIONALES : APPLICATION DE L'APPROCHE PAR LA FONCTION DE DEMANDE DES RESERVES DANS LE CAS DE LA CEMAC 35

Chapitre III ORIGINE DES DONNÉES ET CONDICTIONS D'ADÉQUATION 36

III-1 Aperçus des relations extérieures la CEMAC 36

III-1-1 Evolution des réserves internationales de la zone 36

III-1-2 Transactions courantes des biens 37

III-2 Origine des données 40

III-2-1 Source des données 40

III-2-2 Présentation des données 40

III-3 Conditions statutaires et d'adéquation 41

III-3-1 Vérifications des conditions statutaires 41

III-3-2 Vérifications des conditions d'adéquation 42

Chapitre IV : ÉVALUATION DU NIVEAU D'ÉQUILIBRE DES RESERVES INTERNATIONALES 44

IV-1 Les déterminants des réserves internationales 44

IV-1-1 Etude de la stationnarité des différentes variables 44

IV-1-2 Déterminants à long terme 49

IV-1-3 Déterminants à court terme 51

IV-2 Synthèse et Analyse des résultats 54

IV-2-1 Discussion 54

IV-2-2 Niveau d'équilibre des réserves internationales 55

CONCLUSION, LIMITES ET RECOMMANDATIONS 57

BIBLIOGRAPHIE 59

ANNEXES 61

Annexe 1 61

Annexe 2 65

Liste des sigles et abréviations

ACCT:

Agence de Comptable Centrale du Trésor français

ADF:

Augmented Dickey-Fuller

AIC:

Akaïke Information Criterion

BB:

Bruit Blanc

BEAC:

Banque des États de l'Afrique Centrale

BCEAO:

Banque Centrale des États de l'Afrique de l'Ouest

CEMAC:

Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale

DTS:

Droits de Tirage Spéciaux

FCFA :

Franc de la Coopération Financière en Afrique centrale

FMI:

Fond Monétaire International

IDE :

Investissement Direct Étranger

ISSEA:

Institut Sous- Régional de Statistique et d'Économie Appliquée

MCO:

Moindres Carrés Ordinaires

OCDE:

Organisation de Coopération et de Développement Économique

PIB:

Produit Intérieur Brut

SIC :

Schwartz Information Criterion

TFPP:

Taux de Facilité Marginale de Prêts Permanent

TIAO:

Taux d'Intérêt sur les Appels d'Offres

TS:

Trend Stationnary

UEMOA:

Union Économique Et Monétaire Ouest Africain

VECM:

Vector Error Correction Model

WEO:

World Economic Outlook

Liste des tableaux

Tableau 1: Evolution du taux de couverture de la monnaie 42

Tableau 2: Répartition des indicateurs de l'adéquation des réserves internationales 42

Tableau 3: Test ADF sur les différentes séries 48

Tableau 4: Résultats du test de cointégration sur les séries 49

Tableau 5: Estimation du premier vecteur du VECM 51

Tableau 7: Test de racine unitaire des résidus du modèle 53

Tableau 8: Test des résidus du modèle 54

Tableau 9: Test d'homoscédasticité des résidus 54

Tableau 10: Déterminant des réserves internationales dans la littérature et variables de mesure 62

Tableau 11: Prix des principaux produits exportés en FCFA par kg 64

Tableau 12: Simulation du modèle 71

Tableau 13: Base de données 72

Liste des Schémas et figures

Schéma 1: Composante des Réserves internationales 8

Schéma 2 : Mécanisme d'évaluation des réserves optimales 27

Schéma 3: Principe d'optimisation des réserves internationales 29

Figure 1 : Evolution des réserves de la CEMAC en milliard de FCFA de 1987 à 2005 37

Figure 2 : Evolution des transactions courantes des biens de la CEMAC en milliard de FCFA 38

Figure 3 : Evolution des importations et exportations des biens de la CEMAC en milliard de FCFA 38

Figure 4 : Répartition des exportations de pétrole des pays de la zone CEMAC 39

Figure 5: Evolution des différentes séries 45

Figure 6: Corrélogramme de la série Lres 45

Figure 7: Test ADF en niveau de la série LRES 46

Figure 8: Corrélogramme de la série D(Lres) 47

Figure 9: Test ADF en différence première de la série Lres 47

Figure 10: Résultat du test de bruit blanc des résidus 52

Figure 11: simulation du modèle 55

Figure 12 : Evolution de la production pétrolière en volume de la CEMAC 62

Figure 13: Evolution du taux de change réel 63

Figure 14: Test ADF en niveau constance et trend compris de D(LRES) 65

Figure 15: Corrélogramme de la série opent 65

Figure 16: Test ADF d'opent en niveau au retard p = 4 65

Figure 17: Test ADF de D (opent) retard p = 3 66

Figure 18: Test ADF en niveau de LPIB retard p = 1 66

Figure 19: Test ADF de D(LPIB) p = 1 67

Figure 20: Test ADF en niveau de cc p = 1 67

Figure 21: Test ADF en niveau de v_er 68

Figure 22: Test ADF de D (v_er) au retard p = 1 68

Figure 23: Test ADF en niveau de Ldebt 69

Figure 24: Test ADF de D(Ldebt) 69

Figure 25: Test ADF en niveau de M2 70

Figure 26: Test ADF de D(M2) 70

Avant-propos

Institution spécialisée de la Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale (C.E.M.A.C), l'Institut Sous régional de Statistique et d'Économie appliquée (I.S.S.E.A.) est une école d'enseignement supérieur chargée de la formation des cadres supérieurs et moyens dans le domaine de la statistique et de l'économie appliquée. La formation pour le cycle des Ingénieurs d'Application de la Statistique requiert qu'au terme de quatre années d'études, l'étudiant(e) présente et soutienne publiquement un mémoire de fin de scolarité. Ce document répond donc aux exigences académiques de l'Institut. Plus qu'une exigence académique, ce document marque également le début d'une initiation à la recherche.

Ce travail naît du constat que nous avons fait en ce qui concerne l'évolution des réserves internationales. En effet, ayant remarqué la croissance galopante des réserves de la CEMAC et la dépendance de celle-ci vis-à-vis du compte d'opération, nous nous sommes intéressé à l'évaluation de leur niveau d'équilibre pour faciliter leur gestion et offrir un nouvel instrument de décision politique à la BEAC. Ceci en vue de garantir la solvabilité de la dette de la CEMAC et d'éviter de toujours faire recourt à la garantie illimitée pour assurer la couverture des transactions de la CEMAC.

L'exposé débute par une présentation des différents concepts liés au thème de recherche qui est : « le niveau d'équilibre des réserves internationales : Cas de la CEMAC ». Le lecteur s'imprègne des notions de base selon notre optique indispensables pour la compréhension du contexte dans lequel nous évoluerons.

Le passage en revue des différentes approches et théories rencontrées dans la littérature permet d'avoir une idée des techniques présentées par les auteurs qui ont fait des recherches sur le même thème dans d'autres régions ou dans la région de recherche.

Comme tout travail statistique, ce document contient une partie réservée à l'étude empirique de la question de recherche. A l'aide des théories économiques et des connaissances acquises durant notre formation, nous proposons une évaluation empirique du niveau d'équilibre des réserves internationales.

A la fin de ce travail, nous donnons quelques limites de l'étude et proposons quelques recommandations sur le thème.

Résumé

A la suite de la crise financière de 1997-1998 survenue en Asie de l'est, force est de constater que les pays de cette région s'attèlent à une accumulation abusive des réserves internationales. Selon eux, les réserves apparaissent comme le meilleur moyen de se couvrir contre des crises futures1(*). L'évaluation du niveau d'équilibre des réserves internationales permet ainsi de voir à partir de quel seuil les coûts de détentions des réserves deviennent trop importants. La notion de réserves internationales nécessite la compréhension préalable du terme « monnaie internationale ». Pierre PATAT2(*) définie la monnaie internationale comme étant une monnaie convertible à l'échelle mondiale et disponible en excès. De cette définition, on peut dire que les réserves internationales sont l'ensemble de monnaies internationales accumulées par un pays. Selon le FMI, les différentes composantes des réserves internationales sont : l'or monétaire, la position des réserves au FMI, les avoirs en devise et les DTS. Pour M LELART, les réserves internationales comportent : l'or monétaire, les DTS, les devises, les comptes ouverts par les résidents dans d'autre pays etc.

L'évaluation du niveau optimal des réserves dans un pays (ou une union monétaire), impose avant tout la connaissance des dispositions institutionnelles de ce pays (ou union monétaire)3(*). Dans le cas de la CEMAC, évaluer le niveau d'équilibre des réserves exige de prendre au préalable en considération : les indicateurs statutaires ; le type de régime de change ; et la réglementation liée au compte d'opérations où sont mises en commun les réserves des différents pays de la zone. La garantie de convertibilité du FCFA assure la couverture des transactions courantes mais ne garantie pas la couverture de la dette extérieure. La littérature nous a permis de recenser trois types d'approches : l'approche par les indicateurs ; l'approche par les fonctions optimales ; et l'approche par la fonction de demande des réserves internationales.

L'approche par les indicateurs s'appuie sur l'analyse des indicateurs de l'adéquation que sont : le ratio réserves sur importations, le ratio réserves sur la dette extérieure à court terme et la référence sur la question de l'adéquation développé par le FMI. Cette référence voudrait que le plafond des réserves permette de couvrir au moins 3 mois d'importations (c'est-à-dire que le ratio réserves sur importations soit supérieur ou égale à 3 mois d'importations) et 100% de la dette extérieure à court terme (c'est-à-dire que le ratio réserves sur dette extérieure soit égale à 100%). Quoi que cette approche soit facile à mettre en oeuvre, elle s'avère limitée : Elle ne peut être applicable qu'à court terme.

L'approche par les fonctions optimales principalement développé par Joshua AIZENMAN et JAEWOO LEE prône la maximisation du gain net4(*). Gain net provenant de la différence entre la rentabilité des réserves et les coûts de détentions des réserves (coûts d'ajustement et coût d'opportunité). Siripim VIMOLCHALAO, dans cette même approche, a raisonné en termes de minimisation des coûts. Pour lui, le niveau optimal des réserves internationales est celui qui minimise les coûts de détentions des réserves. Il a, à cet effet, proposé un modèle5(*) qu'il a appliqué en Thaïlande. L'approche par les fonctions optimales semble mieux adaptée pour la question de recherche. Elle est cependant difficile à mettre en oeuvre dans le cas de la CEMAC. En effet, dans le cas spécifique de la CEMAC, le problème de taux d'intérêt ne se pose pas. En plus du fait que les pays de la CEMAC ne sont pas tournés vers le marché financier, ils ont une très faible participation dans l'investissement direct étranger environ 1% de l'IDE total du monde. Nous ne disposons pas de séries longues du TIAO (dans notre exposé, il s'agit du TIAO sur les appels d'offre négatif à 28 jours) car le marché monétaire n'a vu le jour qu'en 1996.

L'approche par la fonction de demande des réserves permet d'avoir le lien qui existe entre les réserves internationales et certains agrégats macroéconomiques. Elle nécessite au préalable la maîtrise des différentes sources de vulnérabilité des réserves. Corinne DELECHAT et ABDOURAHMANE SARR nous enseignent que les principales sources de vulnérabilité des réserves sont : la vulnérabilité des transactions courantes, la vulnérabilité des capitaux et la volatilité du change. La méthode développée par cette approche consiste à extrapoler le niveau optimum des réserves à partir de ces sources de vulnérabilité.

L'approche que nous avons adoptée est celle par la fonction de demande des réserves. Nous avons opté pour cette approche parce qu'elle correspond aisément aux exigences statutaires. Elle permet de ne pas prendre en compte les variables qui n'affectent pas les réserves internationales dans le cas de la CEMAC. L'existence de quatre relations de cointégration nous a conduits à utiliser un modèle vectoriel à correction d'erreur6(*) (VECM). Il ressort de nos analyses que les réserves en zone CEMAC sont influencées à long terme par le produit intérieur brut, l'ouverture de l'économie, la liquidité et la variation du change. Par contre, à court terme, les réserves de la CEMAC ne sont sensibles à aucune source de vulnérabilités rencontrées dans la littérature. Au terme de notre étude, nous observons que les réserves actuelles (de 2002 à 2005) sont au dessus des réserves d'équilibre. En effet, avec l'explosion pétrolière (hausse du prix du baril de pétrole et découverte des gisements pétrolier en Guinée Équatoriale), les réserves ont connu un accroissement considérable.

Ce travail nous a permis de proposer un modèle axé sur la fonction de demande des réserves. Par la même occasion, cette étude aide à l'optimisation de la gestion des réserves. En effet, l'analyse du niveau d'équilibre des réserves internationales offre une vision politique à la BEAC en termes de couverture des chocs et principalement la couverture des crises futures. D'autant plus que les réserves internationales s'avèrent être un parfait indicateur de crises financières. Plus les réserves actuelles sont inférieures au niveau d'équilibre, plus est important le risque de crise. En plus de cela la possibilité de faire recourt à la garantie illimitée s'accompagne automatiquement du support des coûts d'équilibre des transactions courantes. Par ailleurs, lorsque les réserves internationales observées sont supérieures au niveau d'équilibre, les coûts de détentions à supporter sont importants. Il est donc opportun de maintenir le niveau des réserves à son point d'équilibre ou à défaut très proche de ce dernier.

* 1 JAEWOO LEE, Insurance Value of International Reserves: An Option Pricing Approach

* 2 Pierre PATAT dans Monnaie, institutions financières et politique monétaires pages 388

* 3 Corinne DELECHAT dans «Reserve adéquacy in a currency union-The case of The CEMAC region»

* 4 Joshua AIZENMAN et JAEWOO LEE dans «International Reserves: Precautionary vs. Mercantilist Views, Theory and Evidence»

* 5 Ce modèle s'appuie sur la probabilité de survenance d'une crise et la différence des taux d'intérêt interne et externe.

* 6 REGIS BOURBONNAIS, Econométrie, 5ème édition pages 289- 294

sommaire suivant