WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Redynamiser le tissu économique d'un territoire : efficacité des missions « industrialisation » du cabinet SODIE

( Télécharger le fichier original )
par Benoit ILLINGER
C.E.S.E.C./ Ecole de Management de Normandie - Master Management du Développement Territorial 2004
  

sommaire suivant

ILLINGER Benoit

Redynamiser le tissu économique d'un territoire :

Efficacité des missions « industrialisation » du cabinet SODIE

THESE PROFESSIONNELLE

3ème cycle Management du Développement Territorial

Ecole de Management de Normandie

- Novembre 2005 -

3ème Cycle MDT
C.E.S.E.C./ Ecole de Management de Normandie
9, rue Claude Bloch
14 052 CAEN Cedex 4

Remerciements

M. Barbe et Mme WILLEME - 3ème Cycle du MDT

M. Rabant - SODIE - Homme et territoire

pour leur disponibilité et leurs précieux conseils.

Contact SODIE : M. Philippe Rabant : PHILIPPE.RABANT@SODIE.COM

Contact MDT : M. Barbe : info@3emecycle-mdt.com

Contact rédacteur : B. ILLINGER : illingerb@yahoo.com

SOMMAIRE

INTRODUCTION 5

6

1. SODIE 8

Une société en mouvement 8

Apprentissage sur le secteur sidérurgique (1983 - 1986) 9

Ouverture à d'autres secteurs (1986 - 1990) 9

Elargissement à l'activité de reconversion des hommes (1991 - 1995) 9

La route vers l'indépendance d'USINOR-SACILOR (1995 à aujourd'hui) 10

Aujourd'hui 10

Un panel de services complet et complémentaire 11

Hommes et territoires 11

Demeter 11

Talentis 11

Exemple d'intervention sur un territoire en difficulté : le cas du Soissonnais 12

Caractéristiques du territoire 12

1.3.1.1 Un territoire avec ses spécificités 12

1.3.1.2 Une situation difficile 13

Caractéristiques de l'intervention SODIE dans le Soisonnais 13

1.3.2.1 Préparer les hommes aux changements : le Reclassement 13

1.3.2.2 Favoriser la création d'emploi : La revitalisation économique du territoire. 15

1.3.2.3 Synergies existantes entre les départements 17

2. Efficacité des missions « industrialisation ». 19

Cibler l'intervention sur les entreprises créatrices d'emplois (taille et secteur) 20

Les PME : cibles idéales pour redynamiser le territoire 20

Les entreprises industrielles : cible idéale pour développer l'emploi 22

Entreprises industrielles : fortement créatrices d'emplois. 22

Entreprises industrielles : une plus forte capitalisation initiale 23

Entreprises industrielles : plus consommatrices de conseil 24

Favoriser la pérennité des entreprises et de leurs emplois : l'activité de conseil 25

Constat sur les entreprises 25

une mauvaise anticipation et une méconnaissance du marché réduit la durée de vie 25

La non-connaissance du marché 26

Les Pme ont peu accès au conseil 28

Le conseil aux PME est un des facteurs de survie et de croissance 30

Réponse du cabinet SODIE : l'activité de conseil 32

Phase de création : Aide au montage du business plan 34

Phase de croissance : Aide à la décision 35

Le suivi 35

Faciliter les démarrages d'entreprises et la croissance des entreprises existantes : financement du BFR 37

Rappel de la définition du BFR 37

Problème récurrent du fonds de roulement trop faible 40

Résolution du problème par SODIE 43

CARRACTERISTIQUES 43

CONDITIONS 44

AVANTAGES 44

Encourager la création d'entreprises et augmenter leur taux de survie : augmenter les capitaux disponibles 47

Le manque de capitaux... 47

... limite les créations d'entreprises et donc d'emplois 47

... réduit le taux de survie des entreprises et contribue donc à la destruction d'emplois 48

... limite le nombre d'emplois créés 49

Solution proposée par SODIE : faciliter l'accès aux capitaux par l'effet levier du prêt SODIE. 49

Solution proposée par SODIE : faciliter l'accès aux capitaux en réduisant l'asymétrie d'information 50

disfonctionnement du système bancaire traditionnel 50

asymétrie de l'information entre l'organisme de crédit et l'entreprise 52

L'endiguement de ces disfonctionnements passe par un surcroît de confiance de l'organisme financier dans le projet 55

Conclusion 59

Annexes 62

Présentation de SODIE et de ses missions sur le Soisonnais. 64

Création d'entreprise dans l'Aisne (02) 65

Exemple de programme Régional de la création d'entreprise 66

Rôle des d'organisme d'appui à la création d'entreprises : limites rencontrées et propositions d'ILO 67

Les créateurs et création industriels : profile, évolution, taux de survie. 68

72% des nouveaux chefs d'entreprise démarrent avec moins de 100.000 F de capitaux initiaux. Qui sont-ils ?  69

Dix ans de création d'entreprise (1993-2002) pour situer les évolutions marquantes  70

Premier mois d `activité des nouvelles entreprises : eccart entre prévisions et réalisations. 71

BIBLIOGRAPHIE 72

INTRODUCTION

Lorsque des entreprises fortement pourvoyeuses

d'emplois sont contraintes de fermer, elles laissent derrière elles un paysage économique morose du fait d'un surcroît de chercheurs d'emplois. Il est dans ce cas judicieux de faire appel à une société de reclassement afin de replacer le plus rapidement et efficacement possible cette main d'oeuvre inoccupée.

Sur le Bassin du Soissonnais, début 2002, différentes fermetures d'entreprises ont mis simultanément 622 personnes à la recherche d'un emploi. Dans ce contexte la préfecture de l'Aisne a pris l'initiative de lancer un ambitieux programme de reclassement qu'elle a confié à l'entreprise SODIE avec le soutien financier du Fonds Social Européen, de l'Etat, du conseil Régional et du Conseil général.

Cette mission de Reclassement a été doublée d'une mission dite de «redynamisation du tissu industriel ». Cette seconde mission a également été confiée au cabinet SODIE.

Quelle est la fonction de ce type de mission ? Son intérêt est-il, avéré ? Pour redynamiser le tissu économique d'un territoire est-il efficace1(*) de faire appel aux missions « industrialisation » du cabinet SODIE ?

Cette question de l'efficacité des missions « industrialisation » est intéressante pour plusieurs raisons :

Tout d'abord, elle permet de juger l'opportunité pour un bassin d'emploi de faire appel à un service de ce type.

Ensuite, cette question est intéressante pour les cabinets de conseil qui offrent ce type de prestation car elle permet d'avoir un argumentaire scientifique précis dans leur démarche commerciale.

Enfin, cette approche permet de mettre en exergue certaines lacunes du développement économique local traditionnel en pointant le fait que les cabinets offrant ce type de prestation comblent, lors de leurs missions « Industrialisation », un vide du développement économique local.

Afin de bien appréhender cette question de la redynamisation du tissu économique d'un territoire -qui passe par la création d'emplois-, nous allons tout particulièrement nous intéresser aux missions « industrialisation » du cabinet SODIE2(*).

Nous débuterons par une brève description de la société SODIE (1.1) et de ses différentes missions (1.2).

Nous nous focaliserons ensuite sur la mission de SODIE dans le bassin du Soissonais.

Afin de bien comprendre l'impact d'une telle mission, nous présenterons un descriptif du bassin et l'action précise que SODIE a menée sur place (1.3).

Dans une seconde partie, nous nous interrogerons précisément sur l'efficacité de la mission « industrialisation » dans une perspective de création d'emplois : Pourquoi l'action que mènent les consultants SODIE est-elle efficace et en quoi permet-elle un redéploiement économique générateur d'emplois ?

Pour répondre à cette question, nous chercherons à déterminer quelle est la catégorie idéale d'entreprises (en terme de taille et de secteur) à aider pour faciliter la création d'emplois. Nous constaterons alors que SODIE, selon les termes de ses objectifs et les termes de son contrat aide essentiellement les Petites et Moyennes Entreprises (PME) industrielles qui sont plus créatrices d'emploi, qui jouent un rôle important dans le tissu économique local et qui ont une pérennité plus élevée (2.1).

Nous observerons ensuite que les entreprises ont généralement une durée de vie réduite du fait de leur méconnaissance du marché et de leurs anticipations erronées. Les entreprises pérennes sont le plus souvent les entreprises qui bénéficient de conseils qui est, comme nous le montrerons, un facteur de survie et de croissance réussie. Nous pointerons alors l'action SODIE en terme de conseil et démontrerons qu'elle est facteur d'accroissement de la survie des PME (2.2).

Nous exposerons ensuite qu'une des difficultés que rencontrent les entreprises lors de leur démarrage ou de leur croissance est le financement de leur BFR. Ce point étant le coeur de l'intervention SODIE, nous montrerons précisément son importance et la raison de son efficacité pour faciliter l'augmentation du nombre d'emplois créés sur un territoire (2.3) .

Enfin, nous montrerons qu'un niveau élevé de capitaux disponibles pour les porteurs de projet encourage les créations d'entreprises et augmente leur taux de survie. De surcroît, plus une entreprise est capitalisée, plus elle est créatrice d'emplois. Faciliter l'accès aux capitaux semble donc un moyen efficace de dynamisation du territoire. Ainsi, sans financer directement et totalement les entreprises, les missions « industrialisation » SODIE contribuent à augmenter le capital des entreprises en limitant certaines inefficiences du système bancaire (2.4)

* 1 Souvent les termes efficacité et efficience sont employés indifféremment . Néanmoins dans le domaine de la gestion, ils ne sont pas synonymes, bien qu'ils évoquent tout deux une idée de rendement, en tant que critères d'évaluation de la productivité. Ces deux termes ne doivent donc pas être confondus.

L'efficacité fait référence au degré de réalisation d'un objectif visé ou d'un programme envisagé.

Quant au mot efficience, il désigne le rapport entre ce qui est réalisé et les moyens mis en oeuvre pour y arriver. Par exemple, pour calculer l'efficience relativement à la réalisation d'un objectif, on prend en compte les sommes investies ou les ressources utilisées.

Efficacité (évaluation de programme) (Effectiveness) : faire les bonnes choses;

Degré d'atteinte des objectifs poursuivis. L'efficacité s'exprime sous forme de rapport entre les résultats recherchés et les résultats obtenus. Elle s'exprime toujours en pourcentage puisque la valeur est obtenue en mettant en rapport deux objets de même nature

Efficience (Efficiency) : bien faire les choses;

Expression générale du rapport entre la quantité des biens et services produits et la quantité des ressources utilisées pour les produire.

Dans notre travail, il s'agit bien d'identifier le degré de réalisation de l'objectif « création d'emplois ». Il s'agit donc bien d'efficacité.

* 2 Ce travail prend en compte l'action Hommes & Territoires mission « Industrialisation » et laisse de côté la cellule « reclassement » ainsi que la branche « Demeter ».

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.