WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Quelles sont les dérives dont il faut se méfier dès lors qu'on utilise des incentives pour rémunérer la performance?

( Télécharger le fichier original )
par Nadia LAKHAL
Université Paris Dauphine - Master en finance contrôle de gestion 2009
  

sommaire suivant

LAKHAL NADIA

Quelles sont les dérives dont il faut se méfier dès lors qu'on utilise des incentives pour rémunérer la performance ?

Master 1 Gestion

Majeure : Contrôle de gestion et système d'information

UE 301 - Approche Stratégique du Contrôle de Gestion 2008/2009SOMMAIRE

INTRODUCTION 3

I. LIER LA RÉMUNÉRATION À LA PERFORMANCE 4

I.A. OBJECTIFS STRATÉGIQUES DES INCENTIVES 4

I.A.1. THÉORIE DE L'AGENCE 4

I.A.2. INSTRUMENT DE MOTIVATION ET DE COHÉSION 4

I.A.3. INSTRUMENT DE FIDÉLISATION ET DE SÉLECTION 5

I.A.4. ATOUT FISCAL 6

I.B. MESURE DE LA PERFORMANCE 6

I.B.1. ASSIGNATION DES OBJECTIFS AUX CADRES 6

I.B.2. CONTRÔLABILITÉ 7

I.B.3. INDICATEURS 7

II. INCONVÉNIENTS DE LA RÉMUNÉRATION INCITATIVE 8

II.A. RÉFLEXION « COURTERMISTE » 8

II.B. LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 9

II.B.1. COHÉSION 9

II.B.2. MOBILITÉ DES MANAGERS 9

II.C. L'ETHIQUE 10

II.C.1. CHANGEMENT DE COMPORTEMENTS DES CADRES 10

II.C.2. MANIPULATION DE L'INFORMATION 11

II.D. LES INCENTIVES NE PÉNALISENT PAS LA MAUVAISE PERFORMANCE 12

II.E. COÛTS SUPÉRIEURS AUX BÉNEFICES 12

CONCLUSION 14

BIBLIOGRAPHIE 16

INTRODUCTION

La rémunération des différents acteurs de l'entreprise et notamment, celle des dirigeants est aujourd'hui de plus en plus contestée. Dans un contexte où l'économie mondiale est en récession à cause de la crise bancaire, impulsée par la crise des sub-primes, les « parachutes dorés » dont bénéficient les dirigeants malgré les mauvais résultats de leur entreprise sont mal perçus. Et les incentives sont donc remis en cause.

Les incentives sont un outil managérial de motivation des salariés, né aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Ce terme anglo-saxon peut être traduit par « motivation » en français. Il englobe tous les bonus que peuvent recevoir les salariés, cadres et dirigeants : les stocks options, les primes individuelles ou collectives, les voitures de fonction ...

La structure de la rémunération est divisée en deux composantes qui ont deux objectifs distincts : une partie fixe qui a pour objectif de sécuriser et une partie variable qui constitue une rémunération incitative. Nous nous intéresserons dans notre travail à la partie variable de la rémunération.

Les incentives servent à récompenser la performance au sein de l'entreprise. A l'origine, cette pratique concernait l'animation des réseaux de ventes, mais aujourd'hui, ce modèle s'étend à l'ensemble des fonctions de l'entreprise. Toutefois, cette rémunération est plus simple à mettre en oeuvre pour les cadres supérieurs et les dirigeants que pour l'échelon intermédiaire où l'on essaie de privilégier l'égalité. Durant notre étude, nous nous intéresserons d'ailleurs qu'à la situation du top management.

Dans ce contexte de remise en cause des incentives, nous pouvons donc nous demander quelles sont les dérives dont il faut se méfier dès lors qu'on utilise des incentives pour rémunérer la performance. Nous étudierons tout d'abord pourquoi et comment peut-on lier la performance à la rémunération puis nous aborderons les limites de l'utilisation des incentives.

sommaire suivant