WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Une conquête existentielle et une autofiction perturbées : les effets d'un miroir brisé dans le Livre brisé de Serge Doubrovsky

( Télécharger le fichier original )
par Jérôme Peras
Université François-Rabelais de Touraine - Maïtrise 1998
  

précédent sommaire

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

BIBLIOGRAPHIE*(*)

I. OUVRAGES

É. AUERBACH, Mimésis (la représentation de la réalité dans la littérature occidentale), trad. C. Heim, Gallimard, 1968, coll. « Tel », 1977.

M. BAKHTINE, Esthétique et théorie du roman, Gallimard, 1978, coll. « Tel », 1987.

L. BALADIER, Le Récit (panorama et repères), S.T.H., coll. « Les Grands Rythmes de la littérature et de la pensée », 1991.

Roland Barthes par Roland Barthes, Seuil, coll. « Écrivains de toujours », 1975.

M. BEAUJOUR, Miroirs d'encre, Seuil, coll. « Poétique », 1980.

É. BENVENISTE, Problèmes de linguistique générale, tome I, Gallimard, 1966, coll. « Tel », 1976.

J.-F. CHIANTARETTO, De l'acte autobiographique. Le psychanalyste et l'écriture autobiographique, Champ Vallon, 1995, (« Le `cas' Serge Doubrovsky ou la cure comme pré-texte de l'écriture autobiographique », p. 159-180).

V. COLONNA, L'Autofiction (Essai sur la fictionnalisation de soi en littérature), thèse de doctorat de l'E.H.E.S.S., sous la direction de G. Genette, 1989.

M. CONTAT, dir., Pourquoi et comment Sartre a écrit Les Mots, P.U.F., coll. « Perspectives critiques », 1996.

L. DÄLLENBACH, Le Récit spéculaire (Essai sur la mise en abyme), Seuil, coll. « Poétique », 1977.

J. DERRIDA, Otobiographie, l'enseignement de Nietzsche et la politique du nom propre, Galilée, 1984.

S. DOUBROVSKY, La Dispersion (roman), Mercure de France, 1969.

Fils (roman), Galilée, 1977.

Parcours critique, Galilée, 1980.

Un amour de soi (roman), Hachette-Littérature, 1982.

La Vie l'instant (roman), Balland, 1985.

Autobiographiques : de Corneille à Sartre, P.U.F., coll. « Perspectives critiques », 1988.

L'Après-vivre (roman), Grasset, 1994.

O. DUCROT, Le Dire et le dit, Minuit, 1984.

G. GENETTE, Figures I, Seuil, 1966, coll. « Points Essais », 1976, (« Complexe de Narcisse », p. 21-28).

Figures II, Seuil, 1969, coll. « Points Essais », 1979, (« Frontières du récit », p. 49-69, « Vraisemblance et motivation », p. 71-99).

Figures III, Seuil, coll. « Poétique », 1972.

Palimpsestes, Seuil, coll. « Poétique », 1982.

Nouveau discours du récit, Seuil, coll. « Poétique », 1983.

Seuils, Seuil, coll. « Poétique », 1987.

Fiction et Diction, Seuil, coll. « Poétique », 1991.

L. GODARD, Poétique de Céline, Gallimard, coll. « Bibliothèque des idées », 1985.

G. GUSDORF, Lignes de vie, (tome 2) Auto-bio-graphie, O. Jacob, 1991.

H. JACCOMARD, Lecteur et lecture dans l'autobiographie française contemporaine (V. Leduc, F. d'Eaubonne, S. Doubrovsky, M. Yourcenar), Droz, 1993.

J. LACAN, Écrits, Seuil, coll. « Le Champ freudien », 1966, (« Le stade du miroir comme formateur de la fonction du Je », p. 93-100).

J. LECARME, É. LECARME-TABONE, L'Autobiographie, A. Colin, 1997.

Ph. LEJEUNE, L'Autobiographie en France, A. Colin, 1971.

Le Pacte autobiographique, Seuil, coll. « Poétique », 1975.

Moi aussi, Seuil, coll. « Poétique », 1986.

Les Brouillons de soi, Seuil, coll. « Poétique », 1998 (« J.-P. Sartre, Les Mots », p. 165-251).

Pour l'autobiographie, Seuil, coll. « La couleur de la vie », 1998.

G. MATHIEU-CASTELLANI, La Scène judiciaire de l'autobiographie, P.U.F., 1996.

G. MAY, L'Autobiographie, P.U.F., 1979 (chapitre V, « Autobiographie et roman », p. 169-196).

M. RAIMOND, La Crise du roman (des lendemains du Naturalisme aux années vingt), J. Corti, 1966.

M. ROBERT, Roman des origines et origines du roman, Grasset, 1972 ; Gallimard, coll. « Tel », 1977.

J. ROUSSET, Forme et signification (essai sur les structures littéraires de Corneille à Claudel), J. Corti, 1963.

Narcisse romancier (essai sur la première personne dans le roman), J. Corti, 1972.

N. SARRAUTE, L'Ère du soupçon (essais sur le roman), Gallimard, 1956, coll. « Folio-Essai », 1987.

Enfance, Gallimard, 1983, coll. « Folio », 1985.

J.-P. SARTRE, La Transcendance de l'Ego (esquisse d'une description phénoménologique), Librairie Philosophique Vrin, Coll. Textes & Commentaires, 1934.

L'Être et le Néant, Gallimard, 1943, coll. « Tel », 1976.

Les Mots, Gallimard, 1964, coll. « Folio », 1972.

Situations, X, Politique et autobiographie, Gallimard, 1976.

OEuvres romanesques, Gallimard, coll. « Bibl. de la Pléiade », 1981.

J. STAROBINSKI, Jean-Jacques Rousseau : la transparence et l'obstacle, suivi de Sept essais sur Rousseau, Gallimard, 1971, coll. « Tel », 1976.

F. SUSINI-ANASTOPOULOS, L'Écriture fragmentée (définitions et enjeux), P.U.F., coll. « Écriture », 1997.

J.-Y. TADIÉ, Proust et le roman, Gallimard, 1971, coll. « Tel », 1986.

Le Roman au XXème siècle, Pocket, 1990, coll. « Agora », 1997.

P. VALÉRY, Variété 1 et 2, Gallimard, 1904 et 1930, coll. « Idées », 1978.

J. BERSANI, M. AUTRAND, J. LECARME, B. VERCIER, La Littérature en France de 1945 à 1968, Bordas, 1970.

B. VERCIER, J. LECARME, La Littérature en France depuis 1968, Bordas, 1982.

II. ARTICLES

A. ARMEL, « La tragédie du torero », in Le Magazine littéraire, n°269, septembre 1989, p. 80.

L. BALADIER, « Autobiographie et fiction chez Colette », Actes du colloque Le génie créateur de Colette (1-2 juin 1992), in Cahiers Colette, n°5, 1993, p. 85-91.

P. BRUCKNER, « Tout nu, tout cru », Le Nouvel Observateur, 14-20 septembre 1989, p. 79.

J.-Fr. CHIANTARETTO, « Écriture de son analyse et autofiction : le `cas' Serge Doubrovsky », Actes du colloque Autofictions & Cie (20 et 21 novembre 1992), in RITM, n°6, 1993, p. 165-181.

M. CONTAT, « Le roman existentiel », in Le Magazine littéraire, n°286, novembre 1990, p. 38.

M. DARRIEUSSECQ, « L'autofiction, un genre pas sérieux », in Poétique, n°107, septembe 1996, pp. 369-380.

D. DELTER, « Colette : l'autobiographie prospective », in Autofictions & Cie, RITM, n°6, 1993, p. 123-134.

S. DOUBROVSKY, « Sartre : autobiographie/autofiction », in Revue des sciences humaines, n°224, octobre-décembre 1991, p. 17-26.

« Textes en main », in Autofictions & Cie, RITM, n°6, 1993, p. 207-217.

« Analyse et autofiction », Acte du colloque du 29 septembre 1995, in Écriture de soi et psychanalyse, dir. J.-F. Chiantaretto, L'Harmattan, 1996, p. 263-282.

H. JACCOMARD, « Que brise Le Livre brisé de Serge Doubrovsky ? », in Littérature, n°92, décembre 1993, p. 37-51.

J. LECARME, « Fiction romanesque et autobiographie », in Encyclopaedia Universalis, Universalia 1984, p. 417-418.

« La légitimation du genre », in Cahiers de sémiotique textuelle, n°12, 1988, p. 21-38.

« L'autofiction : un mauvais genre ? », in Autofictions & Cie, RITM, n°6, 1993, p. 227-239.

« Paysages de l'autofiction », in Le Monde des livres, 24 janvier 1997.

J. LECARME, B. VERCIER, « Premières personnes », in Le Débat, n°54, mars-avril 1989, p. 54-67.

Ph. LEJEUNE, « L'ère du soupçon », in Cahier de sémiotique textuelle, n°12, 1988, p. 41-67.

« Autofictions & Cie. Pièce en cinq actes », in Autofictions & Cie, RITM, n°6, 1993, p. 5-9.

Ch. LIAROUTZOS, « Les autofictions de Doubrovsky », in Le Magazine littéraire, n°322, juin 1994, p. 68-69.

M. MATHIEU-COLAS, « Récit et vérité », in Poétique, n°80, novembre 1989, p.387-403.

M. MIGUET-OLLAGNIER, « Critique/autocritique/autofiction », in Les Lettres romanes, n°43, août 1989, p. 195-208.

« `La saveur Sartre' du Livre brisé », in Les Temps modernes, n°542, septembre 1991, p. 132-153.

D. OSTER, « L'auteur, personnage de roman ? », in La Quinzaine littéraire, n°540, 1-15 octobre 1989, p. 23.

J. PACALY, « De quelques récits de cure », in Cahiers de sémiotique textuelle, n°8-9, 1986, p. 191-205.

J. PIATIER, « Le livre monstre de Serge Doubrovsky », in Le Monde des livres, 8 septembre 1989.

R. ROBIN, « L'autofiction, le sujet toujours en défaut », in Autofictions & Cie, RITM, n°6, 1993, p. 73-86.

J.-P. SARTRE, Préface au Portrait d'un inconnu de Nathalie Sarraute, Gallimard, 1947, coll. « Folio », 1977, p. 9-15.

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION 1

1. LA SITUATION HISTORIQUE ET GÉNÉRIQUE DE L'OEUVRE DE SERGE DOUBROVSKY 1

1.1. DE LA FICTION VERS L'AUTOBIOGRAPHIE, L'AUTOFICTION 1

1.2. GENÈSE ET COMPOSITION DE L'AUTOFICTION 5

2. LE LIVRE BRISÉ : PROBLÉMATIQUE ET HYPOTHÈSES 12

Première partie : LES PERTURBATIONS DE L'AUTOFICTION 18

1. LA FICTION SARTRIENNE 20

1.1. LECTURE ET ÉCRITURE CHEZ DOUBROVSKY : LA VOIE SARTRIENNE 20

1.2. DE LA CRISE EXISTENTIELLE AU SALUT PAR L'ÉCRITURE : LE MODÈLE DE LA NAUSÉE 23

1.3. L'AUTOBIOGRAPHIE ET L'AFFABULATION : LE MODÈLE DE LA « FABLE THÉORIQUE » DE SARTRE 28

1.4. LE RÉCIT D'ENFANCE : LE MODÈLE DES MOTS. 36

2. L'ÉCRITURE FRAGMENTAIRE OU L'ÉCHEC AVOUÉ 42

2.1. LA FICTION FREUDIENNE ET LE ROMAN FAMILIAL 42

2.2. L'EFFILAGE DE LA FICTION 48

2.3. L'AUTOFICTION D'UNE AUTOFICTION ÉCHOUÉE 52

Deuxième partie : LE ROMAN-AUTOBIOGRAPHIE 69

1. LE « ROMAN CONJUGAL » 74

1.1. DE LA CRISE À LA CONQUÊTE EXISTENTIELLE : LA PRÉSENCE D'ILSE 74

1.2. L'AUTOBIOGRAPHIQUE DE COUPLE : LA VOIE D'ILSE 76

1.3. LE ROMAN EXISTENTIEL : LE MODÈLE DE LA RELATION SARTRE-BEAUVOIR 80

2. TEXTE ET « CONTRE-TEXTE » 84

2.1. LA MISE EN SCÈNE JUDICIAIRE DU « PACTE AUTOBIOGRAPHIQUE » 84

2.2. LA CONFRONTATION DE DEUX POINTS DE VUE DIVERGENTS 87

3. LA BRISURE DE LA FICTIONNALISATION 97

3.1. LA BRISURE DU « ROMAN CONJUGAL » 98

3.2. LA BRISURE DE LA « LIGNE DE FICTION » 104

Troisième partie : LE « NARCISSE BORGNE » 121

1. NARCISSE FACE AU MIROIR BRISÉ 122

2. « L'AVEUGLEMENT LUCIDE » 131

CONCLUSION 140

BIBLIOGRAPHIE 143

* * Seuls figurent dans la liste ci-dessous les ouvrages et articles principaux, cités ou faisant l'objet d'un renvoi.

précédent sommaire






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net