WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les commémorations du 11 novembre en Belgique francophone pendant l'entre-deux-guerres. Les cas de Bruxelles, Liège et Mons

( Télécharger le fichier original )
par Emeline WYNANTS
Université de Liège - Master en histoire 2012
  

précédent sommaire suivant

Table des illustrations.

Figure 1 : Carte postale, non datée, in Archives de la ville de Bruxelles, Archives Privées 915 : Marcelle Lebouille (dossier documentaire constitué à l'occasion du 25ème anniversaire du décès d'Adolphe Max). 1

Figure 2 La Dernière Heure, 3 novembre 1919, p.1. 55

Figure 3 Parcours des cérémonies de la Toussaint, à Bruxelles. 57

Figure 4 La Nation Belge, 1er novembre 1926, p.1. 77

Figure 5 La Nation Belge, 4 novembre 1924, p.2. 83

Figure 6 La Voix du Peuple, 11 novembre 1939, p.1. 89

Figure 7 La Défense Wallonne, 11 novembre 1939, p.1. 90

Figure 8 La Nation Belge, 11 novembre 1922, p.2 107

Figure 9 La Nation Belge, 12 novembre 1922, p.2. 110

Figure 10 La Nation Belge, 12 novembre 1922, p.1. 112

Figure 11 Le Soir, 4 novembre 1924, p.1. 119

Figure 12 La Nation Belge, 4 novembre 1924, p.4. 124

Figure 13 La Nation Belge, 12 novembre 1931, p.2. 138

Figure 14 Carte extraite de: Le rôle des forts en province de Liège 1914-1918, 1940-1945, Liège, Bibliothèque Chrioux-Croisiers, 1989, p. 6. Annotation par nos soins avec la date de la reddition des forts. 143

Figure 15 ASCOLI D., The Mons star. The British Expeditionary Force 1914, Edinburgh, Birlinn, 1981, p. 45. 146

Figure 16 Parcours pour les cérémonies liégeoises. 150

Figure 17 Parcours pour les cérémonies montoises. 160

Figure 18 ASCOLI D., The Mons star. The British Expeditionary Force 1914, Edinburgh, Birlinn, 1981, p. IX 164

Figure 19 La Province, 10-11 novembre 1923, p.2. 167

Figure 20 Le monument du carrefour dit de la Bascule, Mons 2013 168

Introduction.

0.1 Le choix du sujet.

Pour le choix du sujet, plusieurs orientations s'imposaient à nous. La plupart concernait la période de l'entre-deux-guerres. La lecture de Questions d'histoire contemporaine - Conflits, mémoires et identité sous la direction de Laurence Van Ypersele1(*) nous a renforcée dans notre choix. Cet ouvrage aborde divers sujets : l'héroïsation et l'identité collective2(*), la problématique de la mémoire et de sa transmission nous ayant particulièrement attirée. Suite à une conversation avec Monsieur Raxhon, un travail sur les commémorations du 11 novembre dans l'entre-deux-guerres en Belgiques'imposa à nous très naturellement. En effet, ce sujet a l'avantage de correspondre à une période plus que riche et intéressante pour la Belgique. De plus, aborder les commémorations nous permetde nous tourner vers unsecteur de l'historiographie que nous avons rarement eu l'occasion d'explorer. Ajoutons ensuite que le cadre chronologique de l'entre-deux-guerres est délimité strictement : 1919-1939 : 1919 puisqu'il s'agit du premier anniversaire et 1939 comme dernière célébration avant la Seconde Guerre Mondiale et une nouvelle occupation allemande qui ne permettait sans doute pas que l'on célèbre sa défaite de 19183(*). Au cours de nos recherches préparatoires, et devant l'étendue des titres belges (les journaux se révélant être nos sources premières), il nous a paru nécessaire de délimiter le cadre géographique. Dans un premier temps, nous avions pensé nous concentrer sur les manifestations nationales organisées à Bruxelles. Mais, après des dépouillements plus poussés, nous avons pu remarquer que des manifestations importantes avaient eu lieu à Liège et Mons. Nous expliquerons dans la suite de ce travail les raisons qui ont poussé les contemporains à agir de la sorte.

Un autre argument est que l'historiographie de l'acte mémoriel lié au 11 novembre en Belgique4(*), est maigre. Ceci nous permet d'espérer réaliser une recherche et une étude enrichissante pour l'histoire de la mémoire de la Première Guerre Mondiale dans l'entre-deux-guerres. Par ailleurs, notre prospection dans le passé s'insère dans un phénomène plus vaste qu'est le prochain centenaire de la Première Guerre Mondiale5(*). Ce centenaire apporte un foisonnement de réflexions, articles, ouvrages spécialisés sur la guerre et l'après-guerre qui ont énormément nourri nos réflexions. Enfin, cette recherche abordera d'autres questions intéressantes comme: voir comment, pourquoi et autour de quels valeurs, faits, ... une nation entière se fédère ou non pour reconnaître, valoriser ses combattants et certains de ses civils.

Avant de commencer les dépouillements bibliographiques précis sur notre sujet, nous avons lu deux ouvrages que nous considérons comme primordiaux : STÉPHANY Pierre, Les années 20 et 30. La Belgique entre les deux guerres pour ce qui concerne l'atmosphère de notre période6(*), ainsi que DE SCHAEPDRIJVER Sophie, La Belgique et la première guerre mondiale, pour avoir une bonne idée du contexte historique.7(*)Il nous semble important de restituer les faits saillants de la Grande Guerre ainsi que les changements politiques, socioculturels,... qui ont eu lieu en Belgique durant les vingt années qui nous occupent.8(*)

* 1VAN YPERSELE L. (Dir.), Questions d'histoire contemporaine - Conflits, mémoires et identité, Paris, Presse universitaire de France, 2006.

* 2 Ce sont deux chapitres qui nous seront particulièrement utiles dans la suite de ce travail.

* 3 Notons qu'il est possible que dans l'intimité, des patriotes aient célébré l'armistice de 1918 mais au grand jour, ces manifestations sont bannies.

* 4 Alors qu'une thèse a été dédiée à ce sujet pour Paris: AUZAS V., La commémoration du 11 novembre à Paris de 1919 à 2008, http://www.theses.fr/s17654, consulté le 5 février 2012.

* 5Pour la fédération Wallonie-Bruxelles : FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES, Accueil : Commémorer 14/18, {en ligne}, http://www.commemorer14-18.be/, (Consulté le 14 novembre 2012, dernière mise à jour le 9 novembre 2012)

Pour la Flandre : HET DEPARTEMENT INTERNATIONAAL VLAANDEREN, 100 jaar Groote Oorlog (2014-2018), {en ligne}, http://www.vlaanderen.be/int/artikel/herdenking-van-100-jaar-groote-oorlog, (Consulté le 14 novembre 2012, dernière mise à jour non mentionnée)

Pour la France : ZIMET Joseph, Rapport de préfiguration du centenaire de la Première Guerre mondiale « Commémorer la Grande Guerre (2014-2020) : propositions pour un centenaire international », {En Ligne}, http://www.defense.gouv.fr/actualites/memoire-et-culture/prefiguration-des-commemorations-du-centenaire-de-la-premiere-guerre-mondiale , (Consulté le 24 septembre 2012, dernière mise à jour le 10 novembre 2011).

* 6STÉPHANY P., Les années 20 et 30. La Belgique entre les deux guerres. Bruxelles, Ed. Paul Legrain, 1983, 2 vol.

* 7DE SCHAEPDRIJVER S., La Belgique et la première guerre mondiale, Bruxelles, P.I.E.-Peter Lang, 2004.

* 8 Nous avons également consulté: SMETS M. (dir.), Resurgam:La reconstruction en Belgique après 1914, Louvain, Crédit Communal, 1985. Et GOBYN R., SPRIET W. Et BALTHAZAR H. (dir.), Les années 30 en Belgique: la séduction des masses, Bruxelles, Caisse générale d'épargne et de retraite C.G.E.R. et Ludion, 1994.

précédent sommaire suivant