WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Diagnostic nécropsique et causes bactériologiques de mortalité des lapins (Oryctolagus cuniculus) élevés au sud-Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Raoufou DJIBRIL SALIFOU
Université d'Abomey-Calavi - Diplôme d'Ingénieur des Travaux en Production et Santé Animales 2007
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

REPUBLIQUE DU BENIN

----------

MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

-------------

UNIVERSITE D'ABOMEY-CALAVI

--------------------

ECOLE POLYTECHNIQUE D'ABOMEY-CALAVI

-----------------------

DEPARTEMENT DE PRODUCTION ET SANTE ANIMALES

--------------------------

MEMOIRE

Pour l'obtention du Diplôme d'Ingénieur des Travaux (D.I.T)

Diagnostic nécropsique et causes bactériologiques

de mortalité des lapins (Oryctolagus cuniculus)

élevés au sud-Bénin.

Présenté et soutenu par : Sous la direction de :

Raoufou DJIBRIL SALIFOU Souaïbou FAROUGOU, DVM PhD

Maître - assistant des Universités

Année académique 2006-2007 13ème Promotion

DEDICACES

ü A ALLAH, le très miséricordieux, l'immense, le rédempteur. Tu nous as protégés et soutenus tout au long de notre formation. Que tes bénédictions saintes nous accompagnent pour la suite du combat. Amen !

ü A notre feu père DJIBRIL Salifou, vous nous avez quittés sans pour autant profiter des fruits de vos efforts. Vous avez tout sacrifié pour nous par affection et amour. Cette oeuvre est la réalisation concrète de vos efforts. Paix et joies éternelles

ü A notre mère Hawa née ISSAKA, trouvez en ce travail le résultat des multiples sacrifices consentis depuis notre naissance pour faire de nous ce que nous sommes aujourd'hui

ü A nos frères et soeurs aînés, Abdel-Aziz, Djahara, Sourakatou, Bintou, Sanni : vous nous avez soutenus et aidé de diverses manières. C'est notre joie à tous.

ü A nos jeunes frères et soeurs : Ce travail est un exemple à dépasser. Courage !

ü A nos oncles et tantes : vous avez apporté votre pierre à l'édifice par vos prières. Soyez-en remerciés

ü A nos cousins, cousines, neveux et nièces en témoignage de la profonde affection qui nous unit.

HOMMAGE

ü A notre Maître de mémoire, le Docteur Souaïbou FAROUGOU, votre humilité, votre indulgence, votre sens d'altruisme et votre loyauté constituent pour nous un exemple à suivre. Votre assistance inconditionnelle ne nous a manqué à aucun moment jusqu'à la rédaction de ce mémoire que vous avez bien voulu diriger malgré vos nombreuses occupations. Nous gardons de vous le souvenir d'un Maître dévoué à la tâche, soucieux d'un travail bien fait et doué de qualités scientifiques inestimables.

ü A tous les enseignants de l'EPAC en particulier ceux du département de Production et Santé Animales. Vous avez participé à notre formation. Veuillez trouvez en ce travail l'oeuvre de vos divers conseils.

ü A Monsieur le Président et aux autres membres du jury, vous avez consenti à présider et à faire partie de notre jury de mémoire. Daignez accepter notre profonde déférence.

VIFS REMERCIEMENTS

Au terme de la réalisation de ce mémoire, qu'il nous soit permis d'adresser nos vifs remerciements :

ü Au Professeur Agrégé Marc T. KPODEKON pour nous avoir ouvert les portes du Centre Cunicole de Recherche et d'Information (Ce.Cu.R.I).

ü A Monsieur Yaou A. DJAGO pour nous avoir guidé et conseillé lors de nos travaux.

ü A Messieurs BOKO Cyrille et DOSSA François, personnels du Complexe Clinique Laboratoire Pharmacie Vétérinaires pour leur assistance inconditionnelle, leur indulgence, leur souci d'un travail bien fait. Nous vous en sommes vraiment reconnaissants.

ü Aux éleveurs membre de l'A.Be.C en particulier à Monsieur HOUESSINON Adolphe pour son bon sens de collaboration et son altruisme.

ü A la famille ATINDEHOU en particulier à ATINDEHOU Rodrigue pour les bons et mauvais moments que nous avons su gérer ensemble et son soutien tout au long de nos travaux. Nous garderons de toi le souvenir d'un ami sociable.

ü A la famille ISSAKA plus particulièrement à Madame ISSAKA Mamatou. Vous n'avez ménagé aucun effort pour notre accueil et pour le soutien moral dont vous avez fait preuve jusqu'à l'obtention de notre baccalauréat.

ü A tous les étudiants de la 13e promotion pour avoir étudié dans une bonne ambiance pendant quatre ans.

SOMMAIRE

DEDICACES i

VIFS REMERCIEMENTS iii

LISTE DES ABREVIATIONS vii

LISTE DES FIGURES viii

LISTE DES TABLEAUX ix

LISTE DES ANNEXES x

RESUME xi

INTRODUCTION 1

Chapitre 1 : Revue bibliographie sur le lapin, ses maladies bactériennes avec les principales lésions 3

1- Généralité sur le lapin domestique 4

1.1- Importance du lapin 4

1.1.1- Place du lapin dans l'alimentation de l'homme 4

1.1.2- Importance socio-économique 4

1.2- Aperçu sur la biologie du lapin 5

1.2.1- Taxonomie du lapin 5

1.2.2 - Extérieur du corps et morphologie 5

1.2.3 - Comportement alimentaire et alimentation du lapin 6

1.2.3.1 - Comportement alimentaire 6

1.2.3.2- Alimentation en eau et en aliment 9

1.2.4- Habitat 9

1.2.5- La reproduction 10

1.3- Elevage du lapin 10

1.3.1- La cuniculture au Bénin 10

1.3.2- Les pathologies dominantes du lapin 11

2- Bactéries et maladies bactériennes 13

2.1- Bactérie 13

2.1.1- Place des bactéries dans le monde vivant. 13

2.1.2- Morphologie et organisation 13

2.1.3- Structure 15

2.1.4- Physiologie 15

2.2- Maladies bactériennes et principales lésions 16

2.2.1- Maladies bactériennes fréquentes du lapin 16

2.2.1.1- Entérotoxémie 16

2.2.1.2- Staphylococcie 17

2.2.1.3- Colibacillose 17

2.2.1.4- Pasteurellose (avec ou sans bordetellose associée) 18

2.2.1.5- L'entérite colibacillaire de sevrage 18

2.2.2- Autres maladies bactériennes du lapin 19

Chapitre 2 : Matériel et méthodes 20

2.1- Matériels 21

2.1.1- Matériel animal 21

2.1.2- Matériel et produits de laboratoire 21

2.2- Méthodes 21

2.2.1- La collecte des données 21

2.2.2- Méthode d'autopsie 22

2.2.3- Méthode d'identification des germes 23

2.2.3.1- Prélèvement 23

2.2.3.2- Isolement 23

2.2.3.3- Identification 23

2.2.4- Analyses statistiques 25

CHAPITRE 3 : Résultats et discussion 26

3.1- Résultats 27

3.1.1- Résultats des enquêtes épidémiologiques 27

3.1.2- Les lésions et leur fréquence en fonction des organes 29

3.1.3- Microorganismes identifiés 31

3.1.4- Fréquence des microorganismes par élevage 33

3.1.5- Fréquence des paramètres étudiés en fonction de l'âge et du sexe 35

3.1.5.1- En fonction de l'âge 35

3.1.5.2- En fonction du sexe 37

3.2- Discussion 39

3.2.1- Critique de nos résultats 39

3.2.1.2- Résultats des enquêtes épidémiologiques 39

3.2.1.2- Les principales lésions et leur fréquence en fonction des organes 40

3.2.1.3- Relation entre la situation sanitaire des élevages et les fréquences des microorganismes 40

3.2.1.4- Relation entre les principaux signes recensés chez le lapin (malade ou mort) et les principaux microorganismes identifiés. 41

3.2.1.5- Fréquence des lésions et des microorganismes en fonction de l'âge 42

3.2.1.6- Fréquence des lésions et des microorganismes en fonction du sexe 42

3.2.1.7- Relation entre le taux de létalité et les microorganismes identifiés 43

CONCLUSION ET SUGGESTIONS 44

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES 46

LISTE DES ABREVIATIONS

A. Be. C. : Association Béninoise des Cuniculteurs

Ce. Cu. R. I. : Centre Cunicole de Recherche et d'Information

PIB : Produit Intérieur Brut

% : pour cent

LISTE DES FIGURES

Figure 1 : Différentes parties du corps du lapin: 6

Figure 2 : Schéma des différents éléments du tube digestif du lapin 7

Figure 3 : Schéma général de fonctionnement de la digestion chez le lapin 8

Figure 4 : Différentes formes et regroupement des bactéries 14

Figure 5 : Structure de la cellule bactérienne 15

LISTE DES TABLEAUX

Tableau I : Les pathologies dominantes du lapin ....................................12

Tableau II : Place des bactéries dans le monde vivant ..............................13

Tableau III : Données épidémiologiques et cliniques sur les élevages prospectés ..........................................................................28

Tableau IV : Fréquence des lésions en fonction des organes .....................30

Tableau V : Principaux microorganismes identifiés dans les 150 prélèvements effectués .........................................................32

Tableau VI : Nombre de cas d'infection par organe ...................................32

Tableau VII : Fréquence des microorganismes en fonction des élevages ....34

Tableau VIII : Fréquence des lésions en fonction de l'âge ........................ 36

Tableau IX : Principaux microorganismes en fonction de l'âge ..................36

Tableau X : Fréquence des lésions en fonction du sexe ............................38

Tableau XI : Principaux microorganismes en fonction du sexe ..................38

LISTE DES ANNEXES

Annexe 1 : Matériel....................................................................49

Annexe 2 : Fiches d'enquête et d'autopsie....................................50

Annexe 3 : Milieux utilisés..........................................................52

Annexe 4 : Tests d'identification..................................................53

Annexe 5 : Caractères biochimiques de bacilles identifiés..............55

RESUME

La présente étude s'est déroulée de Novembre 2006 à Mai 2007 et a porté d'une part sur une enquête épidémiologique réalisée dans 30 élevages cunicoles du sud-Bénin et d'autre part sur la mise en évidence des pathologies du lapin sur 75 animaux, tous âges et sexes confondus. Les cadavres des lapins ont été collectés dans ces élevages et autopsiés pour la mise en évidence des lésions et pour les analyses bactériologiques visant à déterminer les causes de la mortalité des lapins.

A l'issue de l'enquête, il s'est révélé que les signes souvent observés chez les lapins malades sont :

v la diarrhée et le ballonnement : ces signes ont été très fréquents et sont enregistrés dans 20 élevages sur les 30 prospectés.

v l'inappétence et l'agitation ont été notées respectivement dans 9 et 8 élevages.

Les autres signes tels que la gale, les convulsions et la prostration ont eu une fréquence négligeable.

Le taux de létalité varie entre 44 et 93% avec une moyenne de 69%. Les principales lésions présentes chez le lapin mort de maladies étaient la congestion du poumon, du foie, de l'intestin et de la trachée ; la dégénérescence du foie ; l'accumulation de gaz dans le caecum ; un contenu diarrhéique du caecum et de l'intestin ; un écoulement sanguinolent au niveau des naseaux.

Les analyses bactériologiques ont permis d'identifier les microorganismes suivants : Escherichia coli (50% des bactéries identifiées) ; Clostridium spp (8%) ; Enterobacter spp (7%) ; Shigella dysenteriae (5%) ; Staphylococcus spp (5%) ; Pasteurella multocida (3%) ; Citrobacter spp (3%) ; Proteus mirabilis (3%) ; Edwarsiella tarda (3%) ; Klebsiella pneumoniae (3%) ; Pasteurella haemolitica (2%) ; Pseudomonas spp (2%) ; Bacillus firmus (2%) ; Yersinia spp (1%) et Pasteurella pneumotropica (1%).

Il est donc à noter que la bactérie fréquente dans nos élevages cunicoles et qui pourrait entraîner la mortalité des lapins est Escherichia coli.

Alors que les lésions d'organes et les microorganismes identifiés ne varient pas significativement en fonction du sexe, ils le sont en fonction de l'âge. Le niveau d'infection est en rapport avec la situation sanitaire des élevages.

Mot clés : maladies bactériennes, bactérie, lésion, lapin, Bénin.

INTRODUCTION

La cuniculture au Bénin connaît un développement sans cesse croissant. En effet, en 1988, le Bénin connaissait 450 élevages répartis dans tout le pays (KPODEKON, 1988a et b). Avec la création du Centre Cunicole de Recherche et d'Information (Ce.Cu.R.I) en 1988, la cuniculture béninoise a connu une importante vulgarisation. Ainsi, de 2002 à 2005, l'effectif des lapins est passé de 5085 à 8727 (KENOUKON, 2005).

Aussi, la viande du lapin est-elle entrée de plus en plus dans les habitudes alimentaires des béninois. Des études ont montré que 64% de la population ont consommé au moins une fois la viande du lapin et la quasi-totalité (95%) l'a appréciée (KPODEKON ET TOMAGNIMENA, 1992). La viande du lapin occupe donc une place importante dans l'alimentation des béninois, mais les cuniculteurs n'arrivent pas à satisfaire la demande à cause des diverses pathologies qui engendrent un énorme manque à gagner. Parmi ces pathologies, les maladies bactériennes occupent une place très importante dans les pays de l'Afrique de l'Ouest dont le Bénin (DJAGO et KPODEKON, 2000). Malgré de nombreux travaux réalisés aussi bien dans le domaine de l'alimentation (THOTO, 2006) que dans la pathologie (LEBAS et al., 1996 ; DJAGO et KPODEKON, 2000), les élevages cunicoles connaissent encore de nos jours un taux de mortalité élevé.

Il s'avère donc impérieux d'associer au diagnostic clinique depuis longtemps pratiqué par les cuniculteurs et les agents d'élevage, un diagnostic nécropsique et de laboratoire afin de mettre en évidence les pathologies du lapin et d'identifier les principaux agents responsables de la mortalité de cet animal pour mettre en place une stratégie efficace de lutte.

C'est dans l'optique d'apporter notre contribution à la résolution de cet important problème que nous avons jugé opportun de porter notre travail de fin d'études sur le thème intitulé « Diagnostic nécropsique et causes bactériologiques de mortalité des lapins (Oryctolagus cuniculus) élevés au sud - Bénin »

Cette étude envisage :

ü de faire un état de lieux des élevages cunicoles ;

ü de répertorier les principales lésions chez les lapins morts de maladies ;

ü d'identifier les principales bactéries responsables de la mortalité chez le lapin ;

ü de noter la fréquence des lésions et les microorganismes identifiés en fonction de l'âge et du sexe.

Elle sera présentée en trois chapitres :

- le premier sera consacré à une étude bibliographique permettant de faire connaissance avec le lapin et les différents paramètres étudiés ;

- le deuxième présentera le matériel et les méthodes utilisés.

- le troisième abordera les résultats et la discussion.

CHAPITRE 1 : REVUE BIBLIOGRAPHIE SUR LE LAPIN, SES MALADIES BACTÉRIENNES AVEC LES PRINCIPALES LÉSIONS

1- Généralité sur le lapin domestique

1.1- Importance du lapin

1.1.1- Place du lapin dans l'alimentation de l'homme

Comparée à celle des autres espèces animales, la viande du lapin est plus riche en protéines, en certaines vitamines et en sel minéraux. Elle est par contre plus pauvre en graisse (LEBAS et al., 1996). Selon DJAGO et KPODEKON (2000), la viande du lapin présente des qualités diététiques indiscutables et est souvent recommandée par les médecins.

Elle se situe parmi les viandes recherchées (LEBAS et al., 1996). Au Bénin 64% de la population ont consommé au moins une fois la viande du lapin et la quasi-totalité (95%) des consommateurs l'a appréciée (KPODEKON et TOMAGNIMENA, 1992).

sommaire suivant