WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La radiodiffusion au cameroun de 1941 à 1990

( Télécharger le fichier original )
par Louis Marie ENAMA ATEBA
Université de Yaoundé I - Master II en Histoire des Relations Internationales 2011
  

sommaire suivant

SOMMAIRE

DEDICACE iii

REMERCIEMENTS iv

LEXIQUE v

LISTE DES SIGLES x

RÉSUMÉ xii

ABSTRACT xiii

INTRODUCTION GÉNÉRALE 1

I-CONTEXTE 2

I.1. Les débuts de la radiodiffusion au Cameroun : une expérience difficile 2

I.2. La dissémination de la radiodiffusion au Cameroun 3

II-CHOIX DES BORNES CHRONOLOGIQUES 4

II .1. 1941 : date de l'ouverture de la radio au Cameroun 4

II.2. 1990, année de l'expérimentation de la démocratie au Cameroun 4

III-PRÉSENTATION DU SUJET 5

IV-MOTIVATIONS DU CHOIX DU SUJET 6

V-OBJECTIFS DU TRAVAIL 6

VI-PROBLÉMATIQUE DU TRAVAIL 8

VII-HYPOTHÈSES DE RECHERCHE 8

VIII-REVUE CRITIQUE DE LA LITTÉRATURE 10

IX-MÉTHODOLOGIE 12

X-DIFFICULTÉS 14

XI-PLAN 15

CHAPITRE I : LA RADIODIFFUSION AU CAMEROUN AVANT LES INDÉPENDANCES (1941-1959) 16

I- NAISSANCE ET ÉVOLUTION DE LA RADIODIFFUSION DU CAMEROUN 18

I.1. La nécessité d'un poste émetteur au Cameroun 18

I.2. Organisation et portée coloniale de la radiodiffusion de la F.O.M. 21

II- L'ÉVOLUTION DE LA RADIODIFFUSION AU CAMEROUN 24

II.1. Radio-Douala, Radio-Yaoundé, Radio-Garoua 24

II.2. La radiodiffusion comme facteur de décolonisation du Cameroun 28

CHAPITRE II : L'APPORT DE LA RADIODIFFUSION APRÈS LES INDÉPENDANCES (1960-1990) 32

I-LA RADIODIFFUSION COMME MOYEN DE CONSOLIDATION DE LA SOUVERAINETÉ NATIONALE 34

I.1. Les prévisions gouvernementales 34

I.2. Un événement inédit : la régionalisation de la radio 43

II- LES EFFETS DE LA RADIODIFFUSION DU CAMEROUN 46

II.1. La promotion de la politique du gouvernement 46

II.2. La consolidation du patriotisme 54

II.3. La radiodiffusion et les populations nationales 67

CHAPITRE III : RAYONNEMENT INTERNATIONAL, DIFFICULÉS ET DÉFIS DE LA RADIODIFFUSION AU CAMEROUN 72

I- LA RADIODIFFUSION DU CAMEROUN DANS L'UNIVERS MÉDIATIQUE INTERNATIONAL 74

I.1. La radio nationale et la coopération internationale 74

I.2. La radio nationale et le système mondial 77

I.3. La bataille médiatique autour du putsch du 06 avril 1984 83

II- DIFFICULTÉS ET DÉFIS D'UNE RADIO NATIONALE AU CAMEROUN 86

II.1. Les difficultés de la radio nationale 86

II.2. Les défis de la radio nationale du Cameroun 102

CONCLUSION GÉNÉRALE 117

SOURCES 121

ANNEXES 131

DEDICACE

À mon père Louis Marie Enama et à ma mère Marie Marguerite Atéba, pour leur encadrement.

REMERCIEMENTS

Nos remerciements vont à l'endroit de:

Notre Directeur de recherche, le Pr. Roger Onomo Etaba, dont la rigueur et la disponibilité ont concouru de façon déterminante à l'aboutissement de ce travail;

Nos autres enseignants du Département d'Histoire, pour leur contribution à notre formation;

Nos enseignants d'autres institutions universitaires, pour leur appui au renforcement de la scientificité de ce travail, par une approche pluridisciplinaire;

Nos informateurs, pour avoir étoffé notre travail de précisions capitales;

Monsieur Timothée Tomo, pour ses remarques pertinentes;

Nos frères et soeurs, pour des efforts fournis pour notre formation académique.

Que tous nos amis trouvent ici l'expression de notre gratitude.

LEXIQUE

Acoustique : ensemble des techniques se rapportant aux Sons.

Agence: entreprise spécialisée dans la recherche d'informations ou de textes divers destinés à être vendus aux journaux écrits et parlés.

Agent: employé de la radiodiffusion opérant dans les secteurs technique, administratif ou artistique.

Animateur: présentateur d'émissions en direct composées d'éléments variés.

Annonce : texte bref.

Annonceur: homme de radio chargé d'annoncer les émissions, lire les sommaires, les bulletins et les communiqués.

Antenne: système de conducteur destiné à rayonner ou à capter les ondes radioélectriques. C'est aussi un programme diffusé, un émetteur ou un réseau d'émetteurs.

Antiparasite: dispositif destiné à réduire les perturbations radioélectriques ou propagation. Assistant de production: collaborateur artistique du réalisateur.

Assistant de réalisation: collaborateur artistique d'un service de production qui a la responsabilité d'un réalisateur, pour des productions de moindre importance.

Audiofréquence: fréquence correspondant à une vibration audible.

Audiovisuel: technique de diffusion et de reproduction qui utilise à la fois le son et l'image.

Bande: ensemble des fréquences comprises entre deux valeurs limites spécifiées. C'est une tranche de fréquence allouée à une radiodiffusion sonore ou visuelle par les décisions de conférences nationales ou internationales.

Bande magnétique: ruban en matière plastique recouvert d'oxyde magnétique utilisé pour l'enregistrement.

Bavure: imperfection technique ou artistique négligeable, devant être supprimée au cours du montage.

Bouche-trou: émission «passe-partout », destinée à combler les espaces vides des programmes.

Brouillage: perturbation causée par une émission indésirable.

Bulletin : émission d'information à mi-chemin entre le flash et le journal.

Capitalisme: doctrine économique basée sur la propriété privée des moyens de production, d'échange et la recherche du profit.

Cellule : petite cabine.

Chaîne: ensemble d'émetteurs constituant un réseau.

Chef de chaîne: responsable dirigeant la mise en oeuvre des moyens nécessaires au fonctionnement et à l'alimentation des programmes d'une chaîne de radiodiffusion.

Chef de rubrique: journaliste spécialisé, responsable d'un secteur déterminé de l'information à l'intérieur d'un service ou d'une rédaction.

Chef Opérateur de son: technicien, responsable de la prise de son, de la mise en onde et de la direction ou la coordination du personnel qui y concourt.

Chronique : partie d'un journal consacrée à un sujet particulier.

Communiqué: courte insertion ou émission ayant pour objet la diffusion d'un message précis.

Console: meuble en forme de pupitre où se trouvent divers organes de commande, de mesure et de réglage de la prise de son.

Démocratie: système politique dans lequel le peuple est à l'origine du pouvoir.

Dépêche: information d'agence ou de correspondant transmise par les moyens les plus rapides.

Différé: émission enregistrée pour être diffusée ultérieurement.

Diffusion : transmission d'un programme par un émetteur ou un réseau d'émetteurs.

Direct: séquence d'un programme diffusé sans enregistrement préalable.

Distribution : répartition des rôles dune émission dramatique.

Documentaire: émission élaborée développant une information sur un sujet donné, appartenant au réel.

Doublon: élément d'information, sujet d'émission, disque, qui fait double emploi avec un autre élément.

Droit de réponse: faculté de répliquer, accordée par certaines législations aux personnes mises en cause dans une émission.

Écoute : recherche d'informations ou d'explications à partir d'émissions.

Service d'écoute: équipe de spécialistes écoutant en permanence les émissions des pays étrangers.

Effet sonore: ensemble de sons destinés à produire un effet particulier.

Embargo : interdiction provisoire de révéler une information.

Émetteur: appareil fournissant l'énergie à fréquence radioélectrique, convenablement modulée pour alimenter l'antenne.

Émetteur-pirate : émetteur non agréé par les accords internationaux.

Émission: programme ou tranche de programme produit en direct ou enregistré, et destiné à être diffusé.

Équipement: ensemble de matériels servant à la confection, la transmission et la diffusion des programmes.

Exploitation: mise en oeuvre des moyens nécessaires à la conception technique des programmes et à leur diffusion.

Fréquence: vibration audible.

Générique : présentation de ce qui va être entendu ou de ce qui vient d'être entendu.

Genre: catégorie dans laquelle se range une émission selon sa nature.

Grille des programmes: plan indiquant l'ensemble d'émissions avec les horaires, les minutages et les titres des émissions.

Hertz : unité de fréquence correspondant à un cycle par seconde.

Information: émission contenant des nouvelles d'intérêt général et d'actualité, passant à heures fixes en général.

Interférence: superposition de deux oscillations de fréquences différentes.

Interview: conversation, entretien au micro avec une personnalité ou le témoin d'un événement.

Journal parlé: service d'information radiophonique ayant des tranches horaires généralement invariables.

Magazine : émission documentaire et périodique, se distinguant soit par des sujets traités, soit par le public visé.

Metteur en onde : réalisateur.

Modulation: modification au rythme d'un signal électrique des caractéristiques d'une onde radioélectrique porteuse.

Montage: opération consistant à découper les bandes d'un enregistrement, à en éliminer certains passages, à assembler les éléments selon un certain rythme et dans une continuité ou une durée donnée.

Non-stop : émission de longue durée dont un seul animateur assure l'unité.

Ondes électromagnétiques ou radioélectriques: ondes constituées par l'ensemble de deux champs alternatifs électriques et magnétiques.

Parasites: bruits d'origine radioélectrique, dus soit à des rayonnements provoqués par des étincelles, soit à des émissions indésirables.

Phonothèque: service de conservation des bandes enregistrées.

Piges : mode de rémunération des travaux journalistiques à l'unité selon leur importance.

Présentateur: personne qui présente les programmes, et dont la fonction est intermédiaire entre celle de l'animateur et de l'annonceur.

Prise de son: opération consistant à capter des ondes sonores, et à les transformer en signal audiofréquence.

Producteur: responsable d'une émission.

Programmateur: personne qui compose les tableaux de programmes et ventile les émissions.

Programme: contenu d'une tranche horaire de diffusion.

Radiodiffusion ou radio: technique de radiocommunication permettant de diffuser des émissions destinées à être reçues directement par le grand public. C'est aussi un organisme gérant un service de radiocommunication.

Radio-téléphone: émetteur-récepteur radioélectrique, permettant de communiquer avec un autre émetteur-récepteur.

Réalisateur: metteur en scène radiophonique.

Réalisation : mise en forme radiophonique.

Rédacteur : journaliste professionnel, collaborateur régulier.

Rédacteur en Chef: responsable du service du journal parlé.

Rédaction: lieu où travaillent les rédacteurs.

Redevance: taxe annuelle correspondant au droit d'usage d'un récepteur.

Rediffusion : passage d'une émission pour la seconde fois sur l'antenne.

Régie: salle des régisseurs.

Régisseur: agent polyvalent, chargé des travaux matériels nécessaires à la préparation et à la réalisation des émissions.

Reportage: émission d'information dont les éléments sont recueillis sur les lieux mêmes des événements, soit pendant qu'ils se déroulent, soit des témoignages directs des personnes physiques.

Reporter: collaborateur du service d'information, chargé d'exécuter les reportages.

Rubrique: partie d'une émission traitant d'un sujet particulier.

Secrétaire de rédaction : journaliste, collaborateur direct du Rédacteur en Chef.

Signal: forme physique d'un message.

Socialisme: système qui tend à réduire les inégalités sociales par la collectivisation des moyens de production et d'échange.

Studio: salle spécialement conçue et équipée pour la prise de son, et isolée de ce fait des bruits extérieurs.

Temps d'antenne : temps imparti à chaque producteur ou animateur pour une émission. Transmission : acheminement des signaux d'un point à un autre1(*).

* 1 Conseil International de la Langue Française, Vocabulaire de la radiodiffusion, Paris, Hachette, 1972; Cours de télévision dispensé à I'ESSTI par Michel Tjadé Eonè, in « La radio au Cameroun, 40 ans d'Histoire », Cameroon-Tribune, n°4064,28 janvier 1988, p.11.

sommaire suivant