WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le quantitative easing européen réussira t-il à  redonner une certaine crédibilité à  la BCE ?

( Télécharger le fichier original )
par Vincent Farcy
ICN Business School - Programme Grandes Ecoles 2016
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy
MÉMOIRE DE FIN D'ETUDES
Présenté et soutenu publiquement le 24/05/2016
Pour l'obtention du Diplôme ICN Grande Ecole (avec grade de Master)
par
Monsieur Vincent FARCY

Composition du jury :

Président : Monsieur le Professeur Michel VERLAINE

« J'atteste que ce travail est personnel, cite en référence toutes les sources utilisées et ne comporte pas de plagiat »

« J'atteste que mon mémoire n'est pas confidentiel et j'autorisesa diffusion en ligne par ICN Business School à des fins pédagogiques, avec accès réservé à la communauté ICN ».

REMERCIEMENTS

Je tiens à remercier le professeur Michel Verlaine pour son suivi attentif et pour ses conseils avisés prodigués tout au long de la réalisation de ce mémoire.

Je remercie aussi Michel Farcy et Manon Lebeugle pour leur soutien et pour leur aide précieuse.

SOMMAIRE

INTRODUCTION 5

1. LA BCE A DÛ FAIRE FACE À UNE CRISE PROFONDE QUI NE PERDURE QU'EN ZONE EURO 6

1.1. LA BCE : UNE STRUCTURE COMPLEXE ET UN FONCTIONNEMENT UNIQUE 6

1.1.1. OBJECTIFS, MISSIONS ET STRATÉGIE MONÉTAIRE DE LA BCE 7

1.1.2. LA BCE DISPOSE D'INSTRUMENTS CONVENTIONNELS 8

1.1.3. LA BCE EST RÉGIE PAR UN DEVOIR D'INDÉPENDANCE ET DE TRANSPARENCE 10

1.2. UNE CRISE GRAVE MAIS RELATIVEMENT COURTE, SAUF EN ZONE EURO 11

1.2.1. UNE CRISE FINANCIÈRE SYSTÉMIQUE NÉE DES EXCÈS DU CRÉDIT IMMOBILIER AMÉRICAIN 12

1.2.2. UNE CRISE FINANCIÈRE ET ÉCONOMIQUE PROFONDE MAIS RELATIVEMENT COURTE 14

1.2.3. UNE CRISE DE LA DETTE SOUVERAINE A PRIS LE RELAIS EN ZONE EURO 17

2. LA BCE A SA PART DE RESPONSABILITÉ DANS CET ÉCHEC 19

2.1. LA BCE AVAIT LES CARTES EN MAIN 19

2.1.1. ELLE POUVAIT S'APPUYER SUR LES EXPÉRIENCES DU PASSÉ 19

2.1.2. ELLE SEMBLAIT PLUS AVANTAGÉE QUE LA FED CONCERNANT LES INSTRUMENTS À SA DISPOSITION 20

2.2. LE MAINTIEN DU PRINCIPE DE SÉPARATION PROUVE QUE LA BCE S'EST FOCALISÉE SUR L'OBJECTIF DE STABILITÉ DES PRIX, AU DÉTRIMENT DE LA CROISSANCE 21

2.2.1. LA POLITIQUE MONÉTAIRE CONVENTIONNELLE DE LA BCE PROUVE QU'ELLE N'AVAIT PAS PRISE LA PLEINE MESURE DE LA CRISE 21

2.2.2. LES MESURES NON CONVENTIONNELLES DE LA BCE TRADUISENT UN MANQUE DE VOLONTARISME CERTAIN 24

2.3. LA BCE N'A PAS RÉUSSI À ASSURER LA STABILITÉ FINANCIÈRE DANS LA ZONE EURO ET A MIS EN DOUTE L'INTÉGRITÉ DE LA ZONE EURO 27

2.3.1. LA BCE DOIT ACCORDER PLUS D'IMPORTANCE À LA STABILITÉ FINANCIÈRE ET À LA SUPERVISION MACRO-PRUDENTIELLE 27

2.3.2. LA BCE N'A PAS RÉUSSI À ISOLER LA CRISE GRECQUE ET A MIS EN DOUTE L'INTÉGRITÉ DE LA ZONE EURO 29

3. L'INTERVENTIONNISME ASSUMÉ PAR LA BCE ÉTAIT ATTENDU, MAIS AURA-T-IL ÉTÉ SUFFISANT POUR ANNONCER UNE REPRISE EN 2016 ? 34

3.1. LA BCE, AVEC L'ARRIVÉE DE DRAGHI, S'ENGAGE DANS UNE POLITIQUE PLUS VOLONTARISTE 34

3.1.1. AVEC LE PROGRAMME OMT, LA BCE A RASSURÉ LE MARCHÉ DE LA DETTE ET PRÉSERVÉ L'INTEGRITÉ DE LA ZONE EURO 34

3.1.2. LA BCE A FAIT DES PROGRÈS EN TERME DE TRANSPARENCE ET DE COMMUNICATION 35

3.1.3. LA BCE A ENFIN LANCÉ SON QUANTITATIVE EASING 36

3.2. MALGRÉ DES MARCHÉS RASSURÉS, LES RÉSULTATS NE SONT TOUJOURS PAS LÀ 41

3.2.1. LES INDICATEURS NE SONT TOUJOURS PAS AUX NIVEAUX ATTENDUS 41

3.2.2. LES CANAUX DE TRANSMISSION DU QUANTITATIVE EASING À L'ÉCONOMIE RÉELLE SONT PLUS OU MOINS EFFICACES 43

3.2.3. LE QUANTITATIVE EASING POURRAIT DEVENIR UN OUTIL INEFFICACE, VOIR RISQUÉ 45

CONCLUSION 48

BIBLIOGRAPHIE 50

ANNEXES 53

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net