WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Agriculture et croissance économique au Cameroun


par Hervé BELLA
Institut Sous-régional de Statistique et d'Economie Appliquée (ISSEA) - Ingénieur d'Application de la Statistique 2009
  

précédent sommaire suivant

LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1 : liste des sociétés de développement par filière de production pendant la phase de planification 26

Tableau 2: coût financier des structures parapubliques du secteur agricole au cours de l'exercice budgétaire 1988/1989. (Résultats annuels en millions de FCFA) 28

Tableau 3: Différence entre prix au producteur et prix FOB pour le cacao (en F CFA/kg) 30

Tableau 4: Situation des prêts du projet FIMAC en 2001 36

Tableau 5: Évolution de la part de l'agriculture dans le PIB au Cameroun 48

Tableau 6: Part de l'agriculture dans le PIB de quelques pays développés et émergents (%) 49

Tableau 7: Contribution de l'agriculture à la croissance du PIB 50

Tableau 8: Évolution de la part de la superficie utilisée pour l'agriculture au Cameroun 50

Tableau 9: Importation d'engrais au Cameroun 51

Tableau 10: Description des données 59

Tableau 11: coefficients de la dynamique de court terme 69

LISTE DES FIGURES ET GRAPHIQUES

Figure 1: Évolution des exportations de cacao au Cameroun 43

Figure 2: Évolution des exportations de café au Cameroun 44

Figure 3: Évolution des exportations de coton au Cameroun 44

Figure 4: Évolution de la production de manioc au Cameroun 45

Figure 5: Évolution de la production de maïs au Cameroun 46

Figure 6: Évolution de la production de riz paddy 46

Figure 7: Évolution de la production de volaille au Cameroun 47

Figure 8: Évolution de la production de bovins au Cameroun 47

Figure 9: Évolution du taux de croissance du PIB réel par tête au Cameroun 55

Figure 10: Évolution du taux de croissance du PIB réel agricole au Cameroun 56

Figure 11: Évolution du taux de croissance du PIB réel de l'industrie au Cameroun 57

Figure 12: Évolution du taux de croissance du PIB réel des services au Cameroun 58

Figure 13: Graphe de causalité entre les secteurs d'activité au Cameroun 70

LISTE DES ENCADRÉS

Encadré 1: Définition de la stationnarité 60

Encadré 2 : Principe des tests ADF 61

Encadré 3 : Principes des tests de co-intégration 63

Encadré 4 : Détermination du nombre de retards du VAR à l'aide des critères d'information 64

RÉSUMÉ

L'importance de l'agriculture dans l'amorçage du développement économique est unanimement admise par les économistes du développement. Pour les pionniers de ce courant de pensée, le secteur agricole est un secteur en amont des autres secteurs d'activité ; il leur fournit les ressources nécessaires à leur développement. Le secteur agricole est un pourvoyeur de produits alimentaires pour les travailleurs des autres secteurs, de matières premières pour les industries et de devises étrangères pour le pays. De plus, le surplus de main d'oeuvre du secteur agricole peut être transféré au secteur non agricole avec une hausse de salaire dans les deux secteurs.

L'activité agricole tient ainsi une place centrale dans les premières phases du développement d'un pays. Elle est restée au centre des préoccupations des gouvernements camerounais depuis l'indépendance du pays en 1960, des mesures spéciales y ont toujours été appliquées. Ce secteur a connu des mutations. D'abord administrée par l'État avant 1987, la politique agricole a été libéralisée à partir de 1990, suite à la crise économique et l'application des Programmes d'ajustement structurel qui s'en sont suivis. Ce changement a eu des effets sur la production des différentes cultures et plus généralement sur les caractéristiques macroéconomiques du secteur agricole camerounais. Une mesure de l'impact de l'agriculture sur la croissance économique au Cameroun s'est faite à l'aide de la co-intégration et les tests de causalité au sens de Granger. Sur des données allant de 1966 à 2005, il existe une relation de long terme entre le taux de croissance du PIB réel par tête, les taux de croissance des PIB réels agricole, industriel et des services. Dans cette relation de long terme, le taux de croissance du PIB réel agricole entre avec un coefficient négatif et significatif. Concernant la causalité, la croissance du secteur agricole n'a pas causé celle des autres secteurs sur la période 1966-2005.

précédent sommaire suivant