WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Création d'entreprises en guinée : cas des jeunes de Conakry


par Siba Théodore KOROPOGUI
Université Catholique de l'Afrique de l'Ouest - Unité Universitaire à Conakry (UCAO-UUCo) - Master en Gestion des Projets et Développement 2017
  

précédent sommaire suivant

DÉDICACE

À notre chère fille Geneviève Odette

À la mémoire de nos défunts parents Siba et Geneviève Sandy

RÉSUMÉ

Ce mémoire se propose d'analyser le processus et les dispositifsentrepreneuriaux guinéens. Pour mieux cerner les contours de la thématique, l'extension de l'étude s'est limitée à l'une des variantes du monde de l'entrepreneuriat. Il s'agit de son application à la couche juvénile. L'objectif recherché est de comprendre et d'expliquer les facteurs qui constituent un handicap au passage des jeunes à l'acte entrepreneurial.

L'étude s'intéresse à la ville de Conakry, capitale de la République de Guinée et zone de concentration de la plupart des entreprises du pays. Les cibles de l'étude sont en particulier les jeunes. Nous les avons catégorisés en deux groupes. Le premier est constitué de jeunes n'ayant aucune expérience entrepreneuriale et le second de jeunes propriétaires d'entreprises. Il a été ajouté une autre cible en fonction de sa présomption d'implication. Il s'agit des structures d'appui à la création d'entreprises.

L'étude cherche à répondre à la question : qu'est-ce qui empêche le passage des jeunes de Conakry à l'acte entrepreneurial ? L'hypothèse de base ayant guidé les différentes investigations stipule que l'inadaptation des politiques de promotion de l'entrepreneuriat jeune contribue à la complexité du processus entrepreneurial qui, à son tour, a un effet à la baisse sur la culture entrepreneuriale et handicape le passage des jeunes de Conakry à l'acte entrepreneurial.

Une approche de recherche mixte composée de techniques qualitatives et quantitatives a servi la mise en oeuvre de cette étude. Spécifiquement, l'enquête par questionnaire, l'entretien individuel semi-structuré et la recherche documentaire ont permis de collecter les données nécessaires à la compréhension et à l'explication du phénomène entrepreneurial des jeunes guinéens.

Les résultats obtenus montrent que les jeunes de Conakry sont animés d'une forte intention entrepreneuriale. Cela se voit à travers la vision positive qu'ils ont de l'entrepreneuriat et leur souhait de créer une entreprise dans les cinq années à venir. Cette intention est en large mesure liée à l'influence de l'environnement des jeunes (la famille, les voisins, bref l'entourage) qui les encourage généralement à se lancer dans une carrière entrepreneuriale.

Le principal problème à la création d'entreprises par les jeunesse situe au niveau du passage à l'acte de création lui-même. Peu de jeunes arrivent à transformer leurs intentions en véritable création.Ils ont souvent une mauvaise compréhensionde la notion de projet entrepreneurial. Quand ils le comprennent, ils préfèrent ne plus continuer.Ceux qui parviennent également à créer se rebutent à d'énormes difficultés quant à la gestion et au développement de l'entreprise ainsi créée.

Du point de vue des jeunes sans expérience entrepreneuriale, dès lors qu'ils prennent conscience de la question de financement de l'investissement de leurs projets, ils abandonnent croyant que, sans moyens financier, rien n'est plus possible. D'autres manquent de confiance en leur personne quant à leur compétence à gérer et à développer leurs affaires. La complexité du processus entrepreneurial qui leur est proposé est également un facteur qui contribue à baisser leur envie d'entreprendre.

Quant aux jeunes qui sont déjà passés à l'acte entrepreneurial, ils sont confrontés à des difficultés de plusieurs natures. Trouver des clients pour leurs produits/services, la faible rentabilité de l'entreprise qu'ils ont créée, la non croissance de l'entreprise sont autantdecontraintes auxquelles ilssont confrontés. Ces facteurs amènent également ceux qui n'ont pas encore créés à ne pas envisager créer pour ne pas se retrouver dans la même situation.

En plus, les entreprises créées par les jeunes évoluent dans des secteurs qui ne nécessitent pas un investissement important. Ainsi,de telles entreprises ne mobilisent généralement pas un chiffre d'affaires important. Elles ne permettent donc pas à leurspropriétairesd'atteindre les objectifs fixés, encore moins de se réaliser pleinement.

Du point de vue des politiques utilisées pour stimuler et appuyer les initiatives entrepreneuriales, il faut reconnaître qu'elles sont de type classique et donc, non holistes. Il n'y a que quelques structures qui s'occupent des questions entrepreneuriales. En plus, celles-ciconcentrent leurs efforts uniquement sur le développement de la création d'entreprisesplutôt que d'infuser aux jeunes d'abord la culture entrepreneuriale qui est un préalable et le fondement même d'un processus entrepreneurial planifié.

Quant à la stratégie utilisée pour appuyer l'entrepreneuriat des jeunes, de par sa nature traditionnelle, ne peut pas permettre une réussite entrepreneuriale. Elle met les jeunes dans un processus qu'ils ne maitrisent pas ou qu'ils ont du mal à maîtriser du fait de sa complexité. Cela limite ou retarde leur passage à l'action et contribue in fine à affaiblir leur culture entrepreneuriale.

Mots clés :accompagnement entrepreneurial -culture entrepreneuriale - processus entrepreneurial.

TABLE DES MATIÈRES

AVANT-PROPOS i

REMERCIEMENTS iii

DÉDICACE v

RÉSUMÉ vi

LISTE DES FIGURES x

LISTE DES TABLEAUX xi

LISTE DES ABRÉVIATIONS, SIGLES ET ACRONYMES xii

LISTE DES ANNEXES xiv

INTRODUCTION 1

PREMIÈRE PARTIE : DE LA PROBLÉMATIQUE À LA COLLECTE DES DONNÉES 5

CHAPITRE I : PROBLÉMATIQUE 5

Section 1 : Hypothèse de recherche 9

Section 2 : Objectifs de recherche 9

Sous-section 1 : Objectif général 9

Sous-section 2 : Objectifs spécifiques 9

CHAPITRE II : CADRE CONCEPTUEL ET THÉORIQUE 10

Section 1 : Accompagnement entrepreneurial 10

Section 2 : Culture entrepreneuriale 12

Section 3 : Processus entrepreneurial 14

CHAPITRE III : REVUE DE LA LITTÉRATURE 18

Section 1 : Paradigme de l'opportunité d'affaires 18

Section 2 : Paradigme des traits individuels 19

Section 3 : Paradigme du processus entrepreneurial 21

CHAPITRE IV : DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE 23

Section 1 : Techniques de collecte 23

Sous-Section 1 : Recherche documentaire 23

Sous-Section 2 : Enquête par questionnaire 24

Sous-Section 3 : Entretien individuel 24

Section 2 : Public cible et échantillonnage 25

Section 3 : Analyse des données 27

DEUXIÈME PARTIE : RÉSULTATS 29

CHAPITRE V : PRÉSENTATION DU CADRE D'ÉTUDE 29

CHAPITRE VI : PRÉSENTATION DES RÉSULTATS 33

Section 1 : Données quantitatives 33

Sous-section 1 : Profil des répondants 33

Sous-section 2 : Intention entrepreneuriale 37

Sous-section 3 : Motivations à la création d'entreprises 40

Sous-section 4 : Profil des entreprises de jeunes 43

Sous-section 5 : Profil des jeunes créateurs d'entreprises 46

Sous-section 6 : Jeunes et processus entrepreneurial 47

Section 2 : Données qualitatives 50

Sous-section 1 : Politique d'aide à la création d'entreprises pour jeunes 50

Sous-section 2 : Stratégie d'accompagnement des créateurs d'entreprises 51

Sous-section 3 : Obstacles à l'appui à la création d'entreprises 54

CHAPITRE VII : INTERPRÉTATION DES DONNÉES 57

Section 1 : Facteurs contribuant au développement de la culture entrepreneuriale et de l'entrepreneurship des jeunes de Conakry 57

Sous-section 1 : Entrepreneur : fruit de son milieu 57

Sous-section 2 : Carrière professionnelle et création d'entreprises 59

Sous-section 3 : Propension à l'autonomie et création d'entreprises 61

Sous-section 4 : Niveau d'instruction et création d'entreprises 62

Section 2 : Obstacles au développement de la culture entrepreneuriale et de l'entrepreneurship 64

Sous-section 1 : Processus entrepreneurial en cause 64

Sous-section 2 : Passage à l'acte entrepreneurial : goulots d'étranglement 67

Sous-section 3 : Politique d'appui à l'entrepreneuriat en cause 70

CONCLUSION 75

Bibliographie 78

Annexes XI

précédent sommaire suivant