WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Guide touristique aux pays des CHO, à  l'usage des managers


par Emilie GAUTIER
EM Lyon - Master Management des unités opérationnelles 2018
  

sommaire suivant

1. _

2. PROGRAMME GENERAL DE MANAGEMENT

PROMOTION DR'HOLLYWOOD

Septembre 2015

GUIDE TOURISTIQUE

AU PAYS DES CHO*,

à l'usage des Managers

Emilie GAUTIER

 

Professeur tuteur : Agathe POTEL

Tuteur entreprise :

* Chief Happiness Officer

Remerciements

Ce mémoire est l'aboutissement de deux ans de formation PGM(programme général de management).

Deux années durant lesquelles,doutes, découragements, assiduité, obstination, irrégularité, fragilité, dépression, mais aussi, rencontres, apprentissages, découverte, bienveillance ont fait partie de ma vie.

Cette vie professionnelle que j'ai enrichie, cette vie personnelle que j'ai mise entre parenthèses et ces changements de priorité m'ont coûtée mais surtout m'ont beaucoup enseigné sur moi-même.

Ce mémoire vient clore ce passage de ma vie sur une note positive. Je n'aurais jamais pu réussir cette formation, la rédaction de ce mémoire et surmonter dépression-école sans le soutien de certaines personnes.

Je tiens à remercier Agathe POTEL, ma tutrice, qui a été le catalyseur de cette nouvelle vie. Par ses conseils précieux, elle a su me pousser à m'écouter et me délivrer de cet emploi qui m'emprisonnait. Elle m'a guidée sur un chemin plus lumineux. Elle a su répondre favorablement à mes attentesgrâce à ses compétences et accepter ma singularité quant à l'écriture de ce mémoire. Elle m'a tout simplement rassurée.

MarionMorel Letoublon, intervenante à EMLyon, a été ma plus belle rencontre du corps professoral. Lors de deux modules en sa compagnie, elle afait preuve d'une grande bienveillance, pédagogie et écoute active.Cela m'a aidé à prendre conscience de mes émotions et définir le parcours que je m'apprêtais à traverser. C'est inconsciemment,grâce à son attitude positive,que j'ai pu réorienter mon mémoire sur un sujet qui me tenait à coeur.

Je tiens également à remercier, les neufs managers, qui ont donné de leur temps et qui se sont ouverts à moi avec sincérité afin d'enrichir l'analyse du sujet et de me permettre de ponctuer mon mémoire de leursconfidences.

Je pense aussi à Séverine, la responsable administrative de mon ancien employeur. Durant ces deux années, elle a oeuvré à mon intégration dans cette formation et la réalisation de celle-ci par son aide et sa réactivité administrative. Son écoute, ses conseils et sa bonté m'ont permis de tenir le cap.

Et pour finir, je tiens à remercier chaleureusement trois personnes sans qui je n'y serais jamais arrivéeet sans qui je n'aurais pu terminer ce mémoire.

Ma maman a joué un rôle important. Elle a su comprendre cette douloureuse période avec pudeur et intérêt. Elle a su me remotiver lors d'une période d'incertitudes grandissantes après mes nombreuses recherches.

Alicia, ma meilleure amie, ma seconde soeur, qui m'a chouchoutée « chez elle » durant mes passages sur Lyon. Elle a surtout été d'une aide incommensurable durant toute ma période d'écriture où joie et déception ont fait leur apparition. Je l'ai également nommée « relectrice officielle » car elle est d'une grande impartialité, et objectivité. De plus, elle a un sens aigude l'analyse. Alors pour tout cela, je ne peux que lui tirer mon chapeau et la remercier pour sa confiance.

Et pour finir, l'homme qui partage ma vie, Robin. Je suis certaine que je n'aurais jamais pu accomplir ma formation et mon projet de mémoire sans son aide quotidienne pour allier pro-perso et burnout. Il a fait preuve d'un soutien inconditionnel à mon égard : self-control, intelligence organisationnelle, écoute, humour ; etc. Il a été l'homme de la situation afin de m'accompagner, me permettre de m'accomplir et de réaliser ce mémoire. Après cette période douloureuse mais bénéfique, il est toujours là, je ne le remercierai jamais assez et lui témoigne tout mon amour.

« Soyons reconnaissants envers les personnes qui nous donnent du bonheur ; elles sont les charmants jardiniers par qui nos âmes sont fleuries. » 

Marcel Proust

TABLE DE MATIERES

PREFACE / INTRODUCTION 3

1. Pourquoi ai-je choisi ce sujet ? 1

2. Comment ai-je procédé pour construire ce mémoire ? 3

I. COMPRENDRE L'EMERGENCE DES CHO 6

1. Frise historique de l'intérêt porté au bonheur au travail 6

2. La France : un contexte particulier 10

3. La culture CHO 12

II. LES REGIONS 16

1. Liberte 17

2. Reconnaissance 21

3. Humanité 24

III. LES HABITANTS 28

1. Les CHO 28

2. Les Managers 30

3. Les N+x et N-x 34

IV. QUOI FAIRE ? 36

1. Environnement de travail 36

2. Evènements et Communication interne 40

3. Développement de carrière 43

V. LES PRESCRIPTIONS 45

1. Stratégie et Culture de l'entreprise 45

2. Le bonheur ne s'impose pas 48

3. « Pas l'Un sans l'Autre » 51

VI. FICHE DE ROUTE 53

CONCLUSION 60

BIBLIOGRAPHIE 62

OUVRAGES 62

ARTICLES-RAPPORT 62

REFERENCES INTERNET 62

TABLE DES ANNEXES 68

PREFACE / INTRODUCTION

« Bonjour, ça va ? » Ceci est une question que je n'aime pas !

En effet, est-ce une formule de politesse ou bien une demande sincère dont la réponse nous intéresse.

A l'origine de cette expression, l'histoire nous montre que les gens s'attachaient à la santé de leur interlocuteur... Une demande empathique visant à connaitre l'état de bien-être dans lequel se trouvait la personne.

Et aujourd'hui, que signifie cette salutation inscrite dans les habitudes quotidiennes ?

Il y a dix-huit mois et après plusieurs alertes à ma direction, mon corps et mon esprit lâchaient et la dépression s'installait. Le diagnostic fut alors posé : je souffre d'un burnout que l'on nomme aussi crise de réussite1.

Quoi répondre à cette question lorsque nous sommes malheureux au travail et que notre motivation a laissé place à la souffrance ?

Ma direction ne s'est jamais véritablement intéressée à la réponse. Et pourtant, tout l'enjeu est bel et bien là : écouter activement notre interlocuteur pour passer de « comment allez-vous ? » à « comment puis-je faire pour que vous alliez bien ? ».

S'intéresser à la santé, au bien-être et donc au bonheur des employés est l'essence de cette question qui amorce et ponctue la journée pas moins de vingt fois. Un fondamental que nous avons oublié !

J'ai pris conscience de ce manque lors de cette période qui tend à se terminer. Le bonheur au travail est donc la clé que je me suis épuisée à chercher sans réussite.

Depuis une dizaine d'années, nombreux sont ceux qui ont décidé d'exploiter ce filon permettant, en France, l'émergence du poste « Chief Happiness Officer » ou CHO dans le langage professionnel. Cette personne a pour objectif de créer les conditions dans lesquelles les salariés vont se sentir heureux au travail et d'assurer le maintien de cet épanouissement.

1. Pourquoi ai-je choisi ce sujet ?

1- S.Ramboatiana, F.Autier, Quadras, quinquas, crise de motivation au travail ? Rien d'anormal, Gereso Edition ,10 mars 2016, p.24-29.

Cette nouvelle fonction, que l'on peut traduire littéralement par « Responsable du bonheur au travail » est au carrefour de trois métiers : service communication, service évènementiel et gestion RH. RH comme « rendre heureux » en développant le patrimoine humain2et non en épuisant les ressources humaines.

Après lecture d'un premier article à ce sujet, le manager que je suis, s'est interrogé sur la pertinence de ce poste dans l'entreprise où je travaillais :

· En supposant avoir eu connaissance de ce poste auparavant, aurait-il pu influencer ma direction, voire le conseil d'administration, afin de créer ce poste ?

· Est-ce que la création de celui-ci m'aurait permise de m'en sortir plus rapidement ?

· Est-ce que la présence d'un CHO aurait permis la détection de cette crise que je m'apprêtais à traverser et ainsi de l'éviter ?

· Comment aurais-je pu collaborer avec le CHO afin de développer mon bonheur et celui de mes collaborateurs ?

· Quel aurait été la pertinence du CHO dans le développement stratégique et économique de l'entreprise ?

Autant de questions qui restaient en suspens... Mais pour la première fois, la motivation revenait. Passer du cercle vicieux au cercle vertueux devenait accessible.

Il s'agissait de s'orienter sur un sujet plus positif pour donner un sens à mes difficultés et éloigner stress, défiance, méfiance, souffrance, compétition, comparaison, jugement et étouffement.

J'ai donc décidé de transformer cette période de réflexion et d'analyse qu'est l'écriture d'un mémoire en une période de transformation et de développement personnel.

Je fais le choix de ne pas présenter les risques, les conséquences ou les solutions pour soulager la souffrance mais de prendre le contre-pied. Je désire transmettre une vision positive du travail et m'intéresser au bonheur des employés et plus particulièrement à celui des managers.

Ce mémoire permettra de comprendre la fonction et les missions du CHO et de poser les attentes et besoins des CxO (Chief X Officer3), ces managers qui sont au carrefour des dirigeants et employés.

2- Laurence Vanhée, Happy RH : Le bonheur au travail, rentable et durable, « chapitre 1 : investir le patrimoine humain », Edition La charte, octobre 2013.

3- Laurence Vanhée, Happy RH, « Glossaire dédié à ma maman », octobre 2013.

« CxO : le `x' représente la variable coincée entre le `C' de `Chief' et le `O' de `Officer' pour Directeur (Général). D'où CDO : Chief Digital Officer -le Directeur Informatique ; CFO : Chief Financial Officer -le Directeur Financier ; CHRO : Chief Human Ressources Officer -le Directeur des RH ; CIO : Chief Information Officer -le Directeur Informatique ; le tout chapeauté par le CEO : Chief ExecutiveOfficer -le PDG ou le Big Boss, quoi. La liste n'est pas exhaustive. Les anglophones utilisent également l'acronyme `C-suite'. »

Si la notion de bonheur est bel et bien subjective : elle est personnelle. Alors comment le CHO peut-il intervenir professionnellement ? Comment peut-il influencer la motivation, l'engagement, l'implication et l'adhésion du personnel ?

L'objectif de ce mémoire est donc de définir les facteurs clé du bonheur des managers, et de comprendre comment le CHO peut-il optimiser ces facteurs ? En quoi la création de ce poste permet-il au manager d'être M I E U X : plus à l'aise, plus en forme (physiquement et psychologiquement), plus heureux ? En quoi l'apparition des CHO et la collaboration avec les managers est-elle nécessaire ? Et pourquoi ? Quel est leur impact sur la rentabilité de l'entreprise ?

Nous répondrons donc à la question suivante : Quel est le rôle du CHO par rapport au manager dans « l'entreprise du bonheur » 4 et pourquoi est-il apparu ?

Nombreuses et variées sont ses missions et toutes sont orientées dans le but de satisfaire le personnel afin d'augmenter les performances de l'entreprise. Ne nous détrompons pas, l'intérêt porté actuellement au bonheur dans le travail se développe en réponse à la crise économique.

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)