WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le sacrifice de l'animal dans les sociétés africaines précoloniales: le cas des Mbo à  la lumière ds égyptiens anciens

( Télécharger le fichier original )
par Cédric Stéphane Mbah
Université de Yaoundé 1 - Master 2 en Histoire 2017
  

précédent sommaire

ANNEXES

ANNEXE I

UNIVERSITÉ DE YAOUNDÉ I

*******

CENTRE DE RECHERCHE ET DE FORMATION DOCTORALE EN SCIENCES HUMAINES, SOCIALES ET EDUCATIVES

THE UNIVERSITY OF YAOUNDE I

*******

POST COORDINATE SCHOOL FOR SOCIAL AND EDUCATION SCIENCES

Thème : Le sacrifice de l'animal dans les sociétés africaines précoloniales : Le cas des Mbo, à la lumière des anciens Egyptiens.

GUIDE D'ENTRETIEN

1- Qui sont les Mbo ?

2- D'où viennent-ils ?

3- A quel groupe linguistique appartiennent-ils ?

4- Comment appel-t-on l'ancêtre éponyme des Mbo ?

5- Combien de clans compte le peuple Mbo ?

6- Quel est le type d'organisation politique des Mbo ?

7- Qu'est-ce que le sacrifice ?

8- A quelle occasion fait-on des sacrifices ?

9- Sacrifie-t- on tous les animaux ?

10- Quels sont les types de sacrifices animaliers que vous connaissez 

11- Quel est la symbolique du sang dans les sacrifices animaliers ?

12- Quel est la place de la parole dans les sacrifices animaliers ?

13- Quels sont les fonctions du sacrifice dans la société ?

14- Qui peut sacrifier ?

ANNEXE II

UNIVERSITÉ DE YAOUNDÉ I

*******

CENTRE DE RECHERCHE ET DE FORMATION DOCTORALE EN SCIENCES HUMAINES, SOCIALES ET EDUCATIVES

THE UNIVERSITY OF YAOUNDE I

*******

POST COORDINATE SCHOOL FOR SOCIAL AND EDUCATION SCIENCES

QUESTIONNEMENT DE COLLECTE D'INFORMATIONS EN VUE DE LA REDACTION D'UN MEMOIRE DE MASTER II EN HISTOIRE

THEME : LE SACRIFICE DE L'ANIMAL DANS LES SOCIETES AFRICAINES PRECOLONIALES : LE CAS DES MBO A LA LUMIERE DES ANCIENS EGYPTIENS.

A- IDENTIFICATION DE L'INFORMATEUR 

Nom et prénom :Méssapé Georges

Fonction :Dépositaire de la tradition Mbo(Mouamenan)

Age :71 ans

Lieu de résidence :Epé'ébé, Mouamenan

Dates d'entretien :7 et 8 Mars 2015

B- QUESTIONS ET REPONSES

Question- no1 : Qui sont les Mbo ?

Réponse

Il faut d'abord noter que Mbo est l'un des douze fils de Ngueuh / Ngoe l'ancêtre commun à tout ceux qui ont avec des ressemblances de dialecte. J'entends par là ceux qui parlent la langue Mbo c'est-à-dire, les Elong, Mouamenan, Bakossi etc.

Question 2 :D'où viennent-ils ?

Réponse

Notons de prime à bord que les Mbo sont une population très ancienne. Selon ce qui nous est venu de nos parents, nous [Mbo] habitions tous dans les alentours du Lac Manengouba. Mais le froid qui régnait dans les montagnes a poussé à des luttes intestines pour la survie. Luttes qui seront à l'originede l'éparpillement actuel de nos populations [populations Mbo]. Cette hypothèse me parait plus vraie que dans sa jeunesse, mon père a pu voir lui-même les gens de Mbonbeng, Passim, Tombel et d'autres coins plus reculés revenir cueillir dans les plantations qu'ils avaient abandonnées jadis dans la précipitation de leur départ.

Question 3 : A quel groupe linguistique appartiennent-ils ?

Réponse

Ngoe dans la mythologie Mbo est le frère de Nsongo et les populations de ce dernier parlent presque le duala. Je pourrais même dire le duala. Lorsqu'un duala parle on a comme impression à avoir affaire à un Congolais qui s'exprime en Lingala. Il ne sera plus question de démontrer que le Mbo appartient au groupe de langues Bantou.

Question 4 : Comment appel-t-on l'ancêtre éponyme des Mbo ?

Réponse

L'ancêtre éponyme se nomme Ngueuh/ Ngoe/ Ngoh selon le dialecte qu'on utilisera. Celui-ci se serait marié à Sumediang pour donner douze enfants.

Question 5 : Combien de clans compte le peuple Mbo ?

Réponse

Les Mbo comptent douze grands clans subdivise en sous clan selon la grandeur des différentes familles. Cependant il faut retenir qu'au départ, allant de la dislocation des fils Mbo suites aux guerres intestines que nous avons déjà mentionner, Chaque fils de Ngoe se localisait à un endroit pour former une famille dont l'éclosion donnera plusieurs familles et par ricochets, plusieurs Clans. Dénombre le chiffre de clan, serait un travail périlleux et fastidieux.

Question 6 : Quel est le type d'organisation politique des Mbo ?

Réponse

Je dois d'abord vous dire que l'institution d'un chef est contemporaine à l'époque allemande. Avant l'arrivée des allemands, seuls certaines personnes d'une certaine noblesse comme les chefs de familles avaient sous eux des subordonnés. Pendant la période d'avant les blancs, on avait dans le canton Mbo, deux chefs à savoir Ewèn m'elam [Ewané Elamé] pour le clan Ekanang et Eheuhn [EHong]. Il revenait à ces représentant de familles de semer la graine de la cohésion clanique à travers les rites bref il était le responsable du clan si on peut le dire. Ces deux leaders se joignaient en cas de péril grave susceptible de compromettre toute la communauté afin de trouver des moyens efficace pour apprivoiser ledit péril. C'est alors une organisation politique de type clanique.

Question 7 :Qu'est-ce que le sacrifice ?

Réponse

Le sacrifice est une pratique fondamentale dans le quotidien des Mbo. Il constitue la forme de culte la plus technique, il est un pacte d'alliance avec l'invisible, c'est une offrande en hommage aux dieux. Le plus souvent, le sacrifice est accompagné d'une cérémonie, notamment l'immolation d'une ou de plusieurs victimes. Il peu de ce fait être compris comme une offrande, à la différence que tout ou partie de ce que l'on consacre aux dieux il est détruit et que la partie restante, le cas échéant, peut être consommée par les hommes.

Question 8 : A quelle occasion fait-on des sacrifices ?

Réponse

On exécute les sacrifices lors des cérémonies comme les mariages, les funérailles, les deuils pour les cas courants. Certains événements comme l'avènement des épidémies dangereuses, la recrudescence des morts, des mauvaises récoltes, ou toute autre situation susceptible d'être dangereuses pour la communauté Mbo peut fait l'objet des sacrifices.

Question 9 : Sacrifie-t- on tous les animaux ?

Réponse

Non !

Question 10 : Quels sont les types de sacrifices animaliers que vous connaissez ?

Réponse

Les sacrifices où le sang de la victime est recherché et d'autres qui ne recherchent pas du sang. C'est alors les sacrifices sanglants et non sanglants.

Question 11 : Quel est la symbolique du sang dans les sacrifices animaliers ?

Réponse

Le sang revêt aussi un sens éthique car, tout sang n'est pas synonyme de la bonne vie. Il existe donc du sang bon et du sang mauvais. Cette classification ne relève pas du domaine organoleptique mais purement de l'éthique. En effet, un sang versé pour une cause noble est dit bon tandis l'inverse le qualifie de mauvais. C'est ainsi que nous pouvons comprendre le mystère symbolique du sang de menstrues de la femme. Dans la sphère culturelle africaine, le sang n'est pas fait pour être vu. Il doit rester caché parce que sa vue témoignage une mort de vie. Il existe un corolaire étroit entre vie et sang.

Question 12 : Quel est la place de la parole dans les sacrifices animaliers ?

Réponse

La place de la parole est incontournable dans la société Mbo car, c'est elle qui réunit.Dans les sociétés traditionnelles Mbo la fonction de la parole est porteuse de coutumes, de mémoires et de traditions. Je considère La parole ou bien l'oralité comme un moyen d'expression vitale qui véhicule l'éducation et le savoir-vivre dans notre société.Je dirais sans ambages que c'est un support pédagogique pour les analphabètes. Tout sacrifice commence par des discours, parce que dans les sacrifices animaliers, la phrase consacrée à l'oralité est inaugurée par une série de prières qui vont réaliser le but du sacrifice. C'est par exemple le cas d'un fils ou d'un proche dont le défunt en veut pour n'avoir pas célébré ses funérailles. Lors du sacrifice de animal, condition sine qua num des funérailles chez nous[les Mbo], le sacrifiant qui apaise le défunt procède à une prière telle la suivante :

Epalé (nom du défunt)

Je te salue

Mort, tu m'as abandonné

Qui va maintenant nourrir ma bouche ?

Ensemble, toi et moi, nous formions une armée

Epalé (nom du défunt)

Il faut maintenant que tu t'en ailles

J'ai tout organisé pour qu'on puisse te faire

Tes funérailles !

Il faut maintenant que tu t'en ailles

Salue bien les autres

Que o- yèmeuh (ancêtres divinisés) t'aide à trouver ta place auprès d'eux.

Epalé (nom du défunt)

Voici ton dû

Prends-le de jour

Prends-le de nuit

Il ne faut plus que tu reviennes discuter ici avec quiconque

A propos de cette chose

Elle t'a été donnée,

Que son me yèmeuh te donne une bonne assise au village de nos ancêtres

Question 13 : Quels sont les fonctions du sacrifice dans la société ?

Réponse

Il protège les hommes contre les esprits maléfiques et contribue à la pharmacopée Mbo. Certaines personnes allient pour leur guérison, sacrifices et médicaments des hôpitaux pour retrouver une prompte santé. Aussi d'autres personnes peuvent être sauvées des situations telles que l'emprise des sorciers à partir des sacrifices. Les sacrifices à mon avis pourraient se placer comme une panacée pour les problèmes des Mbo.

Nom de l'étudiant : Mbah Cédric Stéphane

Niveau : Histoire V

Contact : 674 688 795/ 243 802 531

e-mail : mbahcdricstphane@yahoo.fr

ANNEXEIII

Le bestiaire égyptien
« L'animal n'est qu'un réceptacle temporaire de la puissance divine »

AntilopeSatisProtectrice des sources du NilBabouinHapi
ThotProtecteur des vases canopes et génie du Nord
Dieu de l'écriture, patron des scribes et greffier divinBélierAmon
Khnoum

HarsaphèsDieu de l'Empire à partir du Moyen Empire
Gardien des sources du Nil et dieu créateur à Esna
Dieu solaire et créateur à Héliopolis
Héliopolis ; étroitement lié à Amon, Rê et OsirisChien noir
ou Chacal
Anubis
Douamoutef
OupouaoutDieu de la momification et
Protecteur des vases canopes et génie de l'Est
Ouvreur des chemins, il protège les processions sacrées et PharaonChatteBastetFille de Rê aux caractères pacifiquesChien mythiqueSethDieu ambivalent incarnant le désordre mais protégeant la barque solaireCobraOuadjetDéesse tutélaire de la Basse-ÉgypteCrocodileSobekSeigneur des eaux et dieu créateur à CrocodilopolisFauconHaroéris
Horakhty
Horus
Montou
Khebeh-senouf
Sokaris«Horus l'Ancien», défenseur du dieu solaire
Dieu solaire incarnant le soleil à son zénith
Dieu céleste et protecteur de la royauté pharaonique
Dieu guerrier de la région thébaine
Protecteur des vases canopes et génie de l'Ouest
Patron des artisans et dieu funéraire de MemphisGazelleAnoukisProtectrice des sources du NilGrenouilleHéketAssistante de Khnoum lors des accouchements royauxHippopotameThouéris
Opep, Reret, ShepetCompagne de Seth ; protectrice du foyer
Divinités hippopotames moins connuesIbisThotDieu de l'écriture, patron des scribes et greffier divinIchneumon
(mangouste)
AtoumIncarnation du dieu solaireLionShouDieu de l'espace, symbolisant la vie et le souffle vitalLionneSekhmet
TefnoutDéesse incarnant l'oeil solaire et les forces dangereuses
Fille de Rê incarnant l'ordre cosmique et la chaleurOxyrhynque
(poisson)
SethDieu ambivalent incarnant le désordre mais protégeant la barque solaireScarabéeKhépriDieu solaire et créateur à Héliopolis incarnant le soleil levantScorpionSelkisDéesse guérisseuse et magicienneSerpentApopis(ou Apophis) Ennemi cosmique symbolisant les forces destructricesSphinxHarmakhis
Houroun«Horus dans l'horizon», une des formes du dieu solaire
Dieu Cananéen assimilé à HarmakhisTaureauApis
Boukhis
MnévisTaureau sacré de Memphis, incarnation physique du dieu Ptah
Incarnation du dieu guerrier Montou, puis d'Amon
«Réplique vivante» du dieu Rê sur terre et médiateur du dieu AtoumVacheHathor
NoutFille du soleil aux qualités universelles et multiples
Déesse du cielVautourMout
NekhbetÉpouse d'Amon parfois assimilée à Sekhmet
Déesse tutélaire de la Haute-Égypte

Source : Beler, A. G. (de), « La mythologie égyptienne », www.lebestiaireégyptien.org. Consulté le 4 Mai 2015

Carte 2: La vallée du Nil

Source : http:/user.belgacom.net/carta-nil-egypt/datation.htm.

SOURCES ET ORIENTATIONS BIBLIOGRAPHIQUES

A- OUVRAGES

Albert, J-P et Midant-Reynes, B.,Le sacrifice humain en Égypte ancienne et ailleurs, Gallimard, Paris, 1986.

Amazon, E. G.Sur la terre des Massaï, Albin Michel, Paris, 2003.

Assmann, J.,Mort et au-delà en Egypte, éditions du rocher, Paris, 2001.

Bardinet, T., Les papyrus médicaux de l'Egypte pharaonique, éd. Fayard collection, penser la médecine, Paris, 1995.

Barguet, P.,  Le livre des morts des anciens égyptiens, éditions du cerf, Paris, 1967.

................. Les textes des sarcophages des égyptiens du Moyen Empire, Paris, éditions du Cerf, 1980.

Beauchamp, C.Le sang et l'imaginaire médical : Histoire de la saignée aux XVIIIe et XIX siècles, Desclée de Brouwer, coll. "Esculape", Paris, 2000.

Beler A. G. (de),La mythologie égyptienne, Éditions Molière, Paris, 2004.

Bergson. H.,Les deux sources de la morale et de la religion, Alcan, Paris, 1930

Bohême M.A. et Forgeau A.,Pharaon, les secrets du pouvoir, Armand Colin, Paris, 1988.

Bolingo, R., La nomination négro-africaine, sociologie et philosophie du nom en Afrique Noire, CEPER, Yaoundé, 1980.

Bousquet. F., Le Rite, Institut Catholique de Paris, Paris, 1981.

Budges, E.A.W.,The Egyptian Book of the Dead (The papyrus of Ani) Egyptian Text Transliteration and Translation, New York, 1967.

Carrier, C.,Textes des Pyramides de l'Égypte ancienne : Tome IV, Textes des pyramides de Mérenrê, d'Aba, de Neit, d'Ipout et d'Oudjebten, Cybèle, Paris, ý 2010.

Claude,S.,Les Evangiles du Diable, Belfond Pierre ,1963.

Damman, E.,Les religions de l'Afrique, Payot, Paris, 1964.

Daumas, F., La civilisation de l'Égypte pharaonique, Arthaud, Paris, 1967.

Delange, J.,Art et peuple de l'Afrique noire : introduction à l'analyse des créations plastiques, Gallimard, Paris, 1967.

Desroches-Noblecourt, C.,Ramsès II : La véritable histoire, Pygmalion/ Gérard Watelet, Paris, 1996.

............................... Lorsque la nature parlait aux égyptiens, Edition Philippe Rey, Paris, 2003.

Detienne, M et Vernant, J-P., La Cuisine du sacrifice en pays grec, Gallimard, Paris, 1979.

Digard, J. P., L'homme et les animaux domestiques : Anthropologie d'une passion, Fayard, coll. « Le temps des sciences », 1990.

Dika-Akwa nya Bonambela, B.,Les problèmes de l'anthropologie et de l' histoire africaines, Ed. Clé, Yaoundé, 1982.

.......................................... Les descendants des Pharaons à travers l'Afrique, Osiris Africa, diffusion Publisud, Paris, 1985.

Dimi. C.,Sagesse Boulu et philosophie, éditions Silex, Paris, 1982.

Diop, A, C., Nations nègres et culture Tome 2, Présence Africaine, Paris, 1979.

............... L'unité Culturelle de l'Afrique noire, présence africaine, Paris, 1982.

...............Parenté génétique de l'Egypte pharaonique et des langues négro-africaines, IFAN NEA, Dakar 1997.

Drioton, E et Vandier, P., l'Egypte, collection CLIO, Paris, 1967.

Dugast, I., Inventaire ethnique du Sud-Cameroun, IFAN, Dakar, 1949.

Dumont, R.,l'Afrique noire est mal partie, éditions du Seuil, paris ,1962.

Edjenguelé Mbonji,Morts et vivants en negro-culture : Culte ou entraide, PUY, Yaoundé, 2006.

Elikia M'Bokolo, Afrique Noire : Histoire et civilisations du XIXe siècle à nos jours Hâtier, Paris, 2004.

Elizabeth, T.,TheRoyalNecropolis of Thebes, Privately Publisher, Princeton, 1966.

Essoh. H. C, Origine et civilisation du peuple Ngoe, source égypto-Nubienne des acquis ésotériques, tome I, inédit 1999.

Fackenheim, E.,La Présence de Dieu dans l'histoire, Verdier, 2004.

Fernand, N.,Histoires des Croyances, superstitions, moeurs, usages et coutumes, Paris, 1900.

Fortes, M., The Dynamics of Clanship among the Tallensi, Oxford University Press, London, 1969.

Freud, S., L'homme Moïse et la religion monothéiste, Paris, Gallimard, 1985.

Gauthier, A., La domestication. Et l'homme créa ses animaux. Paris, Errance, 1990.

Germond, P et Livet, J.,Le Bestiaire égyptien, Mazenod, Paris, 2001.

Girard, R.,Mensonge romantique et vérité romanesque, Grasset, Paris, 1961.

.............. La Violence et le Sacré, Paris,1977.

............... Des choses cachées depuis la fondation du monde, Paris,1978.

Goyon, J.C., Rê, Mâat et Pharaon ou le destin de l'Egypte antique, Coll-Egyptologie, Edition ACV, Lyon, 1988.

Grawitz, M.,Lexique des sciences sociales, 7e édition, Dalloz, Paris, 1999.

Guilhou, N et Peyré J.,Les animaux dans l'Egypte ancienne, Espagne, Marabout, 2005.

Hampaté Bâ, A.,Aspects de la civilisation africaine, Présence africaine, Paris, 1972.

Hazoum. P., Le pacte de sang au Dahomey, Paris, 1937.

Hazoume, P.,Le Pacte de sang au Dahomey, Institut d'Ethnologie, Paris, 1937.

Hegel, F., La raison dans l'histoire, Aubin, Paris, 1976.

Henri, A, J., Moeurs et coutumes des Bantous : La vie d'une tribu sud africaine  tome 1,    Payot, Paris, 1936.

Hobbes, T.,Léviathan, PUF, Paris, 1969.

Hollis, S. T.,The Ancient Egyptian "Tale of Two Brothers»: A Mythological, Religious, Literary, and Historico-Political Study, CT, Banner stone Press,ý Oakville, 2008.

Hubert, H et Mauss, M., Essai sur la nature et la fonction du sacrifice, édition de Minuit, Paris, 1989.

Idowu, B., African traditional religion: a definition, Fountain Publications, Kampala, 1991.

Jacquillat, C.,Le Sang, PUF, coll. "Que sais-je?", Paris, 1989.

Jastrow, M.,The Study of religion, New York, 1901.

Ki-Zerbo, J., Histoire de l'Afrique noire, Hâtier, Paris, 1978.

Kolpaktchy, G.,Livre des morts des anciens égyptiens, les éditions des champs Élysées, Paris, 1954.

Laburthe-Tolra, P et Warnier, P.,ethnologie-Anthropologie, PUF, Paris, 1993.

Laburthe-Tolra, P.,Les Seigneurs de la forêt. Essai sur le passé historique, l'organisation et les normes ethniques des anciens Béti du Cameroun, Publications de la Sorbonne, Paris, 1981.

Lalouette, C.,Textes sacrés et textes profanes de l'ancienne Egypte, Gallimard, Paris, 1984.

Lefebure, E.,Rites Égyptiens : construction et protection des édifices, éd Lepin de Luquet, Paris, 1996.

Lévi-Strauss, C.,La pensée sauvage, Plon, Paris, 1962.

Lupo, P.,Dieu dans la tradition malgache : approches comparées avec les religions africaines et le christianisme, Karthala, Paris, 2006.

Marcireau, J.,Rites étranges dans le Monde, Laffont, Paris, 1974.

 Mauduit, J, A., L'Afrique primitive, collection Connaissance de l'Afrique, S.C. E. M, Paris, 1962.

Mbiti, J., African religions and philosophy, Heinemann, London, 1969.

Mircea, E.,Initiation, rites, sociétés secrètes. Paris, Gallimard, 1992.

Mokhtar, G. (dir),Histoire générale de l'Afrique, tome II, Histoire ancienne, UNESCO, Paris, 1980.

Neusch, M.,Le sacrifice dans les religionsý, Paris, Beauchesne, 1994.

Obenga, T.L'Afrique dans l'antiquité, Égypte pharaonique, Afrique noire, Présence africaine, Paris, 1973.

......................Afrique centrale précoloniale : Documents d'histoire vivante. Présence  Africaine, Paris, 1974.

............Les peuples Bantu : Migrations, expansion et identité culturelle, Tome II, Harmattan, Paris, 2003.

............ Les Bantu : Langues, Peuples, Civilisations, Paris, Harmattan, 2003.

Otto. R.,Le sacré, Petite Bibliothèque Payot, Paris, 1932 p. 22

Perevet, Z.,les Mafa : un peuple, une culture, CLE, Yaoundé, 2008.

Perrot, C. H.,Les Agni-Ndenye et le pouvoir aux 18è et 19è siècles, Publications de la Sorbonne, Paris, 1982.

Petter, F., Les animaux domestiques et leurs ancêtres, Bordas, 1973.

Róheim. G., The Oedipus complex, magic and culture, International Universities Press, New-York, 1950.

Rosny, E, (de).,Les yeux de ma chèvre, Seuil, Paris, 1981.

Roux, J-P.,Le Sang : Mythes, symboles et réalités, Fayard, Paris, 1988.

Smith, W. R., The religion of the Semites, Schocken, New-York, 1972.

Stamm, A, Les religions africaines, PUF, Paris, 1995.

Strack, H., Le Sang, Paris, 1900.

Surgy, A. (de), La voie des fétiches : Essai sur le fondement théorique et la perspective mystique des pratiques des féticheurs, L'Harmattan, Paris, 1995.

Thomas, L.V et Luneau, R., Les religions d'Afrique noire, Desclée, Paris, 1981

Thomas, L.V., Anthropologie de la mort, Payot, Paris, 1975.

Tissot, H., Les sociétés primitives, Grammont Lausanne et Salvat Editores, Barcelone, 1975.

Tort, P. Dictionnaire du darwinisme et de l'évolution, PUF, Paris, 1998.

Touzard, H., La médiation et la résolution des conflits, Etude psycho-sociologique, PUF, Paris, 1995.

Udy. S .H,Organization of work: a comparative analysis of production among non-industrial people, new-haven, HRAF press, 1959.

Van, G. A.,L'état actuel du problème totémique, Éditions Ernest Leroux, Paris, 1920.

Vandier. J,Manuel d'Archéologie égyptienne Tome IV, Picard, 1964.

Vernette. J, Réincarnation, résurrection, Communiquer avec l'au-delà, Les mystères de la vie après la vie, éd. Salvator, Mulhouse, 1988,

Vianney, A et Katayi, M.,Dialogue avec la religion traditionnelle africaine, L'Harmattan, 2007.

Watio, D.,Le culte des ancêtres chez les Ngyemba (Ouest Cameroun) et ses incidences pastorales, Reniques printer, Bamenda, 1994.

Zahan, D.,Religion, spiritualité et pensée africaine, Payot, Paris, 1970.

B- ARTICLES ET REVUES

Acte d'un colloque international de Cotonou, 1970, « Les religions africaines comme source de valeurs de civilisation, » Présence africaine, Paris, 1972, 426 Pages.

Actes du VIIe colloque international du CERA, Kinshasa, du 7 au 11 avril 2003 « Religions africaines et mondialisation : enjeux identitaires et transculturalité », Kinshasa, Facultés catholiques, 2004, 273 Pages.

Close, A., «Sinai, Sahara, Sahel: the introduction of domestic caprines to Africa»,Tides of the Desert. Contributions to the Archaeology and Environnemental History of Africa in Honour of Rudolph Kuper.Cologne, Heinrich Barth Institut, 2002. p.p. 459-470.

Goldberg. J., « Domestication et comportement », Bulletin de la Société zoologique de France, vol. 128, no 4, ý 2003, p. 89.

Jousse, H. «A new contribution to the history of pastoralism in West Africa», Journal of African Archaeology, no2, 2004, p.p.187-202.

Noko. K. J., « L'économie dans le Canton Mbo », N'koeng, juin 1991, p.44.

Le Moal, G. « Introduction à une étude du sacrifice chez les Bobo de Haute-Volta », Systèmes de pensée en Afrique noire, no5, 1981, p.p. 42-53

Leprohon .R. J, « Ptah, Dieu créateur et patron des artisans », Vie des Arts 24, n°98, Montréal, 1980, p.p. 68-69,

MACDonald, K.?C., «The domestic chicken (Gallus-Gallus) Sub-Saharan Africa: a background to its introduction and its osteological differentiation from indigenous fowls», Journal of Archaeological Science, no19, 1992, p.p. 303-318.

Mbesse. J.E., « l'herbe et l'ecorse : des armes traditionnelles en persistance ou en désuétude », revue N'koeng, no2, juin 1991, p.40.

Ritner, R. K. « Une introduction à la magie dans la religion de l'Egypte antique », Annuaire de l'École pratique des hautes études (EPHE), Section des sciences religieuses, no 117. P.p 125-145

Rouch, J., « Sacrifice et transfert des âmes chez les Songhay du Niger », Systèmes de pensée en Afrique noire, no 2, 1976, p.p.55-66.

Sauneron S. « Magie », Dictionnaire de la civilisation égyptienne, F. Hazan, Paris, 1959

................ « Ka », Dictionnaire de la civilisation égyptienne, F. Hazan, Paris, 1959, p. 143

................ « Sacrifices humains », Dictionnaire de la civilisation égyptienne, Paris, F. Hazan, 1959, p. 256.

................« Mâat » Dictionnaire de la civilisation égyptienne, F. Hazan, Paris, 1959, p.p 156-158

................« Religion », Dictionnaire de la civilisation égyptienne, F. Hazan, Paris, 1959, p. 250

...............« Mort » Dictionnaire de la civilisation égyptienne, F. Hazan, Paris, 1959, p.176

Tremblay, M., « Essai sur la nature et la fonction du sacrifice à partir de mélanges d'histoire des religions », Année sociologique, Librairie Félix Alcan, 2eédition, Paris.

Yoyotte. J. « Faucon », Dictionnaire de la civilisation égyptienne, F. Hazan, Paris, 1959, p.p 111-112

............... « Ibis », Dictionnaire de la civilisation égyptienne, F. Hazan, Paris, 1959, p. 138

................ « Hippopotame », Dictionnaire de la civilisation égyptienne, F. Hazan, Paris, 1959, p.p. 134-135

C- THESES ET MEMOIRES

a- Thèses

Agbo Dadie, B. « Penser Dieu autrement, de la métaphysique à l'anthropologie : les fondements d'une pensée négro-africaine sur Dieu », Thèse de science des religions, Université Paris 4, 2000.

BAH, T., « Guerre, Pouvoir et Société dans l'Afrique précoloniale », Thèse pour le Doctorat d'Etat es Lettres, Université Paris-Sorbonne, 1985.

Morressi. F. P, « Décrire et comprendre le sacrifice : les réflexions des Romains sur leur propre religion à partir de la littérature antiquaire », Thèse de Doctorat Ph.D en Anthropologie, EPHE, 2005.

Tague Kakeu, A., « Le sous développement dans l'Afrique indépendante au regard du développement dans ancienne Egypte et le pays Bamiléké de la période précoloniale », Thèse de Doctorat /Ph.D en Histoire, Université de Yaoundé I, 2007.

b- Mémoires

Ayafor, E., « La mort et les pratiques funéraires en Afriques : le cas des conceptions égyptiens anciens et des Ngemba d'Awing », Mémoire de Maitrise en Histoire, université de Yaoundé I, 2004.

Bias, F., «  profondeurs et dynamiques historiques de la conception de l'Homme chez les basa' a du sud Cameroun : approche égyptologique », Mémoire de Maitrise en Histoire, Université de Yaoundé I, 1999.

Botnem, R.,« Les félins en negro-culture : le cas du chat, du lion et du léopard chez les égyptiens anciens et le basaa du Cameroun », Mémoire de Maitrise en Histoire, Université de Yaoundé I, 2010.

Eba, S. « Le problème de leadership au sein des comités de développement dans le canton Mbo, 1949-2006 », Mémoire de DIPS II, ENS Yaoundé, 2013.

Elom, U O. « Le rite « Edim ndam » et les usages du feu dans les rites funéraires des bene du Sud-Cameroun : contribution à une ethnologie du symbolisme », Mémoire de Maitrise en Anthropologie UY I, 2004, P.108.

Epoh. P.Y.,« cohabitation ethnique et conscience nationale au Cameroun, cas du Moungo, Kekem, Santchou, 1884-2010 », Mémoire de Master II en Histoire, UY I, 2011.

Ganken, J.B., « Sens et portée des donations au clergé traditionnel bamiléké au regard des sources égypto- nubiennes », Mémoire de DEA en Histoire, Université de Yaoundé I, 2006.

Kampoer Kampoer, J. D. F.,« La pérennité de la double frange du Sandja égypto-nubien chez les Nti de Bidjaija du Sud-Cameroun : redécryptage du tableau dit «De Races»De Ramsès III », Mémoire de Master II en Histoire, Université de Yaoundé I, 2010.

Mitambo, C.L. « De l'origine historique du Mbo-Ngoe du Cameroun à la lumière de quelques donnés culturelles comparatives de l'Egypte ancienne », Mémoire de Maîtrise en Histoire, Université de Yaoundé I, 2006.

Naambow, C.E.A.« nægPi:li le diagnostic chez les Dii de l'Adamaoua », Mémoire de Master II en Anthropologie, Université de Yaoundé I, 2010.

Nebengu, M.S., «origins, and settlement of the Balondo, A historical survey», Mémoire de Maîtrise en Histoire, University of Yaoundé, 1990.

Ngankam, N.F.K« Le/chèchàck/ chez les Bandja de l'ouest Cameroun, Ethnologie d'un rite collectif », Mémoire de Maitrise en Anthropologie ; Université de Yaoundé I, 2006.

Ngono, Y., « Théologie de l'oblation en Afrique : Essai sur la symbolique des offrandes chez les anciens Egyptiens et les Béti du Sud-Cameroun », Mémoire de Master II en Histoire, UYI 2013.

Ngwem, A., «Les sacerdoces féminins chez les égyptiens anciens et les bassa du Sud Cameroun : essai d'histoire comparée », Mémoire de Maitrise en Histoire, Université de Yaoundé I, 2004.

Poutcheu, F. R. « Les sacrifices magico-religieux chez le fe'efe'e de l'Ouest du Cameroun », Mémoire de Maitrise en Anthropologie Université de Yaoundé I, 2008.

Togueu, L.G. « La place de l'au-delà dans la vie quotidienne Bandjounais moderne, au regard des égyptiens anciens », Mémoire de Master II en Histoire, UY I, 2015.

Yap, J-P.,« Protection des hommes, domaines et édifices en negro-culture : cas des Egyptiens anciens et les Bassa antécoloniaux du Sud-Cameroun : Approche historique d'une parenté culturelle », Mémoire de Master II en Histoire, Université de Yaoundé I, 2010.

D- SOURCES

a- Sources numériques

Annonyme, « Vie et mort en Afrique », http://www.Ayaas.net. Consulté le 22 Mai 2015

Anonyme, « Egypte-Afrique », http://www.egypte-ancienne.fr/, consulté le 3 Mai 2014

Anonyme, « Le protocole ou titulature royale », http://egypte-antique.org/, consulté le 29 décembre 2014

Anonyme, « les pratiques religieuses », http://egypte-des-pharaons.over-blog.com/ consulté le 28 Mars 2015

Anonyme, « Voyage vers l'au-delà », http://projetrosette.info/, consulté le 4 Avril 2015

Anonyme, «  la croyance dans la vie de l'au-delà », http://www.egypte-antique.com/, consulté le 25 Mars 2015

Anonyme, « les sacrifices des animaux typhons» http://www.legypteantique.com/ consulté le 25 Avril 2015

Anonyme, « serviteurs de Dieu », http://www.egypte-bd.com/0100-menu.htm, consulté le 28 Mars 2015

Benjamin Nico, « symbolique des animaux », http://www.egyptos.net/, consulté le 02 mai 2015

Dehondt et Desmets, « Le symbolisme des animaux » www.rusus.revues.org/42, consulté le 28 Mars 2015.

Etamé Ewané, Le Banéka, http://www.peuplesawa.com/fr/bnnews.php?nid=852 [ archive], consulté le 14 décembre 2015.

Faulker, F., « Concise dictionary of Middle Egyptian, www.Herogl.ch/hiero/Hiero, consulté le 25 Avril 2015

Joulin, T., « L'Egypte antique » http://www.toutankharton.com/, Consulté le 22 Mai 2015

Lavier, C., « L'animal en Egypte antique » http://www.osirisnet.net/, consulté le 28 Mars 2015

Lilith, « Chat, symbolisme, superstition et magie, www.netwiki.htm, consulté le 28 Mars 2015.

Nicolas Grimal« histoire de l'Egypte ancienne », www.Histoiredel'EgypteAncienne.htm, consulté le 25 Mars 2014

Vesnus, P. « La faune égyptienne » http://www.guidegypte.com/

Voisenet, J., « L'animal et la pensée médicale dans les textes du haut Moyen âge », www.netwiki.htm, consulté le 25 Avril 2015

b- Sources égyptiennes

Décrets oraculaires : « Bandes de papyrus roulés et insérés dans un étuis afin de protéger des personnes »

Le papyrus de Bremner Rhind, « Incantation destinée à protéger le soleil et renverser Apopis»

Le Papyrus Ebers : « Des recettes médicales et magiques, rédigés dans la Maison de Vie »

Les papyrus de Leyde : « des recueils de formules magiques ».

Les textes des Pyramides : « Des mythes, rites funéraires, pratiques magiques, des formules qui peuvent être utilisées par les morts comme par les vivants »

...................................« Cartographie de l'au-delà : régions souterraines et célestes"

Les textes des Sarcophages Egyptiens : « Formules des sarcophages pour devenir un dieu, Osiris »

Papyrus 1993 musée de Turin : « Mythe sur la magie d'Isis ».

Papyrus Bremner-Rhind : « Retrace sous forme graphique le neter créateur »

Papyrus Chester-Beatty : « Il s'agit de plusieurs textes magiques, littéraires et religieux».

Papyrus de Jumihac : « Des Légendes, des pratiques etc. ».

Papyrus de Turin : « Divers recueils, comme le rituel pour repousser l'Agressivité du neter Seth »

Papyrus du Ramesséumdu British Museum « Récit sur le jubilé du roi Sésostris Ier ».

Papyrus Harris 500 du British Museum, « Chanson du Harpiste : chant des louanges du scribe »

Papyrus n°10183 du British Museum, « Conte des deux frères où se mêle l'humour et mythologie»

Papyrus Sallier : « Divers récits » 

Papyrus Westcar : « Légende des grands magiciens, le contes des rameuses ».

c- Sources orales

Noms

Age

Fonctions

Lieux et dates d'entretiens

Ngoupa Abel

89 ans

Notable

Mbouroukou le 22 et 23 Août 2014

Nnané Simon

85 ans

Planteur

Ekanang le 18 Août 2014 et le 15 et 17 Février 2016

Yaka Jacqueline

74 ans

Cultivatrice

Ekanang le 17, 18, 23 Août 2014

Ebongué Isaac

45 ans

Chef du village Passim

Passim le 4, et 10 Janvier 2015

Epoh Zacharie

53 ans

Dépositaire de la tradition Mbo, N'hon du village mbouango

Loum le 27, 28 Décembre 2014 et Mélong le 12 Janvier 2015

Essoh Ngomé Hilaire Claude

58 ans

Chargé de cours à l'université de Douala

Douala le 4 et 9 juillet 2014

Etongué Mayer

78 ans

Agent retraité des Eaux et Forets, Chef du village Denzo

Denzo le 14 et 16 Août 2014

Samba

91 ans

Artisan Vannier et dépositaire de la tradition Mbo

Mouandja le 8 Août 2014

Mme Ntimé, née Boul Marie

92 ans*

Ménagère

Ekanang le 15 Août 2014

Etamé Major

65 ans

Notable du village Mbouebi, Dépositaire de la tradition Mbo

Mbouebi le 29 et 30 Décembre 2014 et 20 Décembre 2015

Matou Serge

65 ans

Tradipraticien

Mouamenan le 7,8, 9, 10 Mars 2015

Nzumé Fritz

65 ans

Fonctionnaire de Police retraité

Manjo le 5,6 Mars 2015

Ekoue Blaise

62 ans

Ancien Député à l'Assemblée Nationale

Ekanang le 5 et 6 Janvier 2015

Eboulé Leobert

64 ans

Fonctionnaire de Police retraité, traditionnaliste, Chef de quartier 4

Loum le 27, 28, 29 Décembre 2014

Mbé Zachée *

65 ans

Président du tribunal coutumier de la chefferie Supérieure du canton Mbo

Mbouroukou le 15 Janvier 2015

Ekenglo Pierre

78 ans

Fermier

Baré le 25 Janvier 2015

Ekwellé Marcel

69 ans

Enseignant retraité

Nkongsamba le 25 et 26 Janvier 2015

Njalla Charles

82 ans

Planteur, Voyant

Ekanang le 6, 7 Janvier 2015 et le 12, 13 et 21 Février 2016

Ntomba Arnauld

55 ans

Notable du village Mbouroukou

Mbouroukou le 21 janvier 2015

Essoh Ewounin Samuel

48 ans

Tradipraticien

Mbouebi le 14 Janvier 2015

Edika Salomon

46 ans

Agent comptable Fond National de l'Emploi, traditionnaliste

Yaoundé le 12 Janvier 2016

Essoh Eugène*

70 ans

Planteur

Mouandja le 29, 30 Janvier 2015

Sa majesté Moukété Ngoh Magellan

69 ans

Chef Supérieure du Canton Balong

Mbanga Qt Yokè, le 30 Décembre 2015

Makollé Frédéric

N.D

Agent Comptable retraité

Nkongsamba, le 25 et 26 Décembre 2015

Sa majesté Pandong Mbappé Frederick

49 ans

Chef Supérieure du Canton Mbo

Mbouroukou le 14, 15 Janvier 2015 et le 2, 4, 5 Février 2016

Ngando Zachée

67 ans

Planteur

Mbouebi le 29 Janvier 2015

Mpongo Nkwama

72 ans

Cultivatrice

Mboanké le 14 aout 2015

Ekoué Blaise

68 ans

Ancien Maire de Mélong, Nkoum

Ekanang le 20 aout 2015

Ehode Ntéké

62 ans

Membre du groupe de danse Nkamba

Mboanké le 14 Aout 2015

E- DICTIONNAIRES

Appia, M, D.,L'Égypte. Dictionnaire encyclopédique de l'Ancienne Égypte et des civilisations nubiennes, Gründ, ýParis, 1999.

Bellinger, G, J.,Encyclopédie des religions, Paris, Librairie générale française, coll. « Le Livre de poche », 2000.

Bréel. M et Bailly, A, Dictionnaire étymologique latine, Paris, 1985.

Canavaggio, P.,Dictionnaire des superstitions et des croyances, Paris, Dervy, 2001.

Chevalier, J et Greerbrant A.,Dictionnaire des symboles : mythes, rêves, coutumes, gestes, couleurs, nombres, Paris, Robert Laffont/ Jupiter, 1969.

Dictionnaire Larousse, MAURY-Manchecourt, mai 2003.

Dictionnaire universel, Hachette Edicef, France, 2000.

Gardiner, A.,Egyptian grammar, Oxford, Third Edition, Revised, Griffith institute, Ashmolean Museum.

Mercier, P.,Dictionnaire des civilisations africaines, Fernand Hazan, Paris, 1968.

Posener. G (dir),Dictionnaire de la civilisation Égyptienne, F. Hazan, Paris, 1959.

TABLE DES MATIERES

SOMMAIRE i

DÉDICACE ii

REMERCIEMENTS iii

LISTE DES ILLUSTRATIONS iv

LISTE DES SIGLES v

GLOSSAIRE vi

RESUME vii

ABSTRACT viii

INTRODUCTION GENERALE 1

I- LES RAISONS DU CHOIX DU SUJET 1

a-) Raisons académiques, 1

b-) raisons épistémologiques. 1

c-) Aspirations idéologiques. 2

d-) L'envie de suivre les pas de Cheikh Anta Diop 3

II- JUSTIFICATION DU CADRE SPATIO-TEMPOREL 4

a) Le cadre spatial 4

b) Cadre temporel 4

VI- EXPLICATION CONTEXTUELLE DES CONCEPTS 6

VII- CADRE THEORIQUE 9

VIII- REVUE DE LITTERATURE 11

V- PROBLEMATIQUE 16

III- OBJETIFS DE LA RECHERCHE 17

IX- METHODOLOGIE 18

X- DIFFICULTES RENCONTREES 19

XI- PLAN DU TRAVAIL 20

CHAPITRE I : PRESENTATION DES MBO 22

I-LES ORIGINES DU PEUPLE MBO 22

A-ORIGINES SELON LA TRADITION ORALE MBO 22

B-ORIGINES SELON LES SOURCES LINGUISTIQUES 30

C-ORIGINES NILOTIQUES DU PEUPLE MBO 34

II - ORGANISATION DES MBO PRECOLONIAUX 36

A-STRUCTURE SOCIO-CULTURELLE DES MBO PRECOLONIAUX 36

1) Une société lignagère 36

2) Une société monothéiste 37

3- Les groupes de danses chez les Mbo précoloniaux 38

B-ORGANISATION DU POUVOIR POLITIQUE CHEZ LES MBO PRECOLONIAUX 39

1-Un système politique segmentaire de type clanique 40

2-Source de légitimité du pouvoir chez les Mbo précoloniaux 40

3-Les sociétés secrètes : véritables pouvoirs politique chez les Mbo 41

C-ORGANISATION ECONOMIQUE DES MBO PRECOLONIAUX 45

1-Une économie essentiellement agricole 45

2-Un mode de production basé sur le travail collectif 46

3-Le marché, une part d'économie chez les Mbo 47

CHAPITRE II : FONDEMENTS ET CIRCONSTANCES DU SACRIFICE DE L'ANIMAL CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 50

I-FONDEMENT DES SACRIFICES ANIMALIER DANS LA SOCIETE EGYPTIENNE ANCIENNE ET MBO PRECOLONIALE 50

A-FONDEMENTS RELIGIEUX DU SACRIFICE DE L'ANIMAL CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 50

1-La dépendance humaine à la transcendance comme motif des sacrifices animaliers chez les Egyptiens anciens et les Mbo 52

2-Le sacrifice de l'animal comme un apaisement des dieux chez les Egyptiens ancien et les Mbo précoloniaux 54

3-Le sacrifice de l'animal : une courroie entre les dieux et les Hommes chez les Egyptiens anciens et Mbo précoloniaux 55

B- FONDEMENTS MAGIQUES DU SACRIFICE DE L'ANIMAL CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 57

1-L'activation du principe vital chez l'homme comme fondement des sacrifices animaliers chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 58

2-L'institution de la magie comme motif des sacrifices animaliers chez les Egyptiens anciens et Mbo précoloniaux 59

3-L'exorcisme comme source du sacrifice chez les Egyptiens anciens et Mbo précoloniaux 60

C-LES MOBILES DU SACRIFICE DE L'ANIMAL LIES AU CONTEXTE SOCIAL CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 62

1-Les raisons des alliances sacrificielles de la paix sociale chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 63

2-Les raisons du sacrifice liées à la mort chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 64

3-Les fondements liés au contrat social ou au communautarisme chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 65

II-CIRCONSTANCES, ACTEURS ET EXIGENCES DU SACRIFICE DE L'ANIMAL CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 67

A-CIRCONSTANCES DU SACRIFICE DE L'ANIMAL CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 67

1-Le cas des sacrifices liés au décès d'un dignitaire dans la société égyptienne et Mbo précoloniale 67

2-Le cas des sacrifices liés aux mauvaises récoltes chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 68

3-Circonstances de la recrudescence des maladies et des morts subites chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 70

B-ACTEURS ET EXIGENCES DU SACRIFICE DE L'ANIMAL CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 71

1-Les acteurs et compléments du sacrifice de l'animal chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 71

a-Les divinités 71

b-Le sacrifiant 72

c-Les sacrificateurs 72

d-Le sacrifié 74

e-Les compléments du sacrifice 74

2-Exigences du sacrifice des sacrifices animaliers chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 76

a-Des règles hygiéniques des sacrifices animaliers chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 76

b-Des restrictions spatiales 77

c-Le temps indiqué 78

d-Le type d'animal de sacrifice chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 79

C-LES TYPES DE SACRIFICES ANIMALIERS CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 80

1-Les sacrifices non-sanglants 80

2-Les sacrifices sanglants 81

CHAPITRE III- LES ANIMAUX DU SACRIFICE SANGLANT, SYMBOLIQUE DU SANG ET DE LA PAROLE DANS LES SACRIFICES CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET MBO PRECOLONIAUX 83

I-LES ANIMAUX DU SACRIFICE SANGLANT DANS LA SOCIETE EGYPTIENNE ANCIENNE ET MBO PRECOLONIALE 84

A-LE CARACTERE SACRE DES ANIMAUX CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 84

1-L'animal : Le réceptacle des dieux sur la terre chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 85

2-L'animal : un bestiaire du pouvoir chez les Egyptiens anciens et Mbo précoloniaux 86

3-L'animal substrat humain dans les sacrifices animaliers chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 90

B-DOMESTICATION DES ESPECES D'ANIMAUX DE SACRIFICE CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 91

1-Processus de domestication 92

2-L'Egypte : un foyer de domestication des animaux en Afrique 94

3-L'univers Mbo : Un espace de diffusion de l'espèce animale du sacrifice 95

C-TYPE D'ANIMAUX DU SACRIFICE RITUEL CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 97

1-Les bovidés 97

2-Les volailles 99

3-Les suidés 102

II-LA PLACE DU SANG ET DE LA PAROLE DANS LES SACRIFICES CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 103

A- LA SYMBOLIQUE DU SANG DANS LE SACRIFICES RITUELS CHEZ LES ÉGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRÉCOLONIAUX 103

1-Symbolique de la couleur du sang dans les sacrifices animaliers chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 103

2-Le sang : un moyen de filiation sociale chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 105

3-Le sang : symbole de la vie chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 105

B- LE ROLE DU SANG DANS LES SACRIFICES DES ANIMAUX CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 106

1-Le sang : une source de vitalité chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 106

2-Le sang : un tremplin de rétablissement chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 107

3-Le sang : un appât pour traquer les esprits du mal chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 107

C- LA PAROLE COMME ELEMENT ESSENTIEL DU SACRIFICE DE L'ANIMAL CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 108

1-La parole dans la société égyptienne ancienne et Mbo précoloniale 108

2-L'usage et la force de la parole dans les sacrifices de l'animal chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux. 110

CHAPITRE IV : LA SYMBOLIQUE ET FONCTION DU SACRIFICE 113

DE L'ANIMAL CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 113

I-LA SYMBOLIQUE DU SACRIFICE DE L'ANIMAL CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 113

A-UNE DONATION AUX DIVINITES 113

1-L'ontologie égyptienne ancienne et Mbo précoloniale 114

a-Djet et Khat ou Ekheu : corps physique 114

b-Ba ou Ebweuh : corps spirituel (âme) 115

c-Ka ou Nkukeu : le double 116

d-Khaibitet Eden-Den : ombre 116

e-Akh ou khu ou esprit lumineux 117

f-Sahu ou shé : corps spirituel. 118

g-Sekhem ou Akhem : puissance intrinsèque 118

h-Ib, ab ou N'lem : le coeur 119

i- Ren ou Den : le nom 120

2-Le sacrifice : Une alliance du corps et la transcendance 122

B-LE SACRIFCE DE L'ANIMAL UNE VICTOIRE SUR LA MORT DANS LA SOCIETE EGYPTIENNE ANCIENNE ET MBO PRECOLONIALE 123

1-Sacrifice : une ouverture vers la vraie vie chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 124

2-Le sacrifice: un moyen d'échange ou de réincarnation chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 125

II-LES FONCTIONS DU SACRIFICE DES ANIMAUX CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 126

A-FONCTION RELIGIEUSE DU SACRIFICE RITUEL DES ANIMAUX CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 127

1-Le sacrifice : Un moyen de facilitation du voyage du défunt vers l'au-delà 127

2-Le sacrifice : Un moyen de communication chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 128

3-Le sacrifice : Un temps de communion chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 130

B- LES FONCTIONS SOCIO-CULTURELLES DU SACRIFICE RITUEL DES ANIMAUX CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET MBO PRECOLONIAUX 132

1-Le sacrifice et la cohésion sociale chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 132

2-Le sacrifice : un socle de la stratification sociale dans la société égyptienne et Mbo précoloniale 135

B-LES FONCTIONS THERAPEUTIQUE DU SACRIFCE DE L'ANIMAL CHEZ LES EGYPTIENS ANCIENS ET LES MBO PRECOLONIAUX 138

1-L'animal du sacrifice : Un bouc émissaire chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 138

2-Le sacrifice : un tremplin de prévention chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 140

3-Sacrifice animalier : une partie de la thérapie propre à certaines pathologies chez les Egyptiens anciens et les Mbo précoloniaux 141

CONCLUSION GENERALE 143

ANNEXES 146

SOURCES ET ORIENTATIONS BIBLIOGRAPHIQUES 156

TABLE DES MATIERES 169

précédent sommaire