WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les fusions -acquisitions des banques:cas pratique AttijariWafaBank

( Télécharger le fichier original )
par Bouchra BAKADIR
Université HassanII Mohammedia - Licence en Gestion des entreprises 2006
  

sommaire suivant

UNIVERSITÉ HASSAN II

FACULTÉ DES SCIENCES JURIDIQUES

ECONOMIQUES ET SOCIALES-MOHAMMEDIA

Mémoire de fin d'études

4ème année sciences économiques

Option : Gestion des Entreprises

Thème : LES FUSIONS-ACQUISITIONS DES BANQUES:

ÉTUDE DE CAS : ATTIJARIWAFA BANK

Elaboré par : Encadré par :

Bouchra BAKADIR Mme : Saida NAJI

Année universitaire : 2005-2006

Remerciements

Je tiens tout d'abord à exprimer mes vifs remerciements à Madame : Saida NAJI, qui m'a encadré pendant ce travail, envers qui j'exprime ma reconnaissance pour ses conseils, ses encouragements et sa disponibilité, malgré ses multiples occupations.

Aussi, j'adresse mes sincères remerciements à ma famille, pour leur soutien moral et financier ; leur confiance, présence et sympathie, m'ont fait progresser dans ce travail.

Je remercie plus particulièrement mon frère Hicham, pour sa disponibilité, son aide et ses précieux conseils.

Je remercie enfin, tous ceux et celles qui ont participé de prés ou de loin, à l'élaboration de ce modeste travail.

SOMMAIRE

INTRODUCTION............................................................................. 7

PREMIÈRE PARTIE : LES FUSIONS-ACQUISITIONS ET LE MILIEU BANCAIRE....................................................................................10

CHAPITRE I : LES FUSIONS-ACQUISITIONS : ASPECTS THEORIQUES ... 11

SECTION I : PRÉSENTATION DES FUSIONS-ACQUISITIONS......................... 11

§1 : Définitions et instruments des fusions-acquisitions 11

1.1: Définition économique 12

1.2 : Définition juridique 12

1.3: Les instruments possibles des fusions -acquisitions 13

§2 : Les types des fusions-acquisitions 13

§3 :Fusions-acquisitions :dates et chiffres clés.................... 14

SECTION II : LES CAUSES ET LES ÉTAPES PRÉALABLES AUX FUSIONS-ACQUISITIONS...................................................................................... 16

§1 : Les motivations des fusions-acquisitions 16

1.1 : Création de la valeur 16

1.2 : Les tendances de l'économie moderne 16

1.3 : Un double mouvement de recentrage et de consolidation 17

1.4 : La recherche de l'innovation 17

1.5 : L'effet de mode 17

§2 : Les étapes préalables aux fusions-acquisitions 18

2.1 : Éléments à vérifier avant avant l'acquisition 18

2.1.1 : L'authenticité des actifs du bilan 18

2.12 : Évaluation des risques et coûts sociaux 18

2.1.3 : Évaluation des risques et de l'état des filiales 19

2.2 : La technique de valorisation 19

2.2.1 : L'approche actuarielle 19

2.2.2 : L'approche comparative 19

2.3 : Le due diligence 20

SECTION III : LES CONSÉQUENCES ET LES FREINS DES FUSIONS- AQUISITIONS....................................................................................... 21

§1 : Les conséquences des fusions-acquisitions 21

1.1 : Les fusions-acquisitions entrainent des pertes d'emplois 22

1.2 : Les fusions-acquisitions comme facteur de stress et de démotivation 23

§2 : Freins et échecs des fusions-aquisitions 24

2.1 : Manque de synergies 25

2.2 : Une intention stratègique floue 26

2.3 :Les différences culturelles et manageriales 26

CHAPITRE II : LES FUSIONS-AQUISITIONS BANCAIRES : SPÉCIFICITÉS ET PANORAMA ACTUEL....................................................................... 29

SECTION I : LE SYSTEME BANCAIRE : CARACTÈRISTIQUES ET PHYSIONOMIE GÉNÉRALE..................................................................... 30

§1 : Aperçu sur le systéme bancaire 30

§2 : Évolution générale de la sphère bancaire 30

SECTION II : LES PROFONDES MUTATIONS DE LA SPHÈRE BANCAIRE ET LES JUSTIFICATIONS ÉCONOMIQUES DES FUSIONS-ACQUISITIONS BANCAIRES......................................................... .............................. 31

§1 : Les mutations de la sphère bancaire. 31

1.1 : Les innovations financières et technologiques 31

1.2 : La globalisation financière 32

1.2.1 : La déréglementation 32

1.2.2 : Le décloisonnement 32

1.2.3 : la désintermédiation 33

§2 : les justifications des fusions-acquisitions bancaires.................................... 33

2.1 : L'existence de surcapacités bancaires 33

2.2 : L'existence d'économies d'échelles et d'envergure (de gamme). 34

2.3 : La recherche d'une taille critique et d'un pouvoir de marché 34

2.4 : Rôle des dirigeants ,effet de mimétisme et réactions défensives 35

SECTION III : LES CONSÉQUENCES DES F-A BANCAIRES........................... 36

§1 : L'émergence des conglomérats financiers 36

§2 : Les politiques de champions nationaux 36

§3 : Conséquences des f-a sur les travailleurs du secteur financier 37

§4 : La stabilité financière 37

DEUXIÈME PARTIE : LES FUSIONS-ACQUISITIONS DES BANQUES : CAS PRATIQUE ATTIJARIWAFA BANK.................................................. 39

CHAPITRE I : LE SECTEUR BANCAIRE MAROCAIN : STRUCTURE ET RESTRUCTURATIONS............................................................................ 40

SECTION I : LE SECTEUR BANCAIRE MAROCAIN : STRUCTURE ET MOTEURS DE CROISSANCE.................................................................................. 40

§1 : Cadre règlementaire 40

§2 : La structure bancaire actuelle 40

2.1 : La structure bancaire avant la fusion entre la BCM et Wafabank 41

2.2 : La structure actuelle après la fusion entre la BCM et la Wafabank 42

§3 : Le secteur bancaire marocain : moteurs de croissance et rentabilité générale 43

3.1 : Les moteurs de croissance du secteur bancaire marocain 43

3.2 : La rentabilité des banques marocaines 43

SECTION II : LES RESTRUCTURATIONS DU SECTEUR BANCAIRE MAROCAIN......................................................................................... 44

§1 : Stratégie de concentration bancaire nationale............................................ 45

§2 : Succession des opérations de restructurations bancaires 45

CHAPITRE II : NAISSANCE D'ATTIJARIWAFA BANK............................. 46

SECTION I : CARTE D'IDENTITÉ DE LA BCM ET LA WAFABANK................. 47

§1 : Organisation, activité de la WAFABANK 47

1.1 : Présentation de la WAFABANK 47

1.1.1 : Historique 47

1.1.2 : Le capital, actionnariat de Wafabank 48

1.1.3 : Les principales filiales de wafabank 48

1.2 : Les segments d'activités et la situation financière de la Wafabank 48

1.2.1 : Les activités de la Wafabank 49

1.2.2 : La situation financière de la Wafabank 49

§2 : Organisation, activité de la BCM 49

2.1 : Présentation de la BCM. 49

2.1.1 : Historique 49

2.1.2 : Capital, actionnariat, et droits de vote de la BCM 50

2.1.3 : Les filiales de la BCM 50

1.1 : Segments d'activités et la situation financière de LA BCM 50

1.2.1 : L'activité de la BCM 51

2.2.2 : La situation financière de la BCM 51

SECTION II : LES FACTEURS DU RAPPROCHEMENT................................. 51

§1 : La complémentarité des profils entre Wafabank et BCM 51

§2 : La logique industrielle 52

§3. :La logique nationale économique 52

SECTION III : PROCESSUS DE FUSION ET NAISSANCE D'ATTIJARIWAFA BANK................................................................................................ 53

§1 : Présentation ,déroulement de l'opération de fusion -acquisition 53

1.1 : L'acquisition d'OGM 53

1.2 : OPE/OPA sur Wafabank 54

CHAPITRE III : ORGANISATION ET PERFORMANCES ' D'ATTIJARIWAFA BANK............................................................................................ 56

SECTION I : ORGANISATION, ACTIVITÉ D' ATTIJARIWAFABANK.............. 56

§1 : Capital et actionnariat 56

§2 : Les segments d'activités d' Attijariwafa bank..................................... 57

§3 : Organisation administrative et filiales d'Attijariwafa bank 58

3.1 : L'organisation administrative 58

3.2 :Les filiales d'Attijariwafa bank 58

SECTION II : LES PERFORMANCES D'ATTIJARIWAFA BANK..................... 59

§1 : Structure de l'actif et du passif 59

1.1: La structure de l'actif 59

1.2 : La structure du passif 60

§2 : Le RN, PNB, les charges D'exploitation ,les dotations aux provisions,et la rentabilité d'Attijariwafa bank................................................................. 61

2.1 : Le revenu net 61

2.2 : Le produit net bancaire (PNB) 61

2.3 : Les charges d'exploitation 62

2.4 : Les dotations aux provisions 62

2.5 : La rentabilité 62

§3 : Le comportement boursier et la valorisation d' Attijariwafa bank 63

3.1 : Comportement boursier 63

3.2 : Valorisation d' Attijariwafa bank 64

CONCLUSION GÉNÉRALE...................................................... 67

BIBLIOGRAPHIE..................................................................... 70

LES ANNEXES......................................................................... 75

INTRODUCTION

Création de la valeur, prise de participation, croissance externe, OPA, OPE...derrière ces termes de plus en plus courants dans le jargon des affaires, se cache un phénomène qui prend de plus en plus de l'ampleur, il s'agit des fusions- acquisitions.

Effet de mode et de mimétisme pour certains, des opérations génératrices d'économies d'échelles et d'envergures pour d'autres, les fusions-acquisitions suscitent un intérêt particulier.

En effet, dans l'histoire récente, il y'a eu des entreprises qui n'ont cessé de fusionner, fixant comme credo la création de valeur.

« Le volume global des transactions des f-a a crû de 24% en 2005, atteignant ainsi 30684 opérations, et ce dans tous les secteurs ; l'année 2005 est estimée ainsi, meilleure année depuis l'an 2000.

Sur les 9 premiers mois de l'année 2005, les consolidations ont touché de nombreux secteurs : la finance (18%), l'énergie (15,5%) les médias (8,7%) les télécommunications (8,5%) l'immobilier (7,2%) et l'industrie lourde (7%)»1(*).

Le système bancaire n'échappe pas aux vagues de fusions, il constitue depuis des années le premier secteur touché par ce phénomène2(*), en 2004 les f-a bancaires ont représenté 42 % du total des transactions effectuées »3(*).

BNP Paribas en 2001, BSCH née de la fusion entre Banco Santander et Banco Central Hispano Américano, 1ère méga fusion bancaire transfrontalière entre l'Italien unicredito avec l'Allemande HVB en 2005, Attijariwafa Bank... et la liste est encore longue de f-a bancaires.

.

Attijariwafa bank, cette banque est en effet, issue du rapprochement qui a eu lieu le 23/11/2003 entre la BCM et la Wafabank. Elle fera l'objet de ce travail, qui tenterai d'expliciter et concrétiser davantage les f-a bancaires, et ce, après avoir étudié les aspects théoriques de celles-ci.

Ainsi, dans une première partie, nous mettrons en évidence les aspects théoriques des f-a : la définition économique et juridique, les types, les étapes préalables aux f-a, ainsi que les freins et conséquences de celles-ci.

Dans une deuxième partie, nous passerons en revue dans un premier chapitre, les principales restructurations du système bancaire marocain (sa structure, sa physionomie générale, sa réglementation ....), pour pouvoir étudier dans un deuxième chapitre, la fusion entre la BCM et la Wafabank : les causes du rapprochement, les conséquences, ainsi que les performances présentées par Attijariwafa bank.

* 1Gaëlle Mack : « fusions -acquisitions : 2005 est déjà un millésime historique » ; in le monde .fr en date du 13/11/2005.

* 2Selon Thomson one banker: www.Thomson.com.

* 3Pascal QUIRY : conférence sur les fusions -acquisitions ; Beyrouth en date du 2/12/2005.

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.