WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Vers une organisation mondiale pour la reconstruction post-catastrophe ?


par Laetitia Bornes
ENSAPVS - Architecture 2014
  

précédent sommaire suivant

SOMMAIRE

Remerciements 3

Sommaire 7

Table des illustrations 9

Introduction sur le cadre d'étude du mémoire 13

1 La reconstruction post-catastrophe 15

1.1 Prérequis sur les risques et les catastrophes 15

1.1.1 Les risques 15

1.1.2 Les catastrophes, les crises humanitaires 16

1.1.3 L'augmentation de l'impact des catastrophes 16

1.1.4 Conclusion 17

1.2 La réponse internationale aux situations de catastrophe 18

1.2.1 Bref historique de l'action humanitaire 19

1.2.2 Les acteurs de l'aide internationale 23

1.2.3 Répartition, relations, et financements de l'aide humanitaire 39

1.2.4 Conclusion 53

1.3 Les facteurs influents : contextes et enjeux multiples 54

1.3.1 Des contextes d'intervention très variés 54

1.3.2 Des enjeux multiples et parfois contradictoires 58

1.3.3 Dimensions spatiale et temporelle 63

1.3.4 Conclusion 64

1.4 Conclusion générale sur l'aide internationale post-catastrophe 65

2 La place de l'Architecte dans la réponse aux situations de catastrophe humanitaire 67

2.1 Les réponses « techniques » 67

2.1.1 Les réponses « formelles » provisoires 67

2.1.2 Les réponses « formelles » durables 80

2.1.3 La prévention et la recherche 86

2.1.4 Conclusion 91

2.2 Les réponses « actives » 92

2.2.1 La position de l'architecte au sein de l'aide internationale 92

2.2.2 L'expertise de l'architecte dans la reconstruction 100

2.2.3 Conclusion 104

2.3 Synthèse et conclusion 105

3 Vers une organisation mondiale pour la reconstruction post-catastrophe ? 107

3.1 Le cas d'Haïti 107

3.1.1 Haïti avant le séisme de 2010 108

3.1.2 Le séisme de 2010 et ses conséquences directes 122

3.1.3 L'aide internationale 124

3.2 L'intérêt d'une organisation mondiale 126

3.2.1 La reconstruction perçue comme un échec 126

3.2.2 La reconstruction « physique » 132

3.2.3 Intérêt d'une Organisation mondiale 154

3.2.4 Conclusion 156

3.3 Pistes vers une organisation mondiale pour la reconstruction 157

3.3.1 Forme, statut 157

3.3.2 Objectifs, Moyens, outils 159

3.4 Conclusion et limites 162

Conclusion sur l'exercice du mémoire 163

Bibliographie 165

Annexes 171

Sigles et abréviations 171

Les 10 articles de la Charte de Hasselt 175

Les Principes fondateurs de la Fondation Architectes de l'urgence 177

TABLE DES ILLUSTRATIONS

Figure 1 : L'aléa 3

Figure 2 : L'enjeu1 15

Figure 3 : Le risque1 15

Figure 4 : Nombre de désastres par type entre 1972 et 2005 17

Figure 5 : Le financement des situations d'urgence complexes et des catastrophes naturelles rapportés dans les appels consolidés des Nations Unies, 2000-2010 18

Figure 6 : Chronologie synthétique de l'action humanitaire 22

Figure 7 : Organigramme simplifié des relations entre les différents organes de l'ONU 25

Figure 8 : Organigramme de l'ONU 26

Figure 9 : Budget des cinq premières organisations multilatérales humanitaires entre 2006 et 2009 (en milliards de USD) 35

Figure 10 : Organisation de la politique française d'aide au développement 37

Figure 11 : Evolution des autorisations de financement du groupe AFD (en millions d'euros) 38

Figure 12 : Aperçu des différentes origines et échelles de l'aide humanitaire 39

Figure 13 : Relations entre acteurs bi et multilatéraux 40

Figure 14 : Origine des financements de l'aide humanitaire en 2010 41

Figure 15 : Evolution du partage public/privé de l'aide humanitaire internationale entre 2006 et 2010 41

Figure 16 : Financement humanitaire de sources privées entre 2000 et 2010 42

Figure 17 : Volumes des dons des vingt plus importants contributeurs et volumes reçus par les vingt plus importants bénéficiaires entre 2000 et 2009 43

Figure 18 : Répartition de l'aide humanitaire par secteur 43

Figure 19 : Bénéficiaires de premier niveau de l'aide humanitaire internationale entre 2005 et 2009 44

Figure 20 : Distribution du ERF et du CHF en 2009 et 2010 45

Figure 21 : Répartition des dépenses combinées de MSF en 2012 46

Figure 22 : Synthèse des relations de financements des acteurs de l'aide humanitaire 47

Figure 23 : Cycle de vie d'un kit modulable 68

Figure 24 : Un module autonome pour l'habitat d'urgence par Clé Millet International 70

Figure 25 : Habiter dans un cube - les "EXO" 71

Figure 26 : Dome Sweet Home - Structure et matériaux 72

Figure 27 : La maison Lotus - parachutage et déploiement 73

Figure 28 : Room Room - habitat d'urgence mobile 74

Figure 29 : Les différents usages du Room Room 75

Figure 30 : Plan type d'une composition d'habitats sur une zone de fret 75

Figure 31 : Etapes constructives de l'unité d'habitation 76

Figure 32 : Adaptabilité de l'unité selon le type de famille 76

Figure 33 : Low Tech Balloon System 77

Figure 34 : Paper Log House, 1995, Kobe, Japan 78

Figure 35 : Montage de la Paper Log House 79

Figure 36 : Construction d'un éco-dôme 80

Figure 37 : Eco-dômes de tailles variables 81

Figure 38 : Plan d'un éco-dôme 81

Figure 39 : Village d'éco-dômes 82

Figure 40 : modèle de construction intégrant des produits issus du recyclage des débris, inspiré d'une typologie architecturale locale développée par CRATerre et ses partenaires haïtiens de la PADED 83

Figure 41 : La Safe(R) House 84

Figure 42 : La modélisation de la Safe(R) House et ses performances 84

Figure 43 : Plan des fondations de la Safe(R) House 85

Figure 44 : Les trois stratégies de prévention contre le risque inondation 89

Figure 45 : Structure de UN Habitat 92

Figure 46 : Le Secrétariat de UN Habitat 93

Figure 47 : Situation géographique d'Haïti 108

Figure 48 : Topographie d'Haïti 108

Figure 49 : L'eau et le climat en Haïti 109

Figure 50 : Risques naturels en Haïti 110

Figure 51 : Les opérations étrangères et leur nature en Haïti 112

Figure 52 : L'économie d'Haïti concentrée sur sa capitale 113

Figure 53 : Un territoire initialement régionalisé 114

Figure 54 : Un territoire centralisé 115

Figure 55 : Urbanisme et espace social à Port-au-Prince 116

Figure 56 : La "Ravine Pintade" avant (en haut à gauche) et après le séisme 117

Figure 57 : à gauche, la résidence de Patrice Pamphile au 4, rue Casséus, à droite, la Villa Castel Fleuri dans l'avenue Christophe 118

Figure 58 : Architectures hybrides et toitures des maisons gingerbread 119

Figure 59 : Le Palais National, construit en 1918 121

Figure 60 : Carte des intensités du premier séisme de 2010, estimées selon l'échelle de Mercalli 122

Figure 61 : à gauche, nombre de victimes d'ouragans de 1970 à 2010, à droite, nombre de victimes de séismes de 1970 à 2010 (estimations des victimes de séismes réévaluées à la hausse par la suite) 123

Figure 62 : Bilan des principales aides financières débloquées fin janvier 2010 124

Figure 63 : Acteurs représentés au CIRH 125

Figure 64 : La structure de coordination en avril 2010 127

Figure 65 : Evolution du nombre de camps, de ménages, et de déplacés 2010-2014 133

Figure 66 : Abris et subventions - données annuelles 135

Figure 67 : Localisation du camp Corail 137

Figure 68 : Camp officiel Corail et camps informels Canaan, Jerusalem et Onaville 138

Figure 69 : Camp Jerusalem et Onaville 139

Figure 70 : Camp Corail - Emergency Shelters 139

Figure 71 : Le camp Corail trois ans après 140

Figure 72 : Scénarii de continuum hébergement / logement dans la reconstruction 142

Figure 73 : La reconstruction d'Haïti, entre relogement transitoire et relogement durable 143

Figure 74 : Abris provisoires au camp Corail 144

Figure 75 : Localisation de Zoranje 147

Figure 76 : Vue aérienne de Zoranje, janvier 2010 148

Figure 77 : Vue aérienne de Zorange, avril 2013 148

Figure 78 : le Village Lumane Casimir à Morne à Cabrit 150

Figure 79 : Projet "16/6" - Morne Hecule, phase pilote 151

Figure 80 : ASF International - à gauche, pays membres, à droite, activités dans le monde 157

précédent sommaire suivant