WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La gestion des infrastructures logistiques du transport marchand au Brésil : comment l'optimiser pour en faire un levier de compétitivité des activités import-export brésiliennes ?

( Télécharger le fichier original )
par Helenildo Bonhuil
INSEEC - Master Achats Internationaux et Logistique  2012
  

sommaire suivant


MEMOIRE DE RECHERCHE APPLIQUEE

Helenildo França Ferreira Bonhuil

Titre

« La gestion des infrastructures logistiques du transport marchand au Brésil : comment l'optimiser pour en faire un levier de compétitivité des activités import-export brésiliennes ? »

Master

« Achats Internationaux et Logistique »

Tutrice de mémoire

Mariannick Soubise

Paris, le 18/06/2012

Table des matières

PRÉAMBULE 6

Résumé en français 10

English Summary 11

CHAPITRE I Le programme d'accélération de la croissance 1 (Le PAC 1) 12

1.1- Présentation générale du PAC 1 12

1.2- Le contexte dans lequel le PAC 1 fut créé 12

1.3- Les objectifs du PAC 1 : Permettre au PIB brésilien d'évoluer de 5% par an tout en maitrisant l'inflation 14

1.4 - Les sources du financement du PAC 1 14

1.5 - Les quatre principaux volets du PAC 1 15

1.5.1 - Le volet infrastructures du transport et de la logistique 15

1.5.2 - Le volet énergie et son impact sur le transport de marchandises 15

1.5.3 - Le volet modernisation politique et son impact sur l'investissement dans le transport de marchandises 16

CHAPITRE II Le bilan des infrastructures routières brésiliennes et la mise en pratique du PAC 1 17

2.1 - Cartographie des problèmes des infrastructures des routes brésiliennes avant la mise en place du PAC 1 18

2.1.1 - Etude de cas : La route nationale BR 101, une route représentative du Brésil 19

2.1.2 - L'impact de l'injustice sociale sur la logistique 20

2.1.3 - La violence : impact sur les grands axes routiers et les surcoûts pour les transporteurs 21

2.2 - Cartographie des problèmes des infrastructures des ports brésiliens avant la mise en place du PAC 1 21

2.2.1 - Quelles sont les conséquences de la loi 8360 sur l'investissement portuaire ? 24

2.2.2 - Les blocages légaux : Quel rôle pourrait l'initiative privée jouer dans l'investissement portuaire au Brésil ? 25

2.2.3 - La vétusté de l'infrastructure administrative portuaire au Brésil 2011 25

2.2.4 - Etude de cas : Le port de Santos avant la mise en place du PAC1 26

2.3 - Cartographie des problèmes des infrastructures du réseau ferroviaire brésilien avant la mise en place du PAC 1 30

2.3.1- Analyse quantitative et qualitative du chemin de fer brésilien 30

2.4 - Cartographie des problèmes des infrastructures du système de stockage brésilien 33

2.4.1 - Capacité de stockage insuffisante : En dessous du seuil de sécurité préconisé par la FAO 33

2.4.2 - Centrales de stockage placées sur des emplacements non stratégiques 35

2.4.3 - Absence d'une politique d'incitation financière concernant le système de stockage 38

2.5 - Cartographie des blocages politiques et constitutionnels et leur impact sur les infrastructures du transport de marchandises au Brésil 40

2.5.1 - Le poids de la dépense publique brésilienne dans la constitution du PIB 40

2.5.2 - La Banque Centrale Brésilienne et son rôle dans le financement du PAC 40

2.6 - Cartographie des problèmes des infrastructures du système de géolocalisation de marchandises au Brésil avant le PAC 1 42

2.6.1- La création de la SINAR, Système National de géolocalisation de marchandises 42

2.6.2 - Les avantages et les limites du SINAR : Géolocalisation 43

CHAPITRE III Le bilan post PAC 1 44

3.1- Les améliorations dues aux PAC 1 44

3.1.1 - Le bilan post PAC 1 des grands axes routiers brésiliens 44

3.1.2 - Le bilan post PAC 1 des ports brésiliens 49

3.1.3 - Le bilan post PAC 1 du chemin de fer brésilien 50

3.1.4 - Changement de la constitution brésilienne et l'impact de la corruption sur les infrastructures du Brésil 52

3.1.5 - L'émergence de la région Centre, nouveau pôle agricole du Brésil et son impact sur la logistique 53

3.2 - Les carences non traitées par le PAC 1 55

3.2.1 - La route et l'état de la flotte des camions 55

3.2.2 - L'absence des nouvelles technologies du transport 56

3.2.3 - Le train face au puissant lobbying de l'industrie automobile 57

3.2.4 - L'inefficacité des ports brésiliens 57

3.2.5 - Economie réelle contre spéculation financière et manque d'investissement dans le système de stockage 58

3.2.6 - L'inflation, la démagogie politique et la réduction du volume d'investissement sur les infrastructures du transport marchand routier 58

3.2.7 - Le niveau du taux SELIC incite à la spéculation 59

3.3 - Les préconisations d'amélioration du PAC 2 59

3.3.1 - Le réseau ferroviaire 59

3.3.2 - Les obstacles politiques devant être levés 60

3.3.3 - Préconisations relatives aux ports 61

3.3.4 - Les routes 61

Glossaire 65

Les références bibliographiques 70

ANNEXE I 74

1) La Route nationale 163 avant le PAC 1 74

2) Route nationale 163 après le PAC 1 74

ANNEXE II 75

Panne d'électricité, le 04/02/2001 75

ANNEXE III 76

Le tracé de la route de nationale BR101 76

ANNEXE IV 77

1) Vendeurs sur route nationale BR101 77

2) Camion accidenté 77

3) Bande spécialisée dans le vol de marchandises 78

ANNEXE V 79

Route d'accès au port de Santos encombrée 24heures/24et 7 jours/7 79

ANNEXE VI 80

La croissance du tonnage transporté par le chemin de fer brésilien 80

ANNEXE VII 81

L'évolution du chemin de fer brésilien 81

PRÉAMBULE

Le Brésil est le cinquième pays le plus vaste au monde avec une superficie1(*) de 8 511 965 kilomètres carrés, c'est-à-dire une superficie 15,5 fois plus grande que celle de la France. En décembre 2011 sa population fut estimée à 198 millions d'habitants. Ses besoins en transport sont en rapport avec son étendue. Depuis les années 1960, ce pays continent est sans cesse en train de chercher la bonne voie économique, sociale et politique qui lui permettrait enfin de faire passer son statut de pays émergent à celui de pays développé. Dans leur course au développement, le gouvernement et les citoyens brésiliens furent invités à se mobiliser afin d'être porteurs de trois grands projets d'envergure nationale.

Ø Le PIN « Projet d'Intégration Nationale » : 1968/19802(*)

Ø Le projet « Faisons avancer le Brésil » : 2000/20033(*)

Ø La PAC 1 « Plan d'accélération de la croissance » : 2007 à 20104(*)

Quiconque souhaite comprendre l'état actuel de la logistique du Brésil se doit aussi d'étudier son histoire et ses choix géopolitiques car en dépit du bon sens économique, bien souvent les intérêts personnels et politiques ont pris le pas sur la réalité économique, générant ainsi les profonds dysfonctionnements dont souffre actuellement l'ensemble de la chaîne logistique brésilienne.

Le PIN

Le Projet d'Intégration Nationale est un exemple de projet purement économique, il visait à créer des centres de développement économique à l'intérieur du pays, parmi ses réussites les plus spectaculaires figurent :

Ø La création de la zone franche de Manaus

Ø La création de la route nationale Transamazonique

Ø Les aides fiscales pour la plantation du soja dans les provinces du Matogrosso do Sul, Goiás et Minas Gerais

Le projet d'intégration nationale ne comportait aucun volet concernant le transport ou le stockage de la récolté agricole; récoltes le plus souvent produites à plus de 3000 kilomètres de distance des centres de consommation. L'absence d'un volet transport et d'un volet stockage dans le « Projet d'Intégration National » sont surement à l'origine de l'énorme difficulté rencontrée par les producteurs de ces nouveaux centres de production à faire écouler leur récolte. Cette difficulté a mis en exergue les carences de ce projet. A la vu des résultats obtenus, il est indéniable que le projet d'intégration national a atteint son objectif de création de nouveaux pôles de développement économique à l'intérieur du pays néanmoins la légitimité d'un tel projet ne saurait résister à logique commune du marché, c'est-à-dire :

Pourquoi produire à grande échelle dans une zone de très faible densité démographique si cette zone est en plus dépourvue de toute infrastructure de transport et de stockage ?

Pour ces nouveaux centres de production l'enjeu n'était plus « comment produire », mais plutôt « comment transporter ses produits vers les centres de consommation nationaux et internationaux ? » .Un simple regard sur un panel de photographies prises5(*) sur les routes qui relient les nouveaux centres de production aux centres de consommation est suffisant pour donner l'idée de l'étendue du chantier qui attend cette nation. Les routes sont très mauvaises et impactent très négativement sur le prix du transport, à la problématique du prix de transport se greffent d'autres difficultés telles quelles le manque chronique de sillons de stockage, la vétusté des ports et une politique nationaliste qui bride les investissements de l'initiative privée.

En 2000, afin de corriger les problèmes d'ordre sociaux et économiques engendrés par l'immense succès du projet d'intégration nationale, le Sénat brésilien lança un nouveau projet nommé« Faisons Avancer le Brésil »

Le projet « Faisons Avancer le Brésil »

Le projet « Faisons Avancer le Brésil6(*)» fut le premier grand projet national à rompre avec la logique clientéliste héritée de la dictature militaire7(*). En effet, en mettant fin aux monopoles étatiques mis en place par la junte militaire, le Sénat brésilien a permis à l'initiative privée d'investir partiellement dans la construction et la modernisation des ports, aéroports, routes et autoroutes. L'analyse du projet « Faisons Avancer le Brésil », faite en 2006, a démontré que celui-ci a permis au Brésil d'aligner son taux de croissance à celui des autres membres du BRICS8(*), en effet son taux moyen de croissance annuelle a réalisé un bond spectaculaire, en passant de 1,7% à 4.55%9(*). Cette même analyse a aussi mis en lumière les divers risques qui pouvaient à court terme freiner le développement économique et social du Brésil. A savoir

Ø Les risques inhérents aux transports et à la logistique

Ø Le bas niveau éducationnel

Ø Le risque inflationniste

Ø La saturation de l'appareil productif brésilien

Comme son prédécesseur le projet « Faisons Avancer le Brésil » n'était pas un projet global et lui aussi fut victime de son énorme succès. Les infrastructures brésiliennes furent assez rapidement saturées et à cause de cette saturation, le pays est entré en surchauffe économique celle-ci faisant grimper l'inflation de 5,98 à 12,53%.

Taux d'inflation brésilien de 1986 à 2012

Source : http://fr.global-rates.com/statistiques-economiques/inflation/indice-des-prix-a-la-consommation/ipc/bresil.aspx

Ayant enfin capitalisé les expériences acquises grâce aux projets « Faisons Avancer le Brésil » et « Le projet d'Intégration Nationale »le Sénat brésilien a lancé en 2007, le PAC « Plan d'Accélération de la Croissance », un programme bien plus ambitieux que les prédécesseurs.

Le PAC 1

Le PAC 1, « Programme d'Accélération de la Croissance », fut un outil de modernisation économique, sociale et politique et il se distinguait des projets « Faisons avancer le Brésil » et « Projet d'Intégration Nationale » par l'amplitude de ses champs d'action. Il ne fut pas créé comme le furent ses prédécesseurs, c'est-à- dire pour répondre à une problématique locale ou ponctuelle ; il fut conçu comme un outil de coordination auquel l'ensemble des institutions publiques et privées devaient se référer avant d'entreprendre une quelconque action.

* 1 Auteur : Ministère des affaires étrangères et européennes, « Présentation du brésil » DIPLOMATIE.GOV

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo_833/bresil_492/presentation-du-bresil_941/index.html , Consulté le 24/11/2001

* 2 Auteur : TABARLY Sylviane, « Le Brésil, ferme du monde ? » GEOCONFLUENCE

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/doc/etpays/Bresil/BresilDoc5.htm, Consulté le 24/11/2001

* 3Auteur : Gouvernement brésilien, « Plano pluriannuel », ABRASIL.GOV

http://www.abrasil.gov.br/ , Consulté le 24/11/2001

* 4Auteur : Gouvernement brésilien, « Conheça o PAC », ABRASIL.GOV

http://www.brasil.gov.br/pac/o-pac/conheca-o-pac , Consulté le 24/11/2001

* 5 Se référer à l'annexe 1

* 6Auteur : Gouvernement brésilien, « Plano pluriannuel 2000 /2003 », ABRASIL.GOV

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=pt&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.abrasil.gov.br%2F, Consulté le 24/11/2001

* 7 Auteur : CHERIO, Maud « Le pouvoir en un mot : les militaires brésiliens et la révolution du 31 mars 1964 » NUEVOMUNDO.REVUE.ORG, nuevomundo.revues.org/3887 consulté le 01/05/2012

* 8 Se référer au glossaire page 66

* 9 Auteur : Institut Brésilien de Géographie et Statique« Em2008, o PIB cresceu 5,1% e chegou a 2,9 trilhoes » IBGE.GOV.BR

http://www.ibge.gov.br/home/presidencia/noticias/noticia_visualiza.php?id_noticia=1330&id_pagina=1 , Consulté le 24/11/2001

sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.