WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des lamantins des lacs de Lere : entre conservation des ressources naturelles et survie de la population.


par HONORE BEAKGOUBE
CREFELD, Université de Sarh-Tchad - Master 2 en Environnement et Developpement Communautaire  2011
  

sommaire suivant

Sommaire

DEDICACE 3

REMERCIEMENTS 4

LISTE DES ABREVIATIONS 6

INTRODUCTION GENERALE 10

CHAPITRE I : APPROCHE DE LA COLLECTE DE DONNEES 13

A. CADRE THEORIQUE 13

I.1. Justification du choix du thème 13

I.2. Définitions des Concepts 14

I.3. Problématique 15

I.4 Objectif Principal 19

Hypothèses de recherche 19

B CADRE METHODOLOGIQUE 20

I.1. Présentation du champ d'étude 20

II.2. Méthode ou Paradigme d'Analyse 29

II.3. Les techniques des collectes de données 30

II.4. Difficultés rencontrées. 33

CHAPITRE II : ORGANISATION DES DIFFERENTS ACTEURS DANS LA GESTION CONCERTEE DES RESSOURCES NATURELLES DES LACS DE LERE ET TRENE 34

II.1. Les différents acteurs dans la gestion des Lacs-Léré et Tréné. 34

II.2. Organisation des zonages et utilisation des surfaces des Lacs. 39

SOURCE : NOS DONNEES 46

CHAPITRE III : LA DIVERSITE BIOLOGIQUE DES LACS DE LERE 47

III.1. Les ressources végétales exploitées 47

III.2. Les ressources fauniques des Lacs. 48

CHAPITRE IV : LES AIRES DE REPARTITION DES LAMANTINS ET LES CAUSES D'EXTINCTION. 58

4.1. Situation Générale 58

4.2 Les causes d'extinction des Lamantins 60

Le lamantin Ouest africain est inscrit en tant que « vulnérable » sur les listes de l'Union Internationale de Conservation de la Nature (UICN), avec un déclin numérique de 20 % sur une période de 10 ans. Il est inscrit à l'annexe II de la Convention relative sur le commerce international des espèces de faune et flore sauvages menacés d'extinction (CITES), dite convention de Washington de 1973. 60

CHAPITRE V : LES STRATEGIES DE GESTION CONSERVATOIRE ET PARTICIPATIVE 68

5.1 La Volonté Politique 68

5.2 Développement Rural intégré (DRI). 70

5.3. Motivation éthique et rôle de l'éducation environnementale. 71

5.4. La participation des bénéficiaires 73

5.5. Information, éducation, communication/Behavior Change Communication (IEC/BCC) 75

5.6. Les principales sources de communication 77

5.7 La formation des acteurs 78

5.8. Les solutions envisageables 79

Conclusion générale 81

BIBLIOGRAPHIE 83

Annexes 87

ANNEXE I 88

ANNEXEII 96

ANNEXE III 97

ANNEXE IV 98

ANNEXE V : croquis des espèces piscicoles 99

DEDICACE

A ma grande mère paternelle HINPINRE Sara, qui de son vivant n'a cessé de formuler ses voeux de prospérité pour son petit fils.

REMERCIEMENTS

Ce parcours positif, nous le devons à un certain nombre d'institutions et personnalités qui ont servi de cadre administratif à ce succès :

La Direction du Centre Régional de Recherche Ecologique et de Formation Environnementale pour Lutter contre la Désertification (CREFELD) à Sarh (Tchad), le Département de Géographie de l'Université de N'Djaména, ont joué un rôle fondamental et déterminant dans la réalisation de ce mémoire.

Nous remercions à double titre d'une part, le Dr. Passinring KEDEU pour avoir accepté de diriger ce travail, en dépit de ses kyrielles occupations et de l'avoir fait avec beaucoup d'abnégation, et d'autre part pour son appui matériel pendant tout le temps qu'a durée notre recherche.

Nous exprimons nos profondes gratitudes à l'endroit du Dr Adoum NGABA Waye, Directeur Général du CREFELD et à tous les enseignants et missionnaires du centre, qui ont donné le meilleur d'eux -mêmes pour notre formation.

Nous ne saurions oublier nos collaborateurs de terrain, le Gong de Léré, sa majesté GONTCHOMME III, le Sous- préfet, l'équipe de l'antenne de la Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ) de Léré, la Direction locale des eaux et pêche et de la faune, les comités de gestion des associations villageoises, le Comité villageois de Surveillance (CVS), les chefs de villages, la Direction de Ressources en Eaux et de la Météorologie(DREM) pour leur franche collaboration qu'ils nous ont témoigné lors de nos visites de terrain.

Nous ne voulons pas perdre de vue l'hospitalité et la disponibilité des responsables de groupements, des autorités administratives et traditionnelles, des responsables techniques, des responsables de certaines associations... qui nous ont aidé dans l'accomplissement de ce travail.

- Que les collègues du CREFELD, de la World Vision Chad et l'Equipe de la Cartographie du RGPH2 (Deuxième Recensement Général de La Population et de l'Habitat) trouvent ici notre témoignage de reconnaissance pour les divers soutiens qu'ils m'ont apporté.

- Nous restons particulièrement reconnaissant à l'endroit de Bersambé PABANGOU pour le soutien et l'accueil tant chaleureux dont il a fait montre durant notre séjour pour les études à Sarh.

- Nos remerciements vont également à l'endroit de toutes les bonnes volontés, qui ont bien voulu apporter leur source orale pour la réussite de ce travail  en particulier :

- M. Abakar SALEH

- M. Ponlalbé MAGE

- M. Neusolbé OUADOU

- M.Patehalet ZOUYAHNE

- M. Adamou MAHAMAT

- M. Chaïbou BAGOUDOU

- M. François TCHONZOUMBO

- M. Dara LAOUBEUL 

- M. Dessou Yosia

Enfin, que notre famille trouve ici l'expression de notre attache pour le réconfort moral, l'incitation au quotidien qu'elle nous a témoigné et qu'il nous soit permis de dire aux cadets d'emboîter les pas.

Que tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce travail retrouvent ici l'expression de notre sincère reconnaissance.

sommaire suivant