WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des lamantins des lacs de Lere : entre conservation des ressources naturelles et survie de la population.


par HONORE BEAKGOUBE
CREFELD, Université de Sarh-Tchad - Master 2 en Environnement et Developpement Communautaire  2011
  

précédent sommaire

ANNEXE IV

La charte intercommunautaire pour la conservation des ressources de la réserve de faune de Binder Léré

La charte de la réserve, adoptée et signée en 1999, implique tous les villages qui bordent la réserve

ou sont inclus dans celle-ci, pour une période de cinq ans. Ses principaux éléments concernent :

- un zonage de la réserve avec une protection en dégradé de l'intérieur vers l'extérieur qui permet :

(i) la protection intégrale d'une zone centrale centrée sur les chutes Gauthiot, incluant les

zones les mieux conservées au niveau végétal et les plus riches en grands mammifères. Dans cette

zone, toutes les activités humaines sont interdites, à l'exception des activités rituelles pratiquées sous

le contrôle des chefs traditionnels, des activités touristiques à but récréatif ou éducatif, pratiquées de

façon organisée, des activités de surveillance et des travaux scientifiques ;

(ii) la fin de l'extension de l'empiètement des zones agricoles, grâce à un bornage des zones

agricoles villageoises ;

(iii) une poursuite contrôlée des activités pastorales et de cueillette dans la zone tampon

comprise entre la zone de protection intégrale et les zones agricoles ;

- l'intégration des villageois à la surveillance de la réserve en collaboration avec les agents de l'État.

Au sein de chaque village, a été créé un Comité Villageois de Surveillance (CVS) sous l'autorité du

chef de village qui vise à :

- protéger les milieux contre les feux de brousse par une organisation coordonnée des feux précoces ;

- exploiter la faune en périphérie, et rechercher une meilleure valorisation, via des essais de

développement de la chasse touristique ou de l'écotourisme ;

- organiser un suivi des populations animales par les villageois, dans la réserve et dans les zones

périphériques exploitées par la chasse. Ce suivi permet d'obtenir des indices d'abondance pour les

principales espèces susceptibles d'être exploitées par la chasse.

Au niveau de la réserve, il existe une autre charte intercommunautaire pour la gestion des ressources

des lacs de Léré et de Tréné élaborée par les organisations de pêcheurs dans le cadre d'une ILOD et

accompagnée par le service des pêches. Cette charte réglemente la gestion des deux lacs : il existe

des conventions locales spécifiques pour les zones de reproduction, la protection des berges, le suivi

écologique etc.

ANNEXE V : CROQUIS DES ESPÈCES PISCICOLES

Table des matières

DEDICACE 3

REMERCIEMENTS 4

LISTE DES ABREVIATIONS 6

INTRODUCTION GENERALE 10

CHAPITRE I : APPROCHE DE LA COLLECTE DE DONNEES 13

A. CADRE THEORIQUE 13

I.1. Justification du choix du thème 13

I.2. Définitions des Concepts 14

I.2.1. Le Concept de Gestion de Lamantins 14

I.2.2 Conservation des ressources naturelles 15

I.2.3 Survie de populations 15

I.3. Problématique 15

I.4 Objectif Principal 19

Objectifs spécifiques 19

Hypothèses de recherche 19

B CADRE METHODOLOGIQUE 20

I.1. Présentation du champ d'étude 20

I.1.3. Le contexte bioclimatique 22

II.1.4. Contexte socio-économique 27

II.2. Méthode ou Paradigme d'Analyse 29

II.2.1. La méthode structuro fonctionnaliste 29

II.2.2. La méthode accélérée de recherche participative. 29

II.3. Les techniques des collectes de données 30

II.3.1. Pré enquête 30

II.3.2. Les recherches documentaires 30

II.3.3. L'Observation directe 30

II.3.4. Les entretiens. 31

II.3.5. Échantillonnage 32

II.4. Difficultés rencontrées. 33

CHAPITRE II : ORGANISATION DES DIFFERENTS ACTEURS DANS LA GESTION CONCERTEE DES RESSOURCES NATURELLES DES LACS DE LERE ET TRENE 34

II.1 Les différents acteurs dans la gestion des Lacs-Léré et Tréné. 34

II.1.1 Les communautés concernées 34

II.1.2 L'intervention des O.N.G. 35

II.1.3 Les Groupements et Comités villageois de Surveillance. 36

II.1.4 Les services de l'Etat. 38

II.1.5 Projet «Conservation du Lamantin.» 38

II.1.6 Le pouvoir coutumier 39

II.2 Organisation des zonages et utilisation des surfaces des Lacs. 39

II.2.1 Zones banales 40

II.2.2 Zone de Protection Intégrale de Fouli 41

II.2.3 Zone de mise en défens 42

Lac de Léré : Lac de Tréné 42

II.2.4 Le domaine du chef ou de « Mabii gong » 43

II.2.5 Les zones tampon aux activités agropastorales. 44

CHAPITRE III : LA DIVERSITE BIOLOGIQUE DES LACS DE LERE 47

III.1 Les ressources végétales exploitées 47

III.2 Les ressources fauniques des Lacs. 48

III.2.1 Les poissons 48

III.2.2 Les hippopotames 50

III.2.3 Les reptiles 51

III.2.4 Les Mollusques 51

IV.2.5 Les Lamantins 52

IV.2.5.1 Portrait du Lamantin 52

III.2.5.2 Mobilité limitée. 53

III.2.5.3 Reproduction. 54

III.2.6 Le savoir populaire sur les lamantins. 55

III.2.6.1 Le sang. 55

III.2.6.2 Les os du lamantin. 55

III.2.6.3 La graisse et la viande du lamantin. 56

III.2.6.4 Le sexe du lamantin. 56

III.2.6.5 Mythes légendes. 56

CHAPITRE IV : LES AIRES DE REPARTITION DS LAMANTINS ET LES CAUSES D'EXTINCTION. 58

4.1. Situation Générale 58

4.1.1. Les Sites des Lamantins des Lacs Léré et Tréné 59

4.2 Les causes d'extinction des Lamantins 60

Le lamantin Ouest africain est inscrit en tant que « vulnérable » sur les listes de l'Union Internationale de Conservation de la Nature (UICN), avec un déclin numérique de 20 % sur une période de 10 ans. Il est inscrit à l'annexe II de la Convention relative sur le commerce international des espèces de faune et flore sauvages menacés d'extinction (CITES), dite convention de Washington de 1973. 60

4.2.1 Causes anthropiques. 61

4.2.2. Causes directes et indirectes. 64

4.2.3. Autres facteurs limitant 66

CHAPITRE V : LES STRATEGIES DE GESTION CONSERVATOIRE ET PARTICIPATIVE. 68

5.1 La Volonté Politique 68

5.1.1 Cadres institutionnels et réglementaires à l'échelle nationale 69

5.1.2 Sur le plan international. 69

5.2 Développement Rural intégré (DRI). 70

5.3 Motivation éthique et rôle de l'éducation environnementale. 71

5.4 La participation des bénéficiaires 73

5.5Infomation, éducation, communication/behavior change communication (IEC/BCC) 75

5.5.1 Les Arguments Economiques 75

5.5.2 Les Arguments Écologiques 76

5.5.3 Les Arguments éthiques 77

5.5.4 Les Arguments Psychologiques 77

5.6 Les principales sources de communication 77

5.7 La formation des acteurs 78

5.8 Les solutions envisageables 79

5.8.1 La conservation ex-situ 79

5.8.2 La Réserve Biosphère (RB) 80

Conclusion générale 81

BIBLIOGRAPHIE 83

OUVRAGES GENERAUX 83

OUVRAGES SPECIFIQUES 83

RAPPORTS, MEMOIRES, PUBLICATIONS, THESES 84

OUVRAGES METHODOLOGIQUES 86

INTERNET 86

Annexes 87

ANNEXE I 88

ANNEXEII 96

ANNEXE III 97

ANNEXE IV 98

ANNEXE V : croquis des espèces piscicoles 99

Résumé :

Les lacs de Léré faisant partie intégrante de dans la Réserve de Faune Binder -Léré (RFBL) sont assez riches en matière de biodiversité , beaucoup d'espèces phares y sont représentées en dépit de la pression démographique et agropastorale , la pêche , le braconnage , les feux de brousse mal utilisés et surtout mal maîtrisés qui menacent les réserves , sans perdre de vue les activités illégales et la valeur marchande des ressources naturelles. Les lamantins ; mammifères aquatiques sont en danger car ils subissent une réduction leur effectif depuis de nombreuses années et se trouvent aujourd'hui dans une situation très précaire, qui en l'absence d'une prise de conscience et de mesures de protection risqueraient de les mener progressivement vers une disparition totale au sein de l'écosystème lacustre de Léré. En dehors, des causes naturelles qui induisent la dégradation des ressources biologiques, l'homme constitue « un danger » pour les espèces. Il demeure « le véritable prédateur » pour les Lamantins qui sont chassés pour leur chair et leur graisse bien qu'ils soient légalement protégés. La menace de leur existence se traduit aussi par destruction de leur habitat. Cet habitat se réduit sous la pression des actions anthropiques (les systèmes agricoles et pastoraux, les techniques de capture...), qui sont autant d'écueils pour la survie des lamantins.

La faiblesse dans l'application de la loi, les affinités dans la résolution des problèmes, les pots de vin ou la corruption sont monnaies courantes. Certaines pratiques culturelles, les croyances et les usages traditionnels ne favorisent pas la gestion durable des ressources naturelles, ni ne conduisent à une adhésion à la politique de conservation.

Le renforcement de l'implication effective des communautés riveraines dans la gestion des réserves de ressources biologiques a été défini comme une priorité avec un partage des retombées économiques. Les campagnes de sensibilisation de la population sur l'importance de la biodiversité et des aires protégées et l'utilisation des medias pour la une prise conscience sont des moyens les plus utilisés. L'accentuation de la sensibilisation, de l'information et de l'éducation mésologique à l'endroit des communautés riveraines, des autorités administratives, judiciaires, militaires et traditionnelles sur les dispositions législatives et règlementaires en matière de gestion des ressources naturelles pourrait être une mesure incitative.

MOTS CLES : lamantins, gestion participative, ressources naturelles, biodiversité, lacs, environnement, réserve de faune.

ABSTRACT

The lakes of Léré are Fauna Reserve of Binder Léré. They are rich enough in biodiversity; many important species live there despite demographic growth and agro pastoral activities. Fishing, poaching and bush fire are wrongfully made and threaten mercilessly that reserve. These activities are illegal and cause the disappearance of natural resources. Manatees - aquatic animals are endangered because their numbers have been reducing for years. They are being threatened until now .if people are not aware of that situation and if there is no protective measures these species will progressively disappear completely in the ecosystem of Léré`s lakeside.

Apart from natural phenomena which cause damage of biological resources, man is a danger for these species. He is a real predator for the manatees which are caught for the best meat and for their fats. Although they are legally protected, the threatening of their life is also due to their habitat destruction. That habitat is reducing because of the anthropogenic actions (farming and pastoral systems, the catching techniques are threatening manatees' life too.)

The lightness in applying the law, affinity in solving problems, the bribe or corruption are regular practices. Moreover some cultural practices, beliefs and traditional practices neither favor the lasting natural resources management nor the adhesion of the political conservation.

The complete reinforcement of the involvement of riverside communities to the management of biological reserves resources has been defined as priority by the sharing of economic income.

The campaigns of the sensitization of the population about the importance of the biodiversity and the protected surface are the means used to make people aware of the situation. Therefore sensitization, information and education of the riverside communities are emphasized.

The administrative, judicial, military and traditional authorities are infirmed about the legislative conditions. The regulation on natural resources management might be a good initiative.

Key words: manatees, natural resources management, biodiversity, the lakes of Léré, communal management of natural resources.

précédent sommaire