WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Argumentation et soliloque: une étude sémiotique dans les tragédies de Shakespeare


par Marine Garel
Université Lumière Lyon 2 - Sciences du langage 2016
  

sommaire suivant

UNIVERSITE LUMIERE LYON II

Département des Sciences du langage

GAREL Marine

Sous la coordination de Monsieur Pierluigi Fossali Basso.

Argumentation et soliloque : une étude sémiotique dans les tragédies de Shakespeare.

Mémoire de recherche de Master 1

Le soliloque a ceci de beau que vous ne mentez qu'à vous-mêmes.

Jacques Folch-Ribas

Remerciements

Je souhaite remercier les personnes qui ont été indispensables à la réalisation de mon mémoire.

En premier lieu, je remercie M. Pierluigi Fossali Basso, professeur à l'Université Lyon 2. En tant que Directeur de ce mémoire, il m'a guidé dans ma réflexion et m'a permisà plusieurs reprises d'aborder le sujet d'un autre point de vue et d'être plus précise. Je le remercie également pour le temps qu'il m'a accordé tout au long de l'année.

Je remercie par ailleurs, M. Lolke van der Veen, professeur à l'Université Lyon 2 etresponsable pédagogique du département, pour ses conseils méthodologiques dans la réalisation du mémoire.

Je suis également reconnaissante envers toute l'équipe du département des Sciences du Langage pour nous apporter tout au long de l'année des connaissances et des savoirs dont nous avons besoin pour avancer.

Je remercie enfin les personnes de mon entourage qui m'ont apporté une aide précieuse en relisant ce mémoire.

Sommaire

Remerciements 1

Sommaire 2

Résumé du mémoire 4

Introduction 5

Partie I. Le soliloque, une des manifestations indirectes de l'argumentation...........................8

Chapitre I. Caractéristiques et spécificités du soliloque 9

a. Définition du soliloque 9

b. Forme, place et fonctions du soliloque 10

c. La question de l'interlocuteur 11

Chapitre 2. Pourquoi ne faut-il pas confondre le monologue et le soliloque ? 13

a. Pourquoi parler de synonymie ? 13

b. Distinction et concept d'unité 13

c. Une distinction fondamentale : le contenu 14

Chapitre 3. Dialogue et Soliloque : comparaison et distinction au niveau argumentatif 15

a. Généralités sur le dialogue 15

b. Pour une distinction avec le soliloque 17

Partie 2. L'argumentation au théâtre................................................................................19

Chapitre 1 : Une argumentation tout au plus indirecte 20

a. Brève introduction sur l'argumentation 20

b. La double facette de l'argumentation littéraire 20

c. Que vaut une argumentation indirecte ? 21

Chapitre 2 : Une argumentation principalement dialogale 23

a. Le théâtre, art du dialogue 23

b. Dialogue et délibération 24

Chapitre 3 : L'argumentation chez Shakespeare 25

a. De l'argumentation tragique 25

b. L'utilité du soliloque dans l'argumentation 27

c. La manipulation comme partie de l'argumentation 28

Partie 3. Analyses sémiotiques du soliloque : résultats et interprétations................................30

Chapitre 1 : Macbeth et l'idée de clôture 31

a. Présentation et contexte de l'extrait 31

b. Mise en contexte sémiotique 31

c. Argumentation et concept de clôture 33

Chapitre 2 : Richard III et l'idée de quête 34

a. Contexte et présentation de l'extrait 34

b. Mise en contexte sémiotique 34

c. Argumentation et concept de la quête 35

Chapitre 3 : Hamlet et l'idée d'existence 36

a. Contexte et présentation de l'extrait 36

b. Mise en contexte sémiotique 37

c. Argumentation et concept d'existence 37

Conclusion 39

Bibliographie 41

Annexes........................................................................................................................43

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie