WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Rwanda, un génocide colonial, politique et médiatique

( Télécharger le fichier original )
par Mathieu OLIVIER
Université Paris 1 - La Sorbonne - Master de Relations Internationales et Action à là¢â‚¬â„¢Etranger 2013
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Rwanda

Un génocide colonial, politique et médiatique

« Vous le savez déjà. Moi aussi.

Ce ne sont pas les informations qui nous font défaut.

Ce qui nous manque, c'est le courage de comprendre

ce que nous savons et d'en tirer les conséquences. »

Sven Lindqvist, Exterminez toutes ces brutes.

REPÈRES CHRONOLOGIQUES 6

PRÉAMBULE 8

AVANT PROPOS 9

L'ETHNISME : UNE GRILLE DE LECTURE EN HÉRITAGE 12

ETHNISME ET COLONISATION : DE LA CATÉGORIE SOCIOPROFESSIONNELLE À LA RACE 13

LES FANTASMES ANTIQUES 13

LA RÉCUPÉRATION DES TEXTES ANTIQUES 14

LA THÈSE BIBLIQUE DES FILS DE CHAM 15

LA DUALITÉ NATIONALE ET LA GUERRE DES RACES 16

JUSTIFICATION PAR L'OBSERVATION 17

ETHNISME, HÉRITAGE COLONIAL À LA BASE DE LA VISION MODERNE. CONSTRUCTION DU RWANDA INDÉPENDANT 19

LA DÉCOLONISATION ET LA « RÉVOLUTION » 19

LA CONSOLIDATION DU POUVOIR 21

L'ETHNISME : UNE DÉSINFORMATION À DES FINS POLITIQUES 23

REALPOLITIK EUROPÉENNE, LE CONTEXTE 24

LE COMPLEXE DE FACHODA 26

LE RÉGIME RWANDAIS, LA FAMILLE MITTERRAND ET LA FRANÇAFRIQUE 26

TRAITEMENT ÉDITORIAL, TOUR D'HORIZON. LE MONDE ET LES JOURNAUX FRANÇAIS 29

LA RELATIVE COMPRÉHENSION (1990-1993) 29

LA CONFUSION DES PREMIERS JOURS 31

LA THÉORIE DE LA GUERRE CIVILE 32

L'IMPLICATION FRANÇAISE 36

LES OPÉRATIONS 36

LES INTERPRÉTATIONS, L'ÉVENTUELLE COMPLICITÉ 38

LA FORMATION ET L'ARMEMENT 39

LA FRANCE PENDANT LE GÉNOCIDE 42

TURQUOISE 43

LE CAS DU MONDE 46

LE MONDE ET LES SERVICES SECRETS 47

L'EXEMPLE DES DÉBUTS DE L'OPÉRATION TURQUOISE VU PAR LE MONDE 52

LES CARICATURES 54

LES ACCUSATIONS 57

LA FAILLITE DU QUOTIDIEN DE RÉFÉRENCE 61

L'HEURE DE LA VÉRITÉ 62

LES « EXCUSES » DU MONDE 63

LE DÉCLIC 1998 64

CONCLUSION 70

BIBLIOGRAPHIE 73

INFORMATIONS SUR LES PRINCIPAUX AUTEURS 74

ANNEXES 76

REPÈRES CHRONOLOGIQUES

· 1898
Proclamation de la souveraineté allemande sur deux royaumes intégrés sous une même identité, le Ruanda-Urundi, peuplés par les Hutus (démographiquement majoritaires), les Tutsis (minorité au pouvoir) et les Twa.

· 1919
La Société des nations place le territoire de Ruanda-Urundi sous mandat belge, transformé en tutelle en 1946. Comme leurs prédécesseurs allemands, les Belges reconnaissent aux Tutsis une supériorité génétique par rapport aux Hutus et s'appuient sur la monarchie tutsie pour asseoir l'ordre colonial.

· 1931
L'administration coloniale belge impose la délivrance d'une carte d'identité aux Rwandais mentionnant leur appartenance à l'une des trois communautés : hutu, tutsi ou twa.

· 1er novembre 1959
La révolte des Hutu : des Tutsi sont massacrés, d'autres fuient vers les pays voisins : le Burundi, le Congo, l'Ouganda et la Tanzanie (entre 1959 et 1963, près de 300 000 Tutsi rwandais vont s'exiler, soit près de la moitié de la population tutsi du pays).

· 1er juillet 1962
Proclamation de l'indépendance du Rwanda. Les Hutu vont exercer le pouvoir jusqu'en 1994.

· Décembre 1963
Offensive d'exilés tutsi sur le Rwanda à partir du Burundi. Les représailles font 10 000 morts parmi les Tutsi.

· Juillet 1973
Coup d'État militaire : le hutu Juvénal Habyarimana pend le pouvoir. Il sera élu à la présidence de la République en 1978, 1983 et 1988.

· Octobre 1990
Les rebelles tutsis du Front patriotique rwandais (FPR) font des percées à l'intérieur du territoire rwandais, à partir de l'Ouganda. Le Zaïre, la Belgique et la France apportent un appui militaire (opération Noroît) au président hutu Habyarimana. Arrestation à Kigali de 10 000 Tutsis ou opposants hutus et massacre de 1 400 Tutsis à Kibilira par des extrémistes hutus.

· Mars 1992
Les extrémistes hutus réunis au sein de la Coalition pour la défense de la République (CDR) créent des milices, les Interahamwe. Massacres de Tutsis, au sud-ouest du pays.

· Août 1992 à janvier 1993
Succession de massacres de Tutsis et de Hutus modérés par les milices progouvernementales Interahamwe.

· Avril 1993
Création de la Radio-télévision libre des Mille collines, qui incite à la haine des Tutsis et des Hutus modérés.

· Octobre 1993
Création de la Mission des Nations unies pour l'assistance au Rwanda (Minuar), composée de 2 500 casques bleus. En décembre, les troupes françaises de l'opération Noroît quittent le pays.

· 6 avril 1994
L'avion qui ramène le président rwandais Habyarimana et son homologue burundais Ntaryamira d'un sommet en Tanzanie est abattu.

· 7 avril 1994
À Kigali, déclenchement des massacres de la minorité tutsi et de l'opposition hutue modérée par les extrémistes hutus.

· 23 juin 1994
Début de l'intervention militaire et humanitaire française baptisée opération Turquoise, pour une durée de deux mois.

· 4 juillet 1994
Après trois mois de combats, les rebelles tutsis du FPR entrent dans la capitale rwandaise Kigali. Quelque 1,2 millions de Rwandais hutus fuient vers les pays voisins, notamment vers le Kivu, à l'est du Zaïre.

· Entre avril et juillet 1994
Le génocide des Tutsis et les assassinats des Hutus modérés par les milices hutus et l'armée rwandaise ont fait 800 000 victimes.

· 8 novembre 1994
Le Conseil de sécurité des Nations unies institue le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), chargé de juger les présumés responsables du génocide rwandais.

Source : La Documentation française, Chronologie du conflit des Grands Lacs

0

-

sommaire suivant






La Quadrature du Net