WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etat des lieux de la microfinance et du système bancaire camerounais


par Olive Berenice Ngafi Djomo
Faculté universitaires catholiques de Mons (belgique) - Master en sciences de gestion option (finance) 2006
  

sommaire suivant

REMERCIEMENTS

Je remercie le Seigneur de m'avoir éclairée et illuminée tout au long de la rédaction de ce mémoire.

Je remercie mes promotrices, Madame CAPIAU et Madame LELOUP pour leur soutien et leur encadrement.

Je remercie ensuite tous mes autres professeurs pour leur enseignement durant mon cursus scolaire.

Un très grand merci à M. Marc Labie pour m'avoir donné accès à l'information à travers son livre.

J'adresse un merci collectif à toute ma famille en particulier, mes parents M. et Mme Ngafi pour leur soutien financier et moral.

Je remercie enfin tous mes amis et toutes les personnes qui m'ont aidée pendant la durée de mes études.

ACRONYMES

AADC : Association pour l'Action de Développement Communautaire

ADAF: Appropriate Developmement For Africa Foundation

BEAC: Banque des Etats de l'Afrique Centrale

BICEC: Banque internationale du Cameroun pour l'épargne et le crédit

BRS : Banque et les assurances solidaires dans le tiers monde

CBC: Commercial Bank of Cameroon

CCEI : caisse commune d'épargne et d'investissement

CEMAC: Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale

CLC : Crédit lyonnais Camerounais

COBAC : Commission Bancaire des Etats de l'Afrique Centrale

COOPEC : Coopérative d'épargne et de crédit

IMF : Institutions de microfinance

MC²  : Mutuelle Communautaire de Croissance

ONG : Organisation Non Gouvernementale

SGBC : Société générale de banques au Cameroun

PIB : Produit Intérieur Brut

PNUD : Programme des Nations Unies pour le Développement

SAAR : Société africaine d'Assurance et de Réassurance

SRC : Société de recouvrement des créances

UBC: Union Bank of Cameroon

RESUME

Le Cameroun est un pays d'Afrique Centrale, Il est situé au fond du golfe de Guinée. L'environnement financier Camerounais est constitué d'un secteur formel, d'un secteur informel (tontine) et entre les deux se situe la microfinance. En 1980, le Cameroun a connu une grave crise financière, ce qui a amené les banques à limiter leurs engagements. C'est en fait une inversion de tendance par rapport au passé où elles avaient au contraire trop prêté. Pour éviter un effondrement de tout le système bancaire, un plan de restructuration a été mis en place en 1989. Grâce à ces réformes et au changement de politique monétaire, les banques sont devenues plus liquides, mais souffre du durcissement des conditions d'octroi de crédit. Face au dysfonctionnement du système bancaire, nous notons un rôle fondamental de la finance informelle. Cependant elle présente des limites puisque les fonds mobilisés ne permettent pas le financement d'activités économiques importantes. À côté de la finance informelle, la microfinance joue un rôle économique et social. Elle présente un certain nombre d'avantages : bonne connaissance du milieu, proximité des clients, capacité d'innovation, etc. Mais, elle ne peut prétendre se substituer totalement à la banque.

L'objectif de notre travail était de voir s'il était possible de choisir entre les banques et les institutions de microfinance le secteur le plus approprié pour l'économie camerounaise. Autrement dit quelles stratégies devons nous mettre en place pour une efficacité du paysage financier. Devrions nous privilégier un secteur ? Ou bien améliorer les deux ? Nous avons tenté de répondre à ces questions, nous dirons la banque et la microfinance sont toutes deux nécessaires et indispensables au bon déroulement de l'activité économique du pays. Nous pensons que les banques et les institutions de microfinance devraient mettre en place des stratégies pour travailler ensemble. C'est la raison pour laquelle nous avons exposé le partenariat entre une banque, une institution de microfinance, et une Organisation Non Gouvernementale. Dans cette alliance, en plus des avantages que bénéficient les IMF et les banques, différentes catégories d'agents sociaux sont particulièrement touchées par la synergie. Ce sont les populations locales, les élites extérieures, les autorités religieuses et traditionnelles, les sociétés de développement et les Organisations Non Gouvernementales. À côté de tous les intérêts qui ont été présentés pour le développement de partenariats entre la microfinance et le secteur bancaire, nous avons montré les différentes contraintes rencontrées pour la mise en place d'un partenariat entre le secteur bancaire et celui de la microfinance. Enfin, nous avons essayé de donner les moyens que l'Etat pourrait mettre en place pour améliorer le partenariat entre les deux secteurs.

INTRODUCTION GENERALE

Le Cameroun est situé en Afrique Centrale, au fond du golfe de Guinée. Il est limité au Nord par le Tchad, à l'Est par la République Centrafricaine, au Sud par le Congo, le Gabon et la Guinée Equatoriale, à l'Ouest par le Nigeria.

Au Cameroun, trois types de structures financières peuvent prétendre à la qualité d'intermédiaire financier. Deux sont du secteur officiel : les banques commerciales et les établissements de microfinance. Le troisième est du secteur informel, il s'agit des tontines qui occupent une place importante dans le paysage financier du Cameroun. La microfinance suscite un intérêt grandissant, elle est d'ailleurs considérée par le gouvernement camerounais comme l'élément essentiel de la stratégie de réduction de la pauvreté.

La question qui se pose est de savoir : Quel est le rôle que peut jouer le secteur financier dans le développement de l'économie ? Qu'est ce qui peut être fait en vue de l'amélioration des performances de ce secteur vital pour toute économie ?

C'est pour contribuer à la recherche d'une réponse à ces questions que nous nous sommes intéressées à ce qui se fait au Cameroun en cette matière. Notre objectif est de déterminer le meilleur service financier pour l'économie camerounaise.

Pour l'élaboration de ce travail, nous allons nous servir de la documentation (ouvrages, séminaires, articles, etc.) sur le Cameroun, le système bancaire et la microfinance afin de connaître ce qui se passe non seulement au Cameroun, mais aussi dans les autres pays.

Nous allons également soumettre un questionnaire à quelques acteurs du paysage financier Camerounais. Après avoir collecté nos données, nous ferons une synthèse de nos recherches.

Dans la première partie de notre travail, nous présenterons le système bancaire dans les années 80. En effet nous exposerons la crise, ses principales causes, et la réglementation. Ensuite, nous examinerons la situation actuelle des banques, nous montrerons l'évolution du secteur, le rôle des banques dans le financement de l'économie, les principaux acteurs et nous proposerons quelques solutions aux problèmes des banques.

Enfin, nous présenterons : les origines de la microfinance, la réglementation, les principaux acteurs, les problèmes des institutions de microfinance, et nous donnerons quelques recommandations pour améliorer l'activité de la microfinance au Cameroun.

Dans la deuxième partie, nous présenterons le partenariat existant entre une institution de microfinance, une banque et une ONG. Nous montrerons les atouts et les contraintes de cette alliance particulièrement pour le financement des activités productrices en milieu rural puisque c'est dans cette zone que vit la majorité de la population.

TABLE DES MATIERES

INTRODUCTION GENERALE 1

1ère partie

INTRODUCTION 8

CHAPITRE I LE SYSTEME BANCAIRE DANS LES ANNEES 80 9

1.1 SITUATION ECONOMIQUE DU CAMEROUN 9

1.2 LA CRISE DES ANNEES 80 10

1.3  LA CONJONCTURE ECONOMIQUE GENERALE 11

1.4 PLAN DE GESTION DES BANQUES 11

1.5 LE DISPOSITIF DE SURVEILLANCE BANCAIRE 12

1.6 LA REGLEMENTATION DU SECTEUR BANCAIRE 12

1.6.1 La restructuration 12

1.6.2 Cadre réglementaire 13

1.6.3 Les ratios prudentiels 15

CHAPITRE II PAYSAGE ACTUEL DU SECTEUR BANCAIRE CAMEROUNAIS 18

2.1 EVOLUTION DU SECTEUR 18

2.2 SITUATION DES BANQUES 18

2.3 L'ACTIVITE BANCAIRE AU CAMEROUN 22

2.4 LA BANQUE ET LE FINANCEMENT DE L'ECONOMIE 24

2.4.1 La banque et les PME/PMI 25

2.4.2 La banque et le financement de l'agriculture 25

2.4.3 La banque et les grandes entreprises 26

2.5 LES PRINCIPAUX ACTEURS 26

2.5.1 Afriland First Bank 26

2.5.2 La banque internationale du Cameroun pour l'épargne et le crédit (BICEC) 27

2.5.3 Le crédit lyonnais du Cameroun(CLC) 28

2.5.4 Ecobank 29

2.5.5 La société générale des banques du Cameroun ( SGBC) 29

2.5.6 La standard chartered bank Cameroon (SCBC) 29

2.5.7 Union bank of Cameroon (UBC) 29

2.5.8 La Citibank 30

2.5.9 Amity Bank 30

2.5.10 Commercial bank of Cameroon (CBC) 30

2.6 QUELQUES SOLUTIONS AUX PROBLEMES DES BANQUES 32

CHAPITRE III LA MICROFINANCE AU CAMEROUN 34

3.1 DEFINITIONS DE LA MICROFINANCE 34

3.1.1 Origine mondiale de la microfinance 35

3.1.2 Origine de la microfinance au Cameroun 36

3.2 MICROFINANCE INFORMELLE AU CAMEROUN 38

3.2.1 Microfinance informelle traditionnelle 38

3.2.2 Les banques d'épargne et de crédit 39

3.2.3 Les fonds d'investissements ou tontines d'affaires 39

3.3 FORCES ET FAIBLESSES DES TONTINES 40

CHAPITRE IV  COUVERTURE DE LA MICROFINANCE AU CAMEROUN 42

4.1 IMPORTANCE DE LA MICROFINANCE 42

4.2 REGLEMENTATION DE LA MICROFINANCE AU CAMEROUN 44

4.3 POURQUOI UNE REGLEMENTATION CEMAC ? 45

4.4 LES PRINCIPAUX ACTEURS DE LA MICROFINANCE AU CAMEROUN 45

4.4.1 Les institutions de microfinance 46

4.4.2 Les autorités 47

4.4.3 les structures spécialisées 47

4.4.4 Les Organisations Non Gouvernementales 47

4.4.5 Les bailleurs de fonds 49

4.5 PROBLEMES DES IMF 49

4.6 QUELQUES RECOMMANDATIONS 50

CONCLUSION 52

2ème Partie

ALLIANCE ENTRE UNE IMF ET LE SECTEUR BANCAIRE MODERNE : CAS 53

DES MC², DE L'ONG ADAF ET DE AFRILAND FIRST BANK 53

INTRODUCTION 53

CHAPITRE I PRESENTATION DES DIFFERENTS ACTEURS DE L'ALLIANCE 54

1.1 PRESENTATION DES MC² 54

1.1.1 Forces et faiblesses d'une MC² 56

1.1.2 Les finances d'une MC² 56

1.1.3 Quels sont les services offerts par les services offerts par les MC² ? 57

1.1.4 Procédure et critère de sélection pour l'octroi de crédit 59

1.2 PRESENTATION D'AFRILAND FIRST BANK 61

1.2.1 Forces et faiblesses d'Afriland First Bank 62

1.3 PRESENTATION DE L'ORGANISATION NON GOUVERNEMENTAL ADAF 62

CHAPITRE II  INTERETS ET CONTRAINTES DU PARTENARIAT 65

2. INTERÊTS DE L'ALLIANCE 66

2.1 INTERÊT DES AGENTS SOCIAUX 66

2.1.1 Les populations locales 66

2.1.2 Les élites extérieures 67

2.1.3 Les autorités religieuses 67

2.1.4 Les sociétés de développement 67

2.1.5 Les Organisations Non Gouvernementales 67

2.2 INTERÊTS D'AFRILAND FIRST BANK DANS LA PROMOTION DES MC² 68

2.3 INTERÊTS DES MC² 68

2.4 CONTRAINTES AU PARTENARIAT ENTRE LES IMF ET LES BANQUES 70

2.4.1 La fragilité des IMF et des banques 70

2.4.2 La difficulté d'adapter les produits des banques aux besoins des IMF 71

2.4.3 Problèmes d'outils de gestions 71

2.4.5 Le coût du service financier des banques 72

2.4.6 Un rapport de force inégal 72

2.5 QUELQUES MOYENS POUR AMELIORER LE PARTENARIAT 72

CONCLUSION 74

CONCLUSION GENERALE 75

ANNEXES 76

BIBLIOGRAPHIE 91

sommaire suivant