WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Une analyse de la filière plants améliorés d'arbres forestiers dans le grand sud du Cameroun


par Dingues Ghislain Tchounji
Faculté d'Agronomie et des Sciences Agricoles (Université de Dschang) - Ingénieur Agronome (Option: Economie et Sociologie) 2012
  

sommaire suivant

FACULTE D'AGRONOMIE ET DES SCIENCES AGRICOLES

FACULTY OF AGRONOMY AND AGRICULTURAL SCIENCES

DEPARTEMENT DE VULGARISATION AGRICOLE ET SOCIOLOGIE RURALE

DEPARTMENT OF AGRICULTURAL EXTENSION AND RURAL SOCIOLOGY

Une analyse de la filière plants améliorés d'arbres fruitiers dans le Grand-Sud Cameroun

Mémoire de fin d'études présenté en vue de l'obtention du Diplôme d'Ingénieur Agronome

Option : Economie et Sociologie Rurales

Par :

TCHOUNJI DINGUES Ghislain

Matricule : CM04-07ASA0067

Décembre 2012UNIVERSITE DE DSCHANG

THE UNIVERSITY OF DSCHANG

FACULTE D'AGRONOMIE ET DES SCIENCES AGRICOLES

FACULTY OF AGRONOMY AND AGRICULTURAL SCIENCES

DEPARTEMENT DE VULGARISATION AGRICOLE ET SOCIOLOGIE RUR ALE

DEPARTMENT OF AGRICUTURAL EXTENSION AND RURAL SOCIOLOGY

Une analyse de la filière plants améliorés d'arbres fruitiers dans le Grand-Sud Cameroun

Mémoire de fin d'étude présenté en vue de l'obtention du Diplôme d'Ingénieur Agronome

Option : Economie et Sociologie Rurales

Par :

TCHOUNJI DINGUES Ghislain

Matricule : CM04-07ASA0067

Superviseur:

Isaac Roger Tchouamo, Ph. D

Maître de Conférences

Université de Dschang

Encadreur:

Ann Degrande, Ph. D

Socio économiste

ICRAF, Yaoundé

Décembre 2012

FICHE DE CERTIFICATION DE L'ORIGINALITE DU TRAVAIL

Je soussigné, TCHOUNJI DINGUES Ghislain, atteste que le présent mémoire est le fruit de mes propres travaux de recherche effectués au World Agroforestry Centre - West and Central Africa Regional Programme (ICRAF-WCA) sous l'encadrement de Dr Ann DEGRANDE, spécialiste en socio-économie à l'ICRAF-WCA et sous la supervision de Pr TCHOUAMO Isaac Roger, Maître de Conférences à l'université de Dschang.

Ce mémoire est authentique et n'a pas été antérieurement présenté pour l'acquisition de quelque grade universitaire que ce soit.

TCHOUNJI DINGUES GHISLAIN

Date: .....................

Visa du Superviseur : Visa de l'Encadreur :

Date : ..................... Date : .....................

Visa du Chef de Département de la Vulgarisation Agricole et Sociologie Rurale

Date : .....................

DEDICACE

Je dédie ce mémoire:

A mes chers parents, M. et Mme. DINGUES et à mon Oncle M. ANOUME Phillipe, pour leurs amours, encouragements et appuis.

REMERCIEMENTS

Toute ma formation ainsi que cette étude n'aurait pas pu être menée sans la volonté du Seigneur Dieu Tout Puissant et le concours de plusieurs personnes à qui je tiens à exprimer mes sincères reconnaissances et gratitudes. Je pense particulièrement à:

- Mon superviseur, Pr. Roger Isaac TCHOUAMO, pour avoir accepté de superviser ce travail, pour les orientations, les documents et les corrections qui ont été essentiels pour la production de ce mémoire ;

- Mon encadreur, Dr. Ann DEGRANDE, qui a initié cette étude et dont le suivi, les nombreux entretiens, les conseils, les encouragements, les documents et les corrections ont contribué à finaliser et à parfaire ce travail ;

- Dr. Zac TCHOUNDJEU, qui a accepté de nous accueillir pendant toute la durée du stage dans son institution et qui n'a ménagé aucun effort pour notre étude et rendre agréable notre séjour à l'ICRAF;

- M. Frederick Nkeumoe, biostatisticien à l'ICRAF, qui a bien voulu contribuer à l'analyse des données collectés sur le terrain ;

- Mlle. NGAUNKAM Prescilla, assistante de recherche à l'ICRAF, qui à participé à la réalisation de nos cartes ;

- Tous mes enseignants de la Faculté d'Agronomie et des Sciences Agricoles, qui ont contribué pendant ces cinq années d'études à construire des bases intellectuelles et scientifiques, qui m'ont permis d'aborder avec confiance et sérénité la recherche en milieu rural ;

- Tout le staff de l'ICRAF-WCA, pour  leurs encouragements et environnement cordial qu'ils m'ont fournis pendant le stage: Ebenezer Asaah, Charlie Mbosso, Alain Tsobeng, Godwill Nimino, Chiatoh Maryben, Julius Atsia, Landry Tankam, Lilianne Kani, Nella KEGUEP, Olu Tibit, Betsi Merlin, Landry Nya, S uh Festus, Jacqueline NKENG;

- Tous les coordonnateurs des Organisations relais de l'ICRAF (CIMR, FOEPSUD, PROWISDEV, RIBA, APADER, PIPAD, GICAL) qui ont bien voulu nous servir de guide lors de nos descentes de terrain ;

- Tous les délégués des pépinières avec qui nous avons travaillés pendant la collecte des données ;

- Tous mes camarades stagiaires à l'ICRAF : Awah Full Faith NGUM, Clotilde Ngampie Wekop, Alain Rostand LIEUNANG, avec qui j'ai partagé mon espace de travail et qui m'ont été d'un appui indiscutable ;

- Mes camarades d'option à la FASA : Alexis DEUDJUI, Christian ELOUNDOU, Aziz Moundom FIFEN, Séraphine Onana NGA, Sabiatou NGANDOM, Duplex NOUMBISSI, Awah Faith NGUM, Franc Martial TAKAMGAM, Brigitte Moussa TAITI, Samel TCHOUPOU, Clotilde Ngampie Wekop, Siméon ZENGANG et Nathanaëlle ZHYEBA ;

- Mon père, M. DINGUES Georges, qui à beaucoup investi pour que j'ai une bonne éduction ;

- Ma mère, Mme NOUTCHA Lissette et à mes frères, Stéphane NOUDJOU, Aristide NANA, Fabrice MENGA, Ingrid NANDA, Herman DIAPA, Blondine TCHOUTCHA, qui m'ont toujours fourni un cadre familiale stable et joviale ;

- Mon oncle M. ANOUME Phillipe, pour tout le support moral et matériel qu'il a toujours accordé pour mon éducation et pour ce mémoire. A travers lui nous remercions la famille ANOUME, spécialement Madame ANOUME Solange pour son hospitalité pendant toute la période de notre stage ;

- Tous mes voisins: Trésor FOGUE, Steave NGALEMO et Carles TCHAKOUNTE, Herman TCHONANG, Epiphanie Moutcheu, William NGOKO, Charlie FOTSING, Herman FEUDJO pour leurs apports financiers et morales tout au long de mes cinq années d'études à Dschang ;

- Mes amis : Duplex NOUMBISSI, Aziz FIFEN, Jules HAMKOUM, Guay FOTSO, Beltus SAMO, Martial DJOUM, TCHOULAHUI Lydie, NGODJOK Julienne, INGUIL Hugues, pour leur soutien moral et matériel ;

- Toute ma grande famille, spécialement à Mme ITOUNGUE Léa, Mme WANDJI Mathilde, Maman ZABE, Joël TCHOUNDJIN, Mme DJOUBO Sylvie, Charly ANOUME BOYOMO, Herman WANDJI DJATENG, Paul DEMEN, Rodrigue NDINGUES, qui ont chacun à sa manière contribué à Mon épanouissement sociale toujours.

Que toute personne, dont le nom ne figure pas ci-dessus mais qui de près ou de loin a contribué à la réalisation de ce travail trouve à travers ces lignes l'expression de ma sincère gratitude.

SOMMAIRE

FICHE DE CERTIFICATION DE L'ORIGINALITE DU TRAVAIL i

DEDICACE..... ii

REMERCIEMENTS iii

SOMMAIRE ............................................................................................ v

LISTES DES FIGURES ix

LISTE DES PHOTOS ix

LISTE DES TABLEAUX xi

LISTE DES ANNEXES xii

LISTE DES ABREVIATIONS xiii

RESUME......... xiv

ABSTRACT...... xv

CHAPITRE 1: INTRODUCTION 1

1.1. Contexte 1

1.2. Problématique 3

1.3. Objectifs 4

1.4. Importance de l'étude 4

1.5. Organisation du mémoire 5

CHAPITRE 2: DEFINITIONS DES CONCEPTS, CADRE THEORIQUE ET REVUE DE LITTERATURE 6

2.1. Définition des concepts 6

2.1.1. Filière 6

2.1.2. Acteurs 7

2.1.3. Arbre agroforestier 7

2.1.4. Les pépinières 8

2.1.4.1. Définition 8

2.1.4.2. Equipement des pépinières 8

2.1.5. Groupe 9

2.1.6. Techniques de propagation des plants agroforestiers 9

2.2. Cadre théorique 11

2.2.1. Approche filière 11

2.2.1.1. Délimitation de la filière 13

2.2.1.2. Typologie des acteurs 13

2.2.1.3. Analyse de l'organisation 14

2.2.2. L'analyse Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats (SWOT) 15

2.3. Revue de la littérature 16

2.3.1. Brève présentation des espèces choisies pour l'étude 16

2.3.1.1. Dacryodes edulis (safoutier) 16

2.3.1.2. Cola sp. (kolatier) 17

2.3.1.3. Mangifera indica (Manguier) 18

2.3.1.4. Persea americana (avocatier) 19

2.3.2. Les systèmes de production et de commercialisation du matériel de plantation des arbres 19

2.3.2.1. Les systèmes de production de plants d'arbres fruitiers 19

2.3.2.2. Stratégies commerciales des producteurs 20

CHAPITRE 3: METHODOLOGIE 22

3.1. Choix des espèces 22

3.2. Choix et présentation de la zone d'étude 22

3.3. Les Sites d'étude 24

3.4. Collecte des données et outils de collecte 26

3.4.1. Les données secondaires 26

3.4.2. Les données primaires 26

3.4.2.1. Population d'étude 26

3.4.2.2. Echantillonnage 26

3.4.2.3. Outils de collecte des données 28

3.5. Analyse des données 30

CHAPITRE 4: RESULTATS : PRESENTATION, ANALYSE ET DISCUSSION 31

4.1. Identification et caractérisation des acteurs de la filière 31

4.1.1. Identification des acteurs 31

4.1.2. Caractéristiques socioéconomiques des acteurs 31

4.1.2.1. Caractéristiques socioéconomiques des groupes 31

4.1.2.2. Caractéristiques socioéconomiques des utilisateurs de plants 34

4.1.2.3. Caractéristiques des fournisseurs 36

4.2. Les relations entre les acteurs et leurs fonctions dans la filière 37

4.2.1. Les relations entre les acteurs 37

4.2.2. La fonction des acteurs dans la filière 40

4.3. Les flux de la filière 42

4.3.1. Flux physiques 42

4.3.2. Flux de connaissances 45

4.4. Contraintes de la filière 45

4.4.1. Contraintes des groupes 45

4.4.2. Contraintes des utilisateurs de plants 49

4.4.2.1. Contraintes d'approvisionnement en plants 49

4.4.2.2. Contraintes d'utilisation des plants améliorés 52

4.4.3. Contraintes des autres acteurs 53

4.5. Opportunités de la filière 55

4.5.1. Forces et acquis développés au sein de la filière 55

4.5.2. Les potentialités physiques 57

4.5.3. Les opportunités économiques 57

CHAPITRE 5: CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS 59

5.1. Conclusion 59

5.2. Recommandations 60

5.3. Limites de l'étude 61

5.4. Les perspectives 62

BIBLIOGRAPHIE 63

ANNEXES........ 69

LISTES DES FIGURES

Figure 1 : Sites d'étude 1

Figure 2 : Répartition des pépinières en fonction du nombre d'expérience 33

Figure 3 : Répartition des groupes en fonction du nombre d'employés permanents 33

Figure 4 : Répartition des utilisateurs de plants en fonction de l'âge 34

Figure 5 : Répartition des utilisateurs par niveau d'éducation 35

Figure 6 : Répartition des utilisateurs selon la situation matrimoniale 35

Figure 7 : Les activités principales des utilisateurs de plants. 36

Figure 8 : Les différentes activités secondaires des utilisateurs de plants 36

Figure 9 : Relation entre les acteurs de la filière 39

Figure 10 : Circuit de commercialisation des plants améliorés 41

Figure 11 : Destination des plants 43

Figure 12 : Quantité de plants produits et vendus par an 43

Figure 13 : Quantité de plants produit et vendu par an et par espèce 44

Figure 14 : Problèmes de productions des plants identifiés par les groupes 45

Figure 15 : déterminants des quantités produites 46

Figure 16 : problèmes à l'approvisionnement en plants 49

Figure 17 : Facteurs déterminant les quantités produites 50

Figure 18 : Causes d'insatisfaction des utilisateurs 51

Figure 19 : Les différents types d'offreurs de plants améliorés d'arbres fruitiers 52

Figure 20 : Problèmes liés à l'utilisation des plants 52

Figure 21 : Pourcentage d'utilisateurs par qualité de plants recherchée 57

Figure 22 : Place des arbres fruitiers dans les systèmes de cultures 57

LISTE DES PHOTOS

Photo 1 : Marcottes de Dacryodes edulis dans une pépinière 1

Photo 2 : Marcotte de D. edulis de 3 ans en production dans un jardin 17

Photo 3 : Plants de Cola sp. greffé dans une pépinière 18

Photo 4 : plants de M. indicadans une pépinière 18

Photo 5 : M. indica dans un champ vivrier 18

Photo 6 : P. americana dans une pépinière 19

Photo 7 : Fruits de P. americana dans un verger 19

Photo 8 : Barrière de protection contre les bêtes 53

LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1 : Techniques de propagation recommandées par espèce 1

Tableau 2 : Les méthodes d'analyse des filières 12

Tableau 3 : Représentation de l'analyse SWOT. 16

Tableau 4 : Caractéristiques de la zone d'étude 23

Tableau 5 : Groupes retenues par région et par OR 27

Tableau 6 : Méthode de collecte des données par objectif 29

Tableau 7 : Analyse fonctionnelle de la filière plants 42

Tableau 8 : Coûts de transport des plants fruitiers en fonction de l'état de la route et du type de véhicule utilisé 51

Tableau 9 : Centres de ressources opérationnels au Cameroun 56

LISTE DES ANNEXES

Annexe 1: Questionnaire pour les groupes 1

Annexe 2: Questionnaire pour utilisateurs de plants 76

Annexe 3: Guide d'entretien pour les autres acteurs 79

LISTE DES ABREVIATIONS

ANAFOR

Agence Nationale d'Appui au Développement Forestier

FAO

Food and Agricultural Organization

FASA

Faculté d'Agronomie et des Sciences Agricoles

FCFA

Franc des Communautés Financières d'Afrique

FIDA

Fonds International pour le Développement de l'Agriculture

GIC

Groupe d'Initiative Commune

ICRAF

World Agroforestry Centre

IRAD

Institut de Recherche Agricole pour le Développement

MINADER

Ministère de l'Agriculture et du Développement Rural

ONG

Organisation Non Gouvernementale

OR

Organisation Relai

PFNL

Produit Forestier Non-Ligneux

PNUD

Programme des Nations Unies pour le Développement

SAILD

Service d'Appui aux Initiatives Locales de Développement

SCUC

Southampton Centre for Underutilised Crops

SPSS

Statistical Package for Social Sciences

SWOT

Strengths, Weaknesses, Opportunities and Threats

CHAPITRE 1: RESUME

Dans le but de satisfaire une demande sans cesse croissante en Produits Forestiers Non-Ligneux (PFNL), les producteurs agricoles intègrent de plus en plus les arbres fruitiers dans leurs systèmes de culture. Toutefois, l'une des conditions à la rentabilisation de ces systèmes de culture est l'utilisation des plants améliorés. La disponibilité et l'accès aux plants améliorés est donc cruciale pour ces producteurs. La présente étude décrit la filière plants améliorés et identifie ses contraintes et les opportunités.

L'approche filière a été le cadre théorique utilisé pour mener cette étude. Les données primaires ont été collectées à trois niveaux et à travers des questionnaires et un guide d'entretien. Le premier niveau était un échantillon de 32 groupes de pépiniéristes choisis de manière raisonnée par un échantillonnage stratifié à deux degrés. Le deuxième niveau était un corpus de 24 utilisateurs de plants. Le troisième niveau était un corpus constitué de 13 structures d'encadrement et d'appui et de 5 producteurs fournisseurs de germoplasmes. Dans le cadre de cette étude la filière a été limitée à quatre espèces: Dacryodes edulis (Safoutier), Cola sp (Kolatier), Mangifera indica (Manguier) et Persea americana (Avocatier).

Les résultats montrent que la filière plants d'arbres fruitiers est extrêmement courte et implique des acteurs qui peuvent être directs ou indirects. Les quantités de plants offerts par la filière sont très loin de satisfaire la demande en plants en quantité et en qualité. Des contraintes entravent le bon fonctionnement de cette filière : la rareté des germoplasmes de qualité, l'insuffisance des moyens financiers et matériels, les capacités techniques limitées des acteurs et la faible implication des pouvoirs publics. Cependant en guise d'opportunité, la filière bénéficie de la collaboration de l'ICRAF qui fournit la quasi-totalité des appuis, de l'expérience des pépiniéristes qui ont reçu des formations en techniques de multiplication végétative et d'une demande en plants très croissante.

De ce qui précède, l'étude recommande aux pouvoirs publics d'exercer un contrôle sur la production de plants et de subventionner les différents acteurs de la filière ; aux structures d'encadrement et d'appui d'accroître les appuis surtout dans le domaine de la formation des groupes et les assister dans la création des parcs à bois ; aux groupes de communiquer davantage sur les espèces, les types et les quantités de plants disponibles et aux clients de se faire assister pendant l'achat des plants ou de s'adresser aux structures d'encadrement pour le choix des groupes partenaires.

sommaire suivant