WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La méditation de la pleine conscience : outil pédagogique et soutien aux apprentissage ?


par Ronan LE JONCOUR
Université De Provence UFR de Psychologie - Master Recherche 2 2011
  

sommaire suivant

Master Recherche 2ème Année

Année Universitaire 2010 - 2011

Présenté par : Ronan LE JONCOUR

La Méditation de La Pleine Conscience :

Outil Pédagogique et Soutien aux Apprentissage ?

Une approche centrée sur la personne

1ère étape de recherche

Sous La Direction de Mme Jeanne MALLET

« Notre connaissance du monde n'est pas la somme, subie passivement, des informations issues de nos organes des sens.

Prise de possession explicite, sous la forme d'un geste ou d'un regard, ou implicite, orientation de l'attention vers l'objet ou vers une région de l'espace, c'est un acte intellectuel qui assigne une signification au message.

Une telle interprétation est à la fois une reconnaissance, reflet des expériences passées, et la matérialisation d'une attente, expression de nos désirs.

A chaque instant, la rencontre de la présentation sensorielle et de la représentation imaginaire est soumise à un jugement de la réalité qui valide la cohérence, dans le temps et dans l'espace, des relations du sujet avec le monde qu'il construit et qui achève de définir l'objet et l'espace dans la logique d'un monde organisé. »

Henri EY - Traité des hallucinations, 1973

A mes Maîtres
du passé, du présent et du futur
À JKR, à ma Mère

REMERCIEMENTS

Comme il est coutume de le faire, je ferais cet exercice avec joie et je souhaite donc remercier de tout coeur les personnes qui ont permis que j'introduise le sujet de recherche très délicat de la Méditation de Pleine Consciencedans le domaine des sciences de l'éducation à Aix en Provence, suite à une idée qui a émergée dans le courant du premier semestre 2010.

J'exprimerais donc toute ma reconnaissance et ma gratitude à :

Mme Jeanne MALLET, Professeure au département des Sciences de l'Éducation à Lambesc et Responsable du groupe des Doctorants, pour avoir dirigé ce mémoire de Master Recherche Deuxième année. Son accompagnement, ses encouragements, sa bienveillance ainsi que la justesse de ses suggestions m'ont permis d'accéder à la réalisation non seulement d'un mémoire, mais aussi d'un état d'esprit complètement renouvelé. Je découvre à son contact le profond désir de poursuivre mes recherches et ainsi offrir une partie de ma vie à la Vie d'une utopie.

M. Jean-Louis BOUTTE pour ses encouragements à l'origine de mon idée, son questionnement pertinent, ses précieux conseils et son aide.

M. Philippe LESTAGE(IUFM du Limousin) pour son enthousiasme communicatif, ses encouragements, son écoute et son questionnement, ainsi que ses conseils qui m'ont permis d'approfondir certains axes et l'aide qu'il a su m'apporter spontanément. Travaillant lui-même dans le domaine « Méditation et Éducation »à l'IUFM du Limousin, il a été d'une aide précieuse.

Enfin, à tous les professeurs du Master Recherche deuxième année 2010-2011 pour la richesse de leurs interventions et les réflexions qu'elles suscitent pour la suite.

SOMMAIRE

REMERCIEMENTS 3

SOMMAIRE 4

INTRODUCTION 9

1. INTRODUCTION 9

1.1. Présentation de mon parcours 9

Formation et Expérience 9

Centres d'intérêts et chemins de traverses 11

Réflexion générale 12

1.2. Une vision pour l'avenir ? 13

1.3. Présentation de mes choix 13

2. LA RELATION À SOI DANS L'UNITÉ CORPS/ESPRIT, UNE SOLUTION ? 15

3. CONCLUSIONS 16

I - ÉTAT DE L'ART 17

1. LE POINT DE VUE DES INSTITUTIONS POLITIQUES ET AUTRES ORGANISMES 17

1.1. Les institutions politique 17

Rapport OCDE CERI* : 2004 17

Rapport à l'UNESCO 1999 : Les sept savoirs nécessaires à une éducation du future - Edgar MORIN 19

Rapport à l'UNESCO 1996 : L'éducation : un trésor est caché dedans - Jacques DELORS 23

Rapport de JOMTIEN (Thaïlande) 1990 : Répondre aux besoins éducatifs fondamentaux 25

Rapport à l'UNESCO 1972 : Apprendre à Être - Edgar Faure 26

1.2. Les institutions de santé 27

1.3. Conclusion 28

2. LES INSTITUTIONS PRIVÉS 29

2.1. Mind & Life Institute (MLI) 29

Valeurs 30

Vision 30

Mission 31

Stratégie 31

2.2. Autres instituts 32

Observation géographique 32

Projet en cours 32

Liste des institutions 32

2.3. Conclusions 32

3. LES RACINES DE LA MÉDITATION : LE YOGA 34

3.1. Introduction philosophique : La Raison entre Inde et Occident 34

3.2. Définition et Étymologie 35

Point de vue Philosophique 35

Point de vue Religieux 36

Point de vue des Athées 36

3.3. Les origines du Yoga 36

3.4. Notions générales 37

Notions et Parallèle avec la Psychologie Freudienne 38

3.5. Les différents Yoga, chemin de la Maîtrise de Soi 38

1) - Les réfrènements ou Yama 38

2)- Les Niyamas ou disciplines 40

3)- les postures (asanas) : 40

4)- Le contrôle respiratoire (pranayama) : 41

5) - l'émancipation par rapport aux sensations (pratyhara) 42

6)- La concentration (Dharana) 43

7)- La méditation (Dhyana) 43

8) - " Samâdhi " ou "Samadhi" 43

3.6. Classification des Yogas selon Maryse CHOISY 44

3.7. Yogas « Physiques » 44

3.8. Yogas « Philosophiques » 44

3.9. Yogas « Psychosomatiques » 44

3.10. Conclusions 45

4. LA MÉDITATION 46

4.1. Généralités 46

Point de vue cognitif, l'attention 46

Point de vue pratique 47

4.1. Étymologie et Définition 49

Étymologie et Historique 49

Définition 49

Activités associées 49

4.2. Recherches Historiques 49

4.3. Méditation et Cultures 51

Le regard de l'Occident religieux sur la méditation 52

4.4. Unité Corps/Esprit 53

Les différents emplois 54

Posture complexe 54

Par la pratique d'exercices 55

4.5. Méditation de Pleine Conscience : Mindfulness (MBSR) 56

4.6. Les dangers de la pratique 57

4.7. Conclusions sur la méditation 57

5. OUTILS PSYCHOMÉTRIQUES DE PLEINE CONSCIENCE OU MINDFULNESS 58

5.1. Mindful Attention Awareness Scale (MAAS) 58

5.2. Five Facet Mindfulness Questionnaire (FFMQ) 59

5.3. Toronto Mindfulness Scale (TMS) 59

5.4. Kentucky Inventory of Mindfulness Skills (KIMS) 59

5.5. Cognitive and Affective Mindfulness Scale (CAMS) 60

5.6. Freiburg Mindfulness Inventory (FMI) 60

5.7. Philadelphia Mindfulness Scale (PHLMS) 61

5.8. Mindfulness-Based Relapse Prevention Adherence and Competence Scale (MBRP-AC) 61

5.9. Self-Other Four Immeasurables (SOFI) 61

6. EXEMPLE D'UNE ÉTUDE MENÉE PAR LE DR PHILIPPE GALLOIS 62

6.1. Étude en Neurophysiologie 62

Résumé 62

Conclusions en neurophysiologie 63

6.2. Étude en Biologie 63

Résumé 63

Conclusions en biologie 63

6.3. Conclusions 64

7. REVUE DE RECHERCHE : INTÉGRATION DE LA MÉDITATION DANS LES ÉTUDES SUPÉRIEURES 65

7.1. Introduction 65

7.2. Résumé 65

Compétences Cognitive et Scolaires 66

Santé Mentale et Bien-Être Psychologique 66

Développement Holistique de la Personne 66

7.3. Comparaison des techniques méditatives 66

7.4. Conclusions 68

8. CONCLUSIONS À L'ÉTAT DE L'ART 68

II - PROBLÉMATIQUE 69

1. PROBLÉMATIQUE PRATIQUE 69

1.1. Constat 69

1.2. Proposition 71

1.3. La Méditation, Outil Pédagogique ? 71

Outil Pédagogique, Définition 71

Les buts de l'outil Pédagogique 72

La méditation de Pleine Conscience 73

La Méditation de Pleine Conscience un outil pédagogique cognitif ? 74

Le point de vue des neurosciences 74

1.4. Questionnement et Hypothèses 76

Hypothèses de recherche 76

2. PROBLÉMATIQUE THÉORIQUE 77

2.1. Introduction 77

2.2. Cadre Théorique 77

Relation au changement 77

Notion de stress 78

Relation Affective et Émotions : 79

Neurosciences et émotions 83

Phénoménologie 84

Modèle de perceptions 87

La Méditation de Pleine Conscience en théorie 89

2.3. Conclusions 91

III - MÉTHODOLOGIE 92

1. PHASE 1 : ÉTAT DE L'ART 93

2. PHASE 2 : ENQUÊTE EXPLORATOIRE 93

3. PHASE 3 : ÉTUDE EXPÉRIMENTALE QUALITATIVE 94

3.1. Questionnement préalable 94

3.2. Rappel de nos objectifs de recherche 95

3.3. Choix de la méthode 95

3.4. Choix Des Outils de Mesures 96

Choix des échelles psychométriques de Pleine Conscience 96

Conclusions 97

4. PHASE 4 : RECHERCHE CLINIQUE 97

5. PROTOCOLE : PROGRAMME DE PLEINE CONSCIENCE SUR 8 SEMAINES (MBSR) 98

5.1. Apprendre par l'expérience 98

5.2. Importance de l'engagement responsable 99

5.3. Les grands thèmes du programme 99

Séance 1 : Le pilote automatique 100

Séance 2 : Les obstacles 101

Séance 3 : Conscience de la respiration et du corps en mouvement 101

Séance 4 : Rester présent 102

Séance 5 : Permettre - Lâcher prise, Laisser Être ! 102

Séance 6 : Les pensées ne sont pas des faits 103

Séance 7 : Comment puis-je au mieux prendre soin de moi ? 103

Séance 8 : La pleine conscience au quotidien : ?utiliser les apprentissagespour gérer les humeurs futures 104

III - CONCLUSIONS 105

1. RAPPEL DE LA RECHERCHE 105

2. ET POUR SUIVRE... POURSUIVRE ! 106

2.1. Rappel des observations et questionnements 106

2.2. Rappel Des Hypothèses 106

3. PROPOSITION 107

REMERCIEMENTS BIS 109

BIBLIOGRAPHIE - PROVISOIRE 110

1. OUVRAGES 110

2. THÈSES, ARTICLES & ÉTUDES 114

2.1. Thèses 114

2.2. Articles, Rapports & Cours 114

2.3. Études 115

3. SOURCES INTERNET 115

ANNEXES 116

1. CENTRES DE SOINS ET DE RECHERCHES SUR LA PLEINE CONSCIENCE 117

2. PROGRAMME DE RECHERCHE DU ROUVERNEMENT US SUR LA PLEINE CONSCIENCE 122

3. ÉTUDE DE WILLOUGHBY BRITTON 123

4. PROJET DE THÈSE 125

5. ENQUÊTE EXPLORATOIRE : QUESTIONNAIRE 126

6. EXERCICE DE PLEINE CONSCIENCE : DÉCOUVRIR ET SENTIR SON MRP 129

7. LES ÉTAPES DE LA MÉDITATION : PAR MARC ALAIN DESCAMPS 130

1. La première étape est celle du trou noir. 130

2. La découverte du bavardage mental. 130

3. La couche des problèmes psychologiques. 130

4. Les trois premiers vides 130

5. Les trois thermomètres de la méditation 131

6. Le Calme des Pensées 131

7. La Paix du coeur 132

8. l'expérience du Vide 132

9. L'expérience d'une Présence 132

10. On rencontre alors le Sat-Chit-Ananda. 132

8. L'UNITÉ CORPS / ESPRIT SELON SOCRATE DANS « CHARMIDE » DE PLATON 134

9. TERMES USUELS : TIBÉTAINS / SANKRITS / NÉOLOGISMES 136

INTRODUCTION

« Remets-toiàignorercequetusais,poursavoir commenttulesavaisetsavoirtonsavoir. »

PaulVALÉRY

· INTRODUCTION

1.1. Présentation de mon parcours

Avant toute chose nous présenterons ici, nos expériences, origines de certains de nos filtres qui ont pour conséquences de colorer ou d'apporter une tonalité à nos observations et surtout d'expliquer nos choix.

Formation et Expérience

Pour commencer dans un ordre chronologique, notre parcours éducatif n'a pas de ligne directrice très linéaire mais présente des brisures qui ont fait qu'aujourd'hui nous sommes engagés dans un cursus menant vers un doctorat en Sciences Humaines, parti d'un BEP en Électrotechnique subi plus que choisi.

Du point de vue scolaire, je suis de formation initiale technique (depuis un BEP électrotechnique jusqu'à un BTS électrotechnique). J'ai choisi, après ma quatrième année d'activité professionnelle, en 1992, d'étendre mes connaissances en préparant un diplôme d'ingénieur en Marketing industriel. Puis, en 2008, je validais une VAE qui m'a permis d'obtenir une Maitrise de Sciences Humaine et Sociales option Éducation et Formation. Enfin, après l'obtention d'un Master Professionnel de Responsable de Formation en 2009, j'ai décidé poursuivre par une formation universitaire en Coaching pour compléter ma formation à l'accompagnement au changement des personnes et des organisations. Par conséquent, j'ai plutôt développé un profil pragmatique et scientifique issu des sciences "dures" passant par les petites portes, plus qu'un profil de théoricien marchant sur les grands boulevards de l'Éducation Nationale. Toutefois, l'intérêt profond pour les Sciences Humaines m'a amené à faire des recherches dans ce domaine depuis plus de vingt années. Ces recherches personnelles ont été menées dans les différents axes que représentent la biochimie du corps et de l'esprit, depuis sont fonctionnement (Physiologique, Psychologique, Biochimique, Énergétique, etc.) jusqu'à ses croyances en d'autre terme du plus solide ou matériel, au plus fluide et immatériel.

Dans un deuxième temps, nous allons vous présenter notre parcours professionnel, surtout axé sur le côté technique et pratique. Nous avons commencé par une expérience de terrain, en réalisant des chantiers d'installation d'équipements aéroportuaires et Télécoms. Notre premier chantier fût l'installation des équipements aéroportuaires de l'aéroport de Katmandou au Népal en 1990. Par la suite, au fil des compétences acquises, nous avons pris en charge des chantiers plus importants, jusqu'à diriger une succursale au Tchad. Katmandou restera aussi, le point de départ d'un intérêt profond pour la philosophie bouddhiste.

Par la nature de notre travail nous avons pu, très tôt, voyager autour du globe et pu être confronté à différentes cultures et modèles de civilisation et d'organisation, depuis l'Afrique jusqu'à l'Asie dans des pays dits alors "en voie de développement", et ce, dans des conditions de travail qui sont loin d'être comparable à celles d'un voyage touristique. C'est au sein de leur élément et dans des conditions de travail et de vie quotidiennes que je côtoyais les autochtones et les expatriés.

A chaque fois, nous devions développer la structure pour réaliser les projets dans les pays où je me posais, parfois même, de trouver les solutions d'urgence pour rattraper les projets. A chaque fois, je devais donc me pencher sur le problème en considérant celui-ci comme étant nouveau, d'ailleurs avais-je réellement d'autre choix dans des contrées où une partie de la technologie et du « progrès » étaient apportés par les projets que je développais ?

Au niveau personnel, depuis notre adolescence nous nous intéressons aux philosophies asiatiques et à leur art de vivre qu'il soit artistique, comme nous l'entendons ici en occident, ou plutôt tourné vers les arts martiaux. En fait, bien souvent, en Asie tout ce qui est voué à participer au développement de la vie est une source d'art déclarée et déclinée en art de vivre. Rassurons le lecteur que nous ne souhaitons pas tomber dans un angélisme aveugle emprunt de manichéisme lyrique entre orient et occident.

Fin des années 70 ou début 80 nous avons regardé une émission de télévision qui présentait le point de vue de la médecine chinoise. Nous avons découvert que cette médecine consiste à maintenir les personnes en bonne santé, c'est-à-dire debout, plutôt que d'attendre qu'elles ne tombent - malade - pour essayer de les ramasser. Nous avons eu la possibilité de recourir à la médecine chinoise lors d'un de nos séjours en Asie et il faut reconnaître que là où la médecine occidentale était dans l'impasse, la médecine chinoise a su apporter des solutions. Mais il ne serait pas honnête de considérer seulement la médecine sans le processus. En effet, lors de cette prise en charge par la médecine chinoise il y avait autant les apports de la pharmacopée mais aussi cette façon de considérer le patient dans son entièreté, tant physique que psychique (voir spirituelle) mais aussi de lui laisser l'entière responsabilité de sa guérison. Le thérapeute n'avait qu'un rôle d'accompagnateur dans le processus de guérison mais il était là, à l'écoute de ce que nous lui rapportions afin d'ajuster son diagnostique mais surtout le traitement en fonction des progrès réalisés ou des difficultés exprimées. Aujourd'hui, nous pensons qu'il était un passeur de soins, un passeur entre moi et ma guérison. C'était un travail d'équipe. La guérison, elle, restait notre responsabilité et notre propriété. Du point de vue du thérapeute les solutions, elles, étaient infinies, possibles, mais il fallait laisser le temps au temps et de l'espace pour qu'elles s'installent et se déploient...

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie